Test : inFamous : Second Son (PS4)

infamous_second_son_playstation4_jaquette_coverParmi les licences exclusives Sony lancées sur PlayStation 3, inFamous est la première à débarquer sur PS4. Afin de lui donner un second souffle, le suffixe « 3 » n’a pas été choisi, Sucker Punch lui préférant un Second Son, annonçant la découverte d’un nouvel héros.

Héritage

Après avoir incarné Cole durant ses deux premiers épisodes, inFamous nous propose donc un nouveau personnage principal, Delsin Rowe. Première déception, puisque l’on incarne toujours un jeune homme, soit un certain manque d’originalité quoi qu’il en soit. On aurait apprécié contrôler une femme ou pourquoi pas quelqu’un de plus âgé, ce qui aurait immédiatement apporté son lot de nouveautés dans le caractère et son évolution.

Mais faisons fi de cela et découvrons l’histoire de cet amérindien, héritant par hasard du pouvoir de la fumée, suite à sa rencontre avec un Porteur, nom donné aux mutants. Ce dernier échappé du DUP, l’organisation chargée « d’encadrer » ce qui est considérée comme une menace, à l’instar d’autres mutants bien connus.

infamous_second_son_playstation4_05 infamous_second_son_playstation4_06

Nuit blanches à Seattle

Notre héros malgré lui, devient à son tour une cible pour le DUP, tout autant que son entourage. Cet organisme étant du genre à employer les plus vils moyens pour arriver à ses fins. Pour les défendre, Delsin n’aura d’autre choix que de partir à son assaut, écumant les rues de Seattle, dans un monde ouvert.

Si la ville mère du grunge est bien représentée par son aspect global, il ne faut pas non plus s’attendre à une modélisation détaillée. Ce qui est coutumier du monde du jeu vidéo, mais on espérait tout de même mieux ici, afin que l’on nous prouve que cette nouvelle console vaut le coup et surtout le coût dès à présent.

Elle est certes très jolie, mais peu interactive, une sorte de belle coquille vide dans laquelle les destructions sont également minimalistes. Un comble lorsque l’on jette un œil sur tous les pouvoirs accumulés. Là encore, être sur une nouvelle génération devrait permettre toujours plus de richesse et d’interactions avec son univers, d’ailleurs on nous l’a promis, mais ce n’est clairement pas le cas ici.

Lors des missions on frappe fort avec nos pouvoirs et l’on croit ressentir une certaine puissance, mais tout coupe court alors que l’on s’aperçoit que la plupart des objets, les murs… ne subissent aucun dégât.

infamous_second_son_playstation4_03 infamous_second_son_playstation4_04

Yoga fire

Si de loin l’on pourrait penser que Delsin s’est retrouvé avec le pouvoir de la fumée par on ne sait quel miracle ou malchance, il n’en est rien, son véritable pouvoir étant de s’accaparer celui des autres. Une capacité tout bonnement incroyable et offrant un éventail de possibilités beaucoup plus grand pour les développeurs et bien sûr pour les joueurs.

Malheureusement, la diversité des pouvoirs reste faible. Sans en évoquer une infinité, on aurait apprécié au moins une dizaine de capacités très distinctes, qui auraient pu permettre diverses résolutions pour un seul et même problème.
Seulement trois sont au programme, mais elles restent néanmoins très intéressantes :

– La fumée, faite pour les attaques rapprochées.
– Le néon, privilégiant le combat à distance.
– La vidéo, apportant un côté esquive et quelque part moins violent.

infamous_second_son_playstation4_01 infamous_second_son_playstation4_02

C’est mon choix

Chacun des pouvoirs obtenus par Delsin peut tout de même évoluer vers différentes branches, grâce à l’arbre de compétences divergeant lui même vers le mal ou le bien, selon vos actions.

Défenestrez tout sur votre passage, en ne laissant personne, y compris les civils, échapper à votre colère, alors le mal et sa puissance dévastatrice viendront à vous.

Offrez une potentielle seconde chance à des malandrins en les épargnant et le bien s’emparera de votre âme.

Selon la voie choisie pour votre karma, les réactions des gens varieront. Ennemi ou héros, voilà ce qui vous attend.

infamous_second_son_playstation4_07 infamous_second_son_playstation4_08

Seconde génération

En tant qu’exclusivité PS4, la qualité graphique est attendue au tournant. On n’est pas déçu et l’on a même le droit à certains moments de ravissements. L’utilisation des pouvoirs de Delsin étant magnifiée par les possibilités techniques de la machine.

L’utilisation de ses capacités de vidéo renvoyant des effets pixelisés du meilleur goût et surtout très réussis.
Il en va de même pour celle de la fumée, dont les cendres incandescentes illuminent l’atmosphère.

infamous_second_son_playstation4_09 infamous_second_son_playstation4_10

Agréable, même s’il manque cruellement de diversité, inFamous : Second Son devrait sans difficulté convaincre les passionnés de la licence, tout en arrivant en sus à nous montrer en partie ce que la PS4 a dans le ventre.

Inod

Points forts :
– Effets graphiques des pouvoirs
– Arbre de compétences
– Absorption des capacités

Points faibles :
– Manque de diversité
– Univers peu destructible

[note] La Note Gamingway : 15/20 [/note]

Développeur : Sucker Punch
Editeur : Sony
Genre : Action
Supports : PlayStation 4
Date de sortie : 21 mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *