Test : Kirby au fil de l’aventure (Wii U – eShop)

kirby_au_fil_de_laventure_011Cette année fut riche en Kirby ! Avec l’arrivée du flambant neuf (et un peu décevant) Kirby et le pinceau arc-en-ciel, et la ressortie du classique (mais très bon) Kirby’s Adventure Wii sur l’eShop de la Wii U, nous avons pu voir toutes les facettes de notre glouton préféré.
Toutes ? Non. Car il manquait encore Kirby : Au fil de l’aventure qui arrive à son tour sur l’eShop de la Wii U et qui propose encore une nouvelle façon de profiter de notre boule rose.

Kirby, ça pull-over

Lorsqu’il est sorti sur Wii en 2010, Kirby : Au fil de l’aventure était le premier Kirby sur console de salon depuis dix ans (si l’on met de côté Kirby Air Ride, jeu de course sorti en 2003). Autant dire qu’il était attendu par tous les fans qui devaient se contenter des versions portables ! Mais alors que tout le monde s’attendait probablement à retrouver un bon vieux Kirby à l’ancienne (qui arrivera finalement 2 ans plus tard avec le Kirby’s Adventure Wii, vous suivez ?), Nintendo et Good-Feel réservent une surprise aux joueurs avec un titre plus original et audacieux ! Pourquoi audacieux ? Car Kirby : Au fil de l’aventure, bien qu’il conserve certains attributs de la série des Kirby, propose un jeu avec une patte graphique très marquée et un gameplay différent.

Alors qu’il se promenait, Kirby voit une métamate sur un buisson. N’écoutant que son estomac, il essaie de l’aspirer pour la manger. Ce faisant, il réveil le sorcier Maillalenvers qui, fâché, transforme Kirby en fil de laine et l’envoie au Pays de la Courtepointe. Dans ce pays entièrement constitué comme un patchwork, il rencontre le Prince PonPon et décide de l’aider à rapiécer son pays que le maléfique sorcier Maillalenvers à découpé.

Cette histoire nous est contée par Good-Feel à travers des scènes cinématiques prenant la forme d’un petit théâtre pour enfant, le tout accompagné d’une voix off. Si le tout est vraiment enfantin et que les petiots seront les premiers ciblés, difficile de ne pas être charmé par cette mise en scène et cet univers graphique tellement mignon ! C’est un vrai régal pour nos yeux d’enfants à tous.

kirby_au_fil_de_laventure_001 kirby_au_fil_de_laventure_004

Good-Fil

Nous avons suffisamment rouspété ces dernier temps sur les jeux camouflant la pauvreté de leur gameplay par une direction artistique très recherchée, comme c’est le cas dans Kirby et le pinceau arc-en-ciel, mais aussi dans une moindre mesure pour Paper Mario (qui reste un bon jeu mais dont l’aspect « papier » n’a aucune justification). Qu’en est-il alors du magnifique aspect patchwork de ce Kirby ? Il est ici très bien utilisé ! Enfin un jeu qui ne tombe pas dans ce travers et qui propose un ensemble graphisme / histoire / gameplay complètement cohérent. Je pèse mes mots. Kirby : Au fil de l’aventure est en ce sens un petit bijou, un exemple en la matière.

Il existe en effet un très fort lien (de laine) entre les choix graphiques et les choix de gameplay. Pourquoi Kirby ne peut-il plus aspirer tout ce qui lui passe sous le nez ? Parce qu’il est en laine, et que l’air passe au travers de son corps. Grâce à ça, il peut par contre se transformer à volonté (par exemple en voiture, pour aller plus vite). De plus, les niveaux étant constitués de pièces de tissus cousues les unes avec les autres, Kirby peut en tirer les fils pour « contracter » les décors et ainsi débloquer des accès. Même chose avec les ennemis, eux aussi en laine, que l’on pourra transformer en pelote et utiliser comme projectiles. Tous ces choix sont logiques, évidents et rendent le jeu final magnifiquement harmonieux.

Poussant à l’extrême l’aspect enfantin, la difficulté du jeu a été adaptée en conséquence. Aucune barre de vie n’est présente sur l’écran et il est tout simplement impossible de mourir. Lorsqu’il se fait écraser, ou qu’il tombe dans un trou, Kirby est alors transporté sans transition par un petit personnage volant un peu en amont dans le niveau. La seule pénalité est alors la perte de quelques joyaux (et donc de points sur le score final), tout comme lorsque l’on n’arrive pas à éviter un ennemi. Vous n’aurez donc aucune difficulté à en venir à bout, et si vous ne prenez pas le temps de récupérer les quelques bonus qui jonchent les niveaux, quelques heures suffiront largement pour terminer le jeu.

kirby_au_fil_de_laventure_010 kirby_au_fil_de_laventure_009

Je vois la vie en rose

Et alors que nous avons déjà abordé l’histoire, les graphismes et le gameplay, dit que Kirby : Au fil de l’aventure n’opposait aucun challenge à qui sait un tant soit peu manier une manette de console et qu’il s’orientait vers un public jeune, il nous reste un paragraphe pour expliquer pourquoi cela ne l’empêche pas d’être un excellent jeu dans l’absolu, et pas uniquement en tant que jouet pour enfant.

Nous l’avons dit plus haut, Good-Feel a créé un jeu des plus harmonieux en alliant un univers graphique original avec un gameplay cohérent. Mais c’est en fait plus que ça. Kirby : Au fil de l’aventure est véritablement une expérience vidéoludique atypique mais entière. Artistiquement, le résultat est magnifique. Sur les décors bien sûr, qui répondent tous à la même exigence de création. Jusqu’aux « menus », qui permettent de choisir un niveau, qui ne sont pas moins que des artworks animés plein de poésie. Le tout accompagné par des musiques et des bruitages parfaitement en ligne avec le reste du jeu.

L’absence de mort est aussi un choix très fort dans le jeu puisqu’il élimine de facto la moindre trace de stress pendant une partie. Certes la série des Kirby n’a jamais été la plus nerveuse des séries de jeux de plateformes, mais poussé à l’extrême de cette façon cela fait toute la différence. Kirby : Au fil de l’aventure devient une promenade revigorante, qui garde son aspect ludique, mais qui est entièrement portée sur le positif.

kirby_au_fil_de_laventure_008 kirby_au_fil_de_laventure_003

Kirby : Au fil de l’aventure est certes beau, mais il est très facile et court. Mais qui a dit qu’un bon jeu vidéo ne devait pas l’être ? Après tout, la petite taille des macarons ne nous empêche pas d’apprécier leur bel aspect lisse, leur léger craquant et leur cœur fondant. C’est la même chose pour ce Kirby qui, même s’il est éphémère, ne provoquera rien d’autre que du plaisir chez le joueur.

cym0ril

Points forts

  • La direction artistique
  • L’harmonie globale du jeu
  • Aucun stress ni frustration
  • Le mode deux joueurs

Point faible

  • Court
  • Pas vraiment de difficulté

La note Gamingway : 17,5/20

Développeur : Good-Feel
Editeur : Nintendo
Genre : Plateformes
Supports : Wii U (eShop)
Date de sortie : 21 mai 2015

  • Twinsunnien17/06/2015 à 20:26Permalink

    Wooh, mon tout premier Kirby, avec une direction artistique façon « fil à coudre » magnifique. Personnellement je regrette le côté « amasse du pognon c’est cool » pour un jeu avant tout destiné aux enfants, mais en même temps ça donne un challenge pour le joueur normal que je suis. J’ai bien aimé cette aventure, un peu gamine mais malgré tout prenante, l’absence de difficulté nous fait enchaîner les niveaux sans jamais se lasser. Les transformations de la boule rose permettent de varier les gameplay, et au final, bah j’ai bien aimé ce petit jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *