Test : Train Fever (Steam – PC)

train_fever_steam_gamingway_logoLe thème de la simulation ferroviaire a déjà été amplement visité dans le jeu vidéo et, même en 2014, on nous fournit un énième opus nommé Train Fever. Alors, que peut-on espérer de ce nouveau titre indépendant ? Va-t-il se fondre dans la masse ou se démarquer ? Nous allons le vérifier tout de suite, en voiture voyageurs !

Train train quotidien

Dans Train Fever il s’agira de monter son réseau ferroviaire à partir de rien. La génération de « map » se fait aléatoirement. En effet, on disposera de 3 tailles qui impliqueront bien entendu la difficulté à gérer son chemin de fer. Des villes sont disposées un peu partout sur la carte, ainsi que de nombreuses entreprises d’exploitations, il faudra donc relier tout ce beau monde avec les lignes adéquates pour gérer le trafic et le fret.

train_fever_steam_gamingway (6) train_fever_steam_gamingway (5)

Saturday Train Fever !

Il faut l’avouer, dès le début on est complétement perdu ! Le menu est vide on ne pourra donc que changer les paramètres ou lancer une partie. Quel est le problème ? Et bien on ne nous propose aucun tutoriel, aucune aide, on se retrouve juste là avec une carte et une interface. Le seul moyen d’apprendre est donc sur le tas. Le joueur devra trifouiller un peu partout, cliquer sur tous les boutons possibles afin de voir à quoi correspond chaque action.

Le menu à droite de l’écran est le plus simple d’utilisation, il permet d’ajouter les lignes, les gares, les routes ou de reformer le terrain afin d’enlever les reliefs qui pourraient bloquer nos lignes de fer. En bas à gauche on aura un second menu qui est un puissant outil de gestion et de statistiques. Il permet de voir les lignes crées, la rentabilité de l’entreprise (et même de chaque voie), les trains disponibles, leurs trajets, etc…

Une fois le premier chemin de fer créé et opérationnel (raccordé à deux gares), il faudra acheter des trains, des wagons (fret ou voiture passager selon le trajet de la ligne) et leurs affecter une ligne. Les lignes sont créées de la façon suivante : on prend une gare de départ, une gare d’arrivé, et toutes les gares intermédiaire, on activera ensuite la ligne, ce qui permettra à tous les trains affectés de faire des allers-retours dessus. On pourra également faire évoluer l’époque dans laquelle on se trouve afin de moderniser ses machines.
Pour les gens qui souhaiteraient aller plus loin, on pourra même créer son réseau de Tramway dans les villes afin d’optimiser les arrêts en gare des passagers et donc augmenter la rentabilité de notre entreprise.

train_fever_steam_gamingway (2) train_fever_steam_gamingway (1)

Tellement beau que ça en est lourd

Niveau artistique l’équipe d‘Urban Games a mit le paquet ! Les musiques sont vraiment sympa et collent parfaitement au coté simulation/gestion du jeu. Les graphismes sont très réussis : on peu zoomer et voir le niveau de détails des textures, tourner la caméra dans tous les sens pour ne manquer aucun détail de notre création. Tous ces détails nous rappellent beaucoup le modélisme, passion qui est souvent lié aux amateurs de trains.
Malheureusement, ce qui est un gros avantage est aussi un gros défaut du jeu … Le moteur graphique est très lourd : les temps de changements, bien que peu nombreux, sont extrêmement longs et on souffrira de quelques ralentissements lors du défilement de la carte (NDLR : pour information le jeu a été testé en ultra avec la configuration suivante : I7 – 3770K (3.50ghz), 16Go Ram, Radeon HD 7700 1Go).

train_fever_steam_gamingway (4) train_fever_steam_gamingway (3)

Attention à ne pas dérailler…

Au final Train Fever est un excellent jeu de simulation/gestion ferroviaire. Le jeu est beau et très complet (voir complexe). Il permet de créer quelque chose de vraiment réaliste et, une fois qu’on a pris les mécaniques en main, ça en devient jouissif. Ses gros défauts résideront dans le manque d’indications et la lourdeur du moteur graphique.

Dkpsuleurr

Points forts :
– Musique super sympa
– Plutôt joli
– Très complet et réaliste

Points faibles :
– Aucun tutoriel, aucune aide
– Le moteur graphique est lourd à en mourir

[note] La Note Gamingway : 17/20 [/note]

Développeur : Urban Games
Editeur : Urban Games
Genre : Simulation / Gestion
Support : PC / Mac
Date de sortie : 4 septembre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *