Test : Serious Sam Double D XXL (PC)

Serious_Sam_Double_D_XXL_jaquetteLe test le plus bourrin de Gamingway est sur le point de voir le jour car avec Serious Sam il n’y a rien de Serious. Serious Sam Double D XXL porte bien son nom, il ne fait pas dans la dentelle alors faites pas ch%*$ et lisez la suite.

Comment dire, le scénario y’en a pas, enfin si mais… Bon en gros il faut buter tout le monde pour récupérer détruire… Bon on s’en fout !

Sam c’est des muscles et de la testostérone à ne plus savoir qu’en faire. Sortir des blagues salaces et un poil machistes c’est son truc. Mais ce qu’il préfère, ce sont les armes, et si possible les armes de bourrin. la spécialité de ce Serious Sam Double D (le XXL ne vaut que de petit nom pour la nouvelle version dont on va parler en-dessous) c’est d’empiler (au sens propre) les armes.

Bweuuuuuuaaaaaargh !

La principale feature de ce titre est de trouver des empileurs d’arme, parce que c’est cool de pouvoir mettre un fusil de chasse au dessus d’une tronçonneuse, elle-même au-dessus d’un duo de mitraillettes avec, comme cerise sur le gâteau, un lance-grenade. Et ce qui est encore plus mieux, c’est de s’en servir. Un clic déclenche alors une salve de balles qui n’ont rien à faire ensemble mais ça découpe, perfore, mitraille et fait exploser l’ennemi, et ça, c’est important.

Serious_Sam_Double_D_XXL_05 Serious_Sam_Double_D_XXL_04

Alors, bien sûr, au début vous n’avez qu’une mitraillette classique : il va falloir monter des piles de cadavres, sortir des embuscades de singes lanceur de bananes explosives ou des kamikazes sans tête, sauter dans des endroits parfois cachés parfois non pour trouver votre arsenal et ces fameux « empileurs » qui vous permettront de faire mumuse avec tout plein de gros pistolets.

TOUT dans ce jeu manque de finesse (et c’est voulu, bien entendu) mais l’ensemble est très vilain et n’est pas sans rappeler un certain Métal Hurlant. Les mouvements de caméra, le design, le gameplay, tout est brut de décoffrage.

A côté de ça, les voyages à travers les époques fait que notre héro croise un bestiaire varié qu’il faut zigouiller à tour de bras dans des gerbes de sang (sous forme de plaques rouges tournantes), les embuscades tendues par les centaines d’ennemis donneront du fil à retordre au joueur et il faudra parfois réfléchir avant d’empiler 3 tronçonneuses et foncer dans le lard.

Serious_Sam_Double_D_XXL_03 Serious_Sam_Double_D_XXL_02

Arme, copine. Amélioration, nouvelle copine !

Ce Serious Sam Double D XXL permet de jouer au jeu original Serious Sam Double D sorti en 2011 et à la version XXL qui date de 2013 et qui ajoute un paquet de trucs afin d’enrichir les différentes combinaisons possibles.

Pour commencer, tuer du monstre ça rapporte désormais des sous, et les sous-sous ne restent pas dans la popoche mais ils vont se dépenser pour améliorer toutes ces armes (4 améliorations par arme), ces upgrades allant du souffleur à air qui vous fait planer, au yoyo-tronçonneuse (que du bonheur).

Ca part dans tous les sens mais ce sont les armes qu’il faut pour tuer un Gorille géant muni d’une scie circulaire en guise de main, d’un lance-roquette à triple canon et d’un jet pack.
Serious Sam Double D XXL ne plaira pas à tout le monde ça… c’est sûr, mais pour toi qui veut juste bourriner avec skill des femmes nues avec des bombes en guise de poitrine, alors ce jeu est fait pour toi.

Serious_Sam_Double_D_XXL_06 Serious_Sam_Double_D_XXL_01

Il faut s’armer de patience car le die and retry est bien présent et la maniabilité pas forcément au poil. Les sauts sont un peu lourds, la visée n’est pas simple et la vitesse des ennemis est souvent un peu trop rapide et donc frustrante.

Serious_Sam_Double_D_XXL_armes

Ajoutez à cela un paquet de défis (encore du massacrage de monstre) qui vous donneront du fil à retordre et un « new game + » qui permet de conserver les améliorations obtenues et, pourquoi pas, accélérer le jeu si vous trouvez que ce n’est pas suffisamment nawak et vous obtenez une bonne dose de défoulement. Une demi-douzaine d’heures suffiront à finir les 3 actes bourrés de secrets et d’événements farfelus, comme : fabriquer une passerelle à base de monstres (que vous avez tué) de façon à pouvoir se servir de leur corps empalés sur les pics. Que du raffinement et du bon gout on vous dit !

Points forts :

– L’un des plus grand nawak auquel vous jouerez de votre vie.
– Pas si simpliste qu’il en à l’air
– Un humour pas si mauvais
– De nombreuses combinaisons d’armes possibles

Points faibles :

– Vraiment, mais VRAIMENT débile
– Une maniabilité un peu trop rigide
– Vite lassant si on n’accroche pas à l’esprit du jeu

[note] La note Gamingway : 14/20 [/note]

Editeur : Devolver Digital
Genre : Hit and run
Support : PC, Xbox Live Arcade

Date de sortie : 20 février 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *