Test : La Nouvelle Maison du Style 2 – Les reines de la mode (3DS)

la-nouvelle-maison-du-style-2-les-reines-de-la-mode-3ds-jaquette-cover-01Le studio syn Sophia n’imaginait probablement pas que La Nouvelle Maison du Style, sorti en 2012 en Europe sur 3DS et suite de La Maison Du Style disponible sur DS, deviendrait un véritable phénomène de mode. Surtout qu’il était principalement connu pour ses nombreux et très bons logiciels de catch (WCW/nWo Revenge, WWF WrestleMania 2000, WWF No Mercy… ) datant de l’époque où il s’appelait encore Aki Corporation. Le prochain épisode était donc particulièrement attendu par un parterre de fans avide d’une nouvelle collection.

C’est l’enfer de la mode, c’est vraiment super sympa

Si effectivement l’aventure propose de gérer sa boutique de mode, de conseiller ses clientes… La Nouvelle Maison du Style 2 – Les reines de la mode n’en délivre pas moins un scénario débutant de manière carrément surréaliste. Toutefois, cela fait justement son charme, bien que l’on se répète durant le préambule que c’est vraiment barré comme sujet, mais cela s’avère plus trépidant qu’un simple lâcher dans la ville et advienne que pourra.
Sans non plus vous révéler les détails, car cela serait regrettable de vous gâcher la surprise, sachez que vous recevrez une lettre de votre grand-mère Elaine contenant une toute petite clé. Cette dernière ouvrant la porte d’une maison bien particulière, elle aussi pas très grande. Point trop d’informations, la suite étant justement ce qu’il est nécessaire de découvrir par soi-même. Apprenez néanmoins que vous y rencontrerez une certaine Lulu, qui ne vous brisera pas trop les castagnettes, vous en apprenant davantage sur votre mère-grand et vous guidera vers votre destin au sein de la ville de Soliris.

La mise en place de l’histoire, ainsi que tout le reste du soft, contient d’ailleurs de nombreuses phases de dialogues enrichissant plus que jamais l’expérience. Tant d’un côté afin d’avoir envie de suivre le cheminement de notre personnage dont l’on pourra choisir le nom et l’apparence, que de l’autre voie en permettant tout simplement d’éviter l’enchainement d’activités pouvant, sinon, sembler répétitives, comme quasiment tous les logiciels, peu importe le genre. Cette scénarisation complète s’avère très intéressante et permet d’aller bien au-delà d’une simple simulation de gestion. Celle-ci s’étale véritablement sur toute la durée et pas juste sur de brèves interventions, ni même seulement en tant que pitch de départ. Ce dernier est d’ailleurs bien construit et place le décor, avant les costumes, démontrant ainsi immédiatement l’importance de cet aspect pour les développeurs et tant mieux, car son univers n’en gagne que davantage en relief. On aurait juste souhaité une interaction plus grande avec les multiples protagonistes rencontrés, bien qu’il se déroule tout de même un certain échange et plus encore lors des tentatives servant à trouver la tenue adéquate pour une cliente.

la-nouvelle-maison-du-style-2-les-reines-de-la-mode-3ds-03 la-nouvelle-maison-du-style-2-les-reines-de-la-mode-3ds-04

Classe mannequin

Le plat principal de LNMDS2 est la gestion de la boutique de mode comprenant vêtements et autres accessoires, où vous devrez aussi bien conseiller les fashionistas plus ou moins aguerries frappant à votre porte, que dénicher des tenues pas chères pouvant être revendues avec une large marge ou encore gérer vos stocks afin d’éviter la pénurie. Vous apprendrez d’ailleurs rapidement à analyser une cliente et sa demande, afin de lui répondre au mieux dans sa recherche du look. Coco vous servant en quelque sorte de didacticiel sur ce point. Vous croiserez par la suite des tas et des tas d’autres personnalités ayant évidemment des envies différentes, mais aussi des caractères propres et non juste une requête vestimentaire. On retiendra particulièrement Agathe qui a le blues par rapport à son style et désirant en quelque sorte ressembler à Coco, un véritable modèle pour elle. Mais aussi Caroline, qui pique votre curiosité dans sa demande.
Les discussions en ville permettront d’ouvrir le sujet vers autre chose que la banale requête vestimentaire. En revanche, lorsqu’elles viendront dans votre antre pour adopter un look rock, des teintes de telle ou telle couleur… vous saurez à quoi vous en tenir. Cependant, les dialogues continuent à y être étoffés, ce qui est toujours aussi plaisant avec parfois la découverte du pourquoi du comment de leurs envies et constamment celle des diverses personnalités, nous faisant plus aisément plonger dans l’aventure. Ces échanges servent également à deviner ce qu’il faudra proposer comme habits, avec pour cela une recherche toute simple dans notre inventaire ou alors en s’aidant via les catégories parmi lesquelles ceux-ci sont classés. On retrouve donc Type, Marque, Style, Couleur, Motif et Prix. Plus aucune raison de vous tromper avec une telle classification et au pire, vous pourrez même tenter votre chance à trois reprises et conclure avec un compliment si véritablement vous n’avez pas réussi, mais dans ce cas c’est que vous y avez mis de la mauvaise volonté. C’est d’ailleurs là que l’on relève le plus important problème du jeu : un manque flagrant de difficulté. On sait qu’une large partie du public visé est jeune et féminin, il est donc primordial de leur proposer un soft facile… Eh bien non ! Sus aux clichés, les petites filles comme tous les autres joueurs veulent un certain défi, sans quoi on ne retire aucun plaisir à passer du temps dessus.
Revenons brièvement sur l’une des catégories, à savoir la plus marquante : le Style. Cette dernière proposant une palette assez variée afin de contenter tout le monde : chic, féminin, girly, gothique, oriental, pop, rock, sobre, sport… Avec un éventail de vêtements allant de la veste, au pantalon, en passant par la robe ou bien la salopette, ainsi que divers accessoires comme les chapeaux… Précisons que la mode pour les hommes est aussi au programme, bien que l’on espère que dans le futur tout le contenu sera à 50-50, car pour le moment, c’est comme dans la vie : les femmes dominent.

Mais ce n’est pas fini, car un bel emballage ne rend pas pour autant le bonbon joli. Le jeu propose donc d’autres activités en dehors des chiffons, mettant cette fois-ci en pratique des talents manuels afin de rendre belles ou pas mal, voire potables, les clientes. Démarrons avec le ravalement de façade, aussi connu sous le nom de maquillage. Inutile dans la vraie vie, car seule la beauté intérieure compte, ici il s’avèrera nécessaire d’en mettre un bon coup aux diverses femmes croisées. Les développeurs ont tout de même fait en sorte qu’elles ne ressemblent pas à des camions volés (quoique parfois… ) une fois sorties du salon. C’est d’ailleurs bien dommage puisque cela retire une grande sensation de réalisme.
Vous aurez aussi l’occasion de leur rafraichir la tête en passant du côté coiffure, n’oubliez donc jamais « Bien dégagé derrière les oreilles ».
Le stylisme sera de la partie, avec la possibilité de fonder sa maison de couture et de lancer ses lignes de vêtements et d’accessoires. Sur le papier, cet aspect est très accrocheur, malheureusement il ne reste qu’annexe et donc insuffisamment développé. On se doute que sur un potentiel prochain volet, cette facette gagnerait en volume et que même un spin off lui étant consacré pourrait voir le jour.
Enfin, le mannequinat, vous garderez la pose non sans au préalable avoir déterminé la tenue, le maquillage et la coiffure répondant idéalement à la demande d’une marque. Le sympathique petit plus étant la reprise de vos photos pour des campagnes publicitaires, de quoi vous admirer sur les panneaux de la cité.
Au-delà de toutes ces fonctions, on retrouvera quelques possibilités assez amusantes, comme la décoration, ainsi que la musique d’ambiance de sa boutique, mais aussi les mignons show rooms à meubler, faisant très maisons de poupées. Comme par hasard…

la-nouvelle-maison-du-style-2-les-reines-de-la-mode-3ds-01 la-nouvelle-maison-du-style-2-les-reines-de-la-mode-3ds-02

Dessinons la mode

Parfois, une véritable volonté de délivrer quelque chose de plus ou moins grandiose peut devenir un point faible. C’est ce qui arrive en partie avec l’aspect visuel de LNMDS 2, ce qui s’avère plutôt symbolique pour une simulation se déroulant dans un univers aussi porté sur le paraitre. Le choix graphique est loin d’être idiot, avec une certaine patte réussie et un milieu très coloré. Là où l’on peut considérer qu’il y a une erreur, c’est dans l’utilisation constante de sa 3D. Cela reste cependant une très bonne idée de se balader ainsi, tout autant que la représentation des personnages avec synchronisation labiale (enfin, par rapport à des sous-titres) durant les conversations. Les décors sont en revanche moins gâtés, mais le côté épuré et coloré permet de mieux les faire passer. On aurait par contre apprécié des artworks en 2D sur les fiches des gens rencontrés ou encore en accompagnement des bulles de dialogues. Pour le choix des vêtements aussi, afin de les rendre plus clinquants, avant de les regarder sous toutes les coutures grâce justement à cette modélisation en 3D.

L’aventure solo est loin d’être l’unique aspect du jeu, une imposante et bienvenue dimension sociale faisant déjà le succès de cette série. On retrouve tout d’abord la fonction Streetpass, permettant notamment de s’échanger un nouvel objet prédéterminé lorsque l’on croisera un(e) autre adepte de la mode.
Mais un autre grand aspect multijoueur vous fera lui user de l’appareil photo, que vous pourrez déclencher à certains moments et ainsi partager vos créations avec le monde entier certes, mais également participer aux concours lancés par Nintendo et La Nouvelle Maison du Style 2 – Les reines de la mode. Bien plus qu’un à-côté, on le ressent comme un mode de jeu directement inclus par le biais de sa communauté très active. Un fabuleux point fort, dont bien d’autres devraient s’inspirer.
Les collectionneuses/eurs d’Amiibo seront ravi(e)s, car effectivement, le soft s’y prête avec certains personnages. Pas encore de figurine à son effigie, mais plusieurs déjà sorties pourront être utilisées afin de débloquer de nouveaux objets. En parlant de cela, d’autres contenus devraient arriver au fil du temps en téléchargement et ce gratuitement. Même la réalité augmentée sera mise à l’honneur, alors qu’elle est on ne peut plus délaissée par la large majorité des jeux, ce qui est bien dommage.

la-nouvelle-maison-du-style-2-les-reines-de-la-mode-3ds-05 la-nouvelle-maison-du-style-2-les-reines-de-la-mode-3ds-06

Différentes fonctions du milieu de la mode et un paquet de vêtements, d’accessoires, de maquillages, de coupes… font de La Nouvelle Maison du Style 2 – Les reines de la mode un jeu au moins aussi riche et long que son nom. Ce à quoi il faut ajouter son scénario ponctué de nombreux dialogues, rendant plus trépidante encore l’expérience. Reste maintenant à développer certains de ses aspects, afin d’en faire une série indispensable.

Inod

Points forts :
– Diverses activités
– Un énorme contenu
– La dimension sociale
– Pas de concurrence, donc original

Points faibles :
– Manque de rois de la mode
– Les décors
– Pas de difficulté

La Note Gamingway : 14/20

Développeur : syn Sophia
Éditeur : Nintendo
Genre : Gestion
Supports :
3DS/2DS
Date de sortie : en France, 20 novembre 2015

  • Say Ri01/01/2016 à 18:48Permalink

    Moi j’ai bien aimé le jeu personnellement, mais il est dommage que le personnage principal ne peut pas avoir de « relation amoureuse » avec les garçons rencontrés. D’autant que beaucoup de joueurs attendaient cette partie pour rendre le jeu plu attractif et surprenant ! Pour ma part, bien qu’il y ait de brèves RDV avec Ricky et autres garçons, je peine à voir le manque de romantisme et je ne suis pas la seule personne à penser cela, étant donné que les filles du jeu ont des petits amis et nous non… C’est un peu voir beaucoup décevant… ! mais le jeu reste bien malgré le manque cruel d’histoire d’amour (mariage, RDV amoureux avec des garçons de notre choix, des mouvements romantiques et des choix ayant un impact sur la relation avec les garçons, …) .

  • Sirine14/08/2016 à 16:11Permalink

    Oui, Say Ri à raison, je pense que si il y a un nouveau « la maison du style » je pense qu’il faudrait plus de trucs dans ce genre : que l’on puisse avoir un petit ami etc.. Sinon j’aime bien le jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *