Test : F1 Race Stars (eShop Wii U)

f1_race_stars_logoLa Wii U accueille, un an après sa sortie PC, PS3 et XBOX 360, le jeu de course de Codemasters mettant en scène les grands noms de la la F1 tout simplement intitulé F1 Race Stars. Alors que l’état de santé de Michael Schumacher, l’une des stars du jeux, est préoccupant, est-il de bon goût de l’incarner dans un jeu qui ne se prend pas au sérieux ? Ce jeu très orienté arcade a-t-il des chances sur une console qui va se doter d’un nouvel épisode de Mario Kart, roi incontesté du genre ? La réponse tout de suite.

Powered Up Edition ?

Commençons par ce qui s’avère la petite mauvaise surprise du jeu : sous-titré « powered up edition », on était en droit d’attendre une version améliorée du jeu sortie sur les autres plateformes. C’est bien le cas mais les ajouts sont légers : 4 circuits supplémentaires (en fait ceux déjà disponibles en DLC) et 4 nouveaux pilotes pas vraiment utiles qui tentent d’attirer un public féminin en montrant que la F1 n’est pas uniquement réservée aux machos ! Malheureusement, le jeu online a disparu ! En revanche les développeurs ont tenté d’utiliser au mieux la mablette. Ainsi, cette dernière affiche la carte, permet de jouer sans la télé ou peut servir de volant. Des modifications pas vraiment utiles et qui ne justifient pas vraiment l’appellation « Powered Up Edition » ! Malgré tout, un jeu de mode à 4 en écran splitté est bien présent !

f1_race_stars_1 f1_race_stars_2

La F1 en délire !

Si ce jeu permet de choisir parmi 12 champions de F1 dont certains très connus (Hamilton, Schumacher, Massa, Vettel, Grosjean…), en revanche on est très loin d’une simulation. Ici, les pilotes sont en « super deformed » : petit corps et grosse tête avec une allure très caricaturale. Ils ne se prennent pas aux sérieux : le jeu est ponctué de mimiques, grimaces et gestes pour frimer. D’ailleurs, l’ensemble baigne dans une ambiance très cartoon. Mais le délire ne s’arrête pas là : les circuits permettent de voyager à travers le monde et chaque piste reflète son pays, mais de manière très caricaturale : dragons chinois, carnaval brésilien, monster truck américain, sumos japonais, bûcherons canadiens, requin australien etc. On y retrouve tous les clichés possibles et imaginables sur les pays visités avec, en fond sonore, une bande son traditionnelle qui renforce la caricature. C’est soigné et amusant même si ce n’est très original.

L’aspect délirant du titre est aussi augmenté par le choix du klaxon qui se veut aussi très décalé : « girl power », rugissements, cris de dinosaures, musique royale et bien plus pour des courses déjantées, sans parler des animations avant le début d’un championnat et à la fin, montrant les talents d’acrobates ou de frimeur des participants. On n’a jamais vu les stars de la F1 dans cet état !

f1_race_stars_3 f1_race_stars_4

Un jeu de course, mais pas que !

F1 Race Stars est un titre assez complet : 12 pilotes avec des particularités distinctes (boost fantôme, avantage aléatoires, bulle spéciale etc), 15 circuits, un mode contre-la-montre, un mode championnat de 30 coupes, les courses seules et un mode multi. Sans oublier les nombreux badges et les bannières à déverrouiller et collectionner : il va falloir en passer du temps pour tout obtenir !

En apparence, F1 Race Stars est un jeu de course de type arcade très similaire à Mario Kart : même atmosphère colorée, rigolote et légère, même gameplay : on essaie de finir premier en abusant de bonus divers (orage, armes simples ou guidées, invincibilité, boost, téléportation etc) et en exploitant des raccourcis qu’il faut parfois mériter. Ainsi, on a entre les mains un jeu très classique avec des bonus semblables aux autres et un level design comparable. Pourtant, F1 Race Stars propose bien plus que ça : il y a régulièrement des zones où l’on peut recharger son réservoir à l’arrière de sa voiture en maintenant puis relâchant l’accélérateur plusieurs fois afin de bénéficier d’une propulsion plus ou moins importante. Il faut prendre l’habitude d’utiliser cette fonctionnalité à chaque fois car elle permet parfois d’accéder à des embranchements permettant de prendre la tête plus facilement. Ensuite, chaque action peut rapporter des badges : enchaîner les turbos, piéger le circuit, ralentir les adversaires afin de mieux les doubler, éviter leurs attaques ou simplement les percuter ne constitue pas seulement un moyen de débloquer des bonus mais peut endommager les véhicules adversaires afin de les obliger à passer au stand et perdre un peu de temps. Ce système de badge prend tout son sens quand, lors de certains championnats, il permettent de marquer des points.

Car prendre la tête n’est pas forcément le meilleur moyen de gagner une course. Dans un championnat classique, c’est effectivement le cas. Mais F1 Race Stars donne aussi la possibilité au joueur de participer à des épreuves originales : chasse aux trophées, concours de pôle position, chasse aux tronçons, concours d’exhibition, ravitaillement à gogo, slalom ou élimination directe sont autant d’épreuves qui modifient considérablement la façon de gérer les courses. On peut ainsi parcourir les circuits avec un réservoir presque vide, en tentant d’éviter la panne sèche, pour aller plus vite. En slalom par exemple, on marque des points en passant des portes colorées et enchaîner les portes de la même couleur permet de marquer des points bonus. Pour gagner il faut donc veiller à passer toujours les mêmes portes, qui a sortir un peu de la piste pour cela ! De même, le concours d’exhibition est plus facile si on reste au milieu du peloton car on a plus d’occasion de marquer des points que seul en tête. Il faut donc parfois être dans les derniers pour remporter la victoire et ces nouvelles règles, peu habituelles dans les jeux de courses, apportent un vent de fraîcheur au titre tout en le démarquant de la concurrence.

L’IA fait du hors piste

Si la maniabilité est bonne, on regrette toutefois de ne pas pouvoir déraper aussi efficacement que dans Mario Kart. Les trois catégories de courses (1000, 2000 et 3000 cc) sont assez similaires du point de vue de l’impression de vitesse, assez peu marquée. En revanche le challenge gagne en intensité quand on monte en catégorie. Le plus gros défaut est l’IA assez déplorable et prévisible des adversaires qui se contente de foncer droit devant quitte à rentrer dans tout ce qui se trouve sur la piste : c’est pratique quand on pose des pièges sur la piste, cela l’est moins quand on tente une manoeuvre délicate et qu’on coupe la route d’un pilote qui ne fait que nous rentrer dedans inlassablement sans chercher à éviter l’obstacle.

f1_race_stars_5 f1_race_stars_6

Un jeu qui fait tourner la tête

Au final, F1 Race Stars s’en tire plutôt bien : on apprécie l’aspect loufoque du titre et les circuits bien pensés qui font rouler les karts dans tous les sens. On a d’ailleurs régulièrement la tête en bas pendant les courses. Les graphismes sont agréables, la bande son et les bruitages collent bien au jeu et contribuent à l’ambiance rigolote. Le challenge est bien présent et le gameplay sait se renouveler grâce à des règles inédites. Il y a en vraiment pour tout les goûts ! Certes, ce titre comporte quelques petits défauts comme des pilotes assez déséquilibrés (certains donnent véritablement un gros avantage pendant les courses) et des retournements de situation assez frustrants, comme si l’IA trichait, mais dans l’ensemble on s’amuse beaucoup seul ou a plusieurs. On peut même comparer ses stats complètes aux autres joueurs en ligne. Il serait donc dommage de passer à côté de ce titre complet, convivial et qui change des autres jeux du même genre.

 

Enguy

Points forts :

– Les pilotes officiels bien modélisés
– Durée de vie excellente
– Des règles inédites qui changent des simples courses

Points faibles :

– Pilotes déséquilibrés
– IA déplorable
– Manque de sensation de vitesse

[note]La note Gamingway : 15/20[/note]

Editeur : Codemasters
Genre : course / arcade
Support : eShop Wii U

Date de sortie : 16 janvier 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *