Événement Post E3 Nintendo : Fire Emblem Warriors, la stratégie sauce musou

Fire Emblem est une série de plus en plus populaire. Nintendo fait de son mieux pour la mettre au goût des joueurs. Après un cross over qui ne correspondait pas aux attentes de ces derniers, la saga va s’essayer au beat them all sur Switch. On lui souhaite le même succès que pour Hyrule Warriors et, d’après ce qu’on a vu, c’est plutôt bien parti. Venez vite voir pourquoi !

Fire Emblem est une saga de stratégie au tour par tour. Un musô (ou musou) est un beat them all pur et dur créé par Hisashi Koinuma. Changer de style pour Fire Emblem semble un pari risqué, mais c’est sans compter les mains expertes de Koinuma-san, à qui l’on doit une série d’adaptations d’animés en musou de qualité. C’est donc confiants que nous avons abordé la démo chronométrée de 10 minutes environ.

Si on a la possibilité d’incarner Chrom, Marth, Xander, Corrin, Ryoma et une foule d’autres héros emblématiques, on a surtout pu essayer les deux nouveaux héros Rowan et Lianna. Mais ce qui compte, c’est que l’esprit de la série soit respecté. Et pour ça, on peut faire confiance aux équipes de Koei Tecmo.

L’âme de Fire Emblem reste intacte

Faisons donc un listing rapide des points essentiels conservés :

  • Véritable institution de Fire Emblem, le triangle des armes fait son apparition dans un musô ! Il faudra donc passer rapidement d’un personnage à un autre, pour ne pas se retrouver en difficulté face à une unité dotée d’une arme efficace contre notre personnage. Changer rapidement de héros permet aussi de parcourir la carte plus rapidement, mais ça, les fans de Dynasty Warriors le savent déjà.
  • La montée des statistiques des personnages semble aléatoire, comme d’habitude. Mais cela reste à vérifier, car après avoir observé juste quelques parties, on ne peut être sûr de rien. Surtout que cette version de démo n’est pas définitive. Cependant, en gagnant un niveau, ce n’étaient pas toujours les mêmes ni le même nombre de statistiques qui augmentaient, et pas toujours de la même valeur non plus. On peut même, avec de la chance, voir toutes les statistiques grimper !

 

  • La possibilité d’associer deux unités est bien présente : on peut alors déclencher une double attaque spéciale encore plus puissante !
  • Le système d’affinité est inclus lui aussi : quand on se trouve proche des alliés, un cœur peut apparaître au-dessus de la tête des personnages, montrant que l’affinité entre eux augmente.
  • En déclenchant leur « awakening », les unités alliées peuvent se transformer comme dans la série !

Voilà pour les gros éléments de gameplay cruciaux que les fans seront ravis de retrouver dans cette version musclée. Côté technique, le jeu est beau, fluide et coloré et semble à mi-chemin entre Berserk et Dragon Quest Heroes.

Enfin, notons que les raids sont présents. On va donc pouvoir ordonner à tous les alliés d’aller attaquer un endroit précis. Mais les ennemis peuvent en faire autant, donc il faudra être vigilant !

Cette version de démonstration augure du meilleur, même si on n’a pas pu voir beaucoup de personnages. On ne sait donc pas si les hérons seront disponibles, histoire de modifier la difficulté du titre, car ces héros aux grands pouvoirs sont fragiles et peu taillés pour le combat.

Un point sur les amiibo

Les amiibo déjà sortis seront compatibles, même si on ignore encore ce qu’ils feront. On a appris la disponibilité de deux nouveaux amiibo, Chrom et Tiki, à la sortie du jeu cet automne. Là encore, on ne sait rien de leur rôle dans ce jeu, et c’est bien dommage. Mais Fire Emblem Warriors est un titre à surveiller de très près !

 

 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de