Preview : Hearthstone : Heroes of Warcraft (PC)

Hearthstone-banniere

Blizzard s’apprête à sortir son nouveau jeu, Hearthstone : Heroes of Warcraft. Ce titre est un véritable défi pour le studio américain, Il est le premier jeu free-to-play des créateurs de World of Warcraft et sera aussi leur premier jeu sur tablette (un peu après la sortie PC). Blizzard va aussi essayer de créer l’événement en démocratisant les jeux de cartes comme ce fut le cas avec World of Warcraft pour les MMORPG (jeux massivement multijoueurs) et cela tout en gardant la devise chère à leur yeux « facile à apprendre, difficile à maîtriser« .  Blizzard est-il en train de réussir son pari ? Le modèle free-to-play n’est-il pas un piège pour les joueurs ? Les premiers éléments de réponse tout de suite avec les impressions sur la bêta fermée !

Hearthstone : c’est quoi ?

Hearthstone : Heroes of Warcraft est un jeu de cartes qui met en compétition deux joueurs lors d’une partie. Chaque joueur choisit un héros parmi les classes de base de l’univers de Warcraft (mage, chasseur, paladin, prêtre, démoniste, guerrier, druide, voleur et chaman). Les joueurs possèdent un deck de 30 cartes (pas plus, pas moins) de serviteurs, de sort, d’armes qui leur serviront à terrasser leur adversaire. Chaque héros possède aussi un capacité propre comme un soin pour le prête, une boule de feu pour le mage ou encore un bouclier pour le guerrier. Nous pouvons utiliser cette capacités une fois par tour si l’on a suffisamment de mana. Le mana représentent la ressource du joueur qui augmente à chaque tour (jusqu’à avoir une réserve de mana égale à 10) . Cette ressource sera nécessaire pour utiliser des cartes qui ont chacune un coût. Autre particularité de ce jeu de cartes, les joueurs peuvent attaquer (via leurs sorts et serviteurs) directement le héros adverse même si l’adversaire a des cartes sur le terrain. Cela rend le jeu très dynamique, rapide et simple à comprendre. Néanmoins il existe des effets sur les cartes qui peuvent forcer le joueur à attaquer une des ses créatures comme provocation. Il existe plusieurs effets dans le jeu qui pourront très vite retourner une situation, comme des effets qui nous permettront de piocher une carte, des effets qui vont donner plus d’attaque à chaque serviteurs sur le plateau. Tous les serviteurs ont des points d’attaque qui serviront à infliger des dégâts mais aussi des points de vie. Si les points de vie tombent a zéro, le serviteur meurt. Le jeu se révèle simple mais est loin d’être simpliste.

Hearthstone_partie Hearthstone_perso

Il existe 3 modes de jeu :

  •  On retrouve les parties classiques (classée ou non classée). Les parties classées confrontent le joueur à un autre du même niveau que lui grâce au matchmaking. Le joueur est un des ligues (bronze, argent, etc). Plus le joueur gagne, plus il va monter en ligue. Les parties non classées ne comptent pas pour le classement du joueur.
  • Le mode arène qui demandera au joueur de choisir un héros parmi 3 (des 9 disponibles à la base) puis de construire son deck à la volée, carte par carte en fonction de ce que lui propose le jeu. Une fois fait, le joueur se lance dansplusieurs parties avec ce deck jusqu’à obtenir 9 victoires ou 3 défaites (sinon le mode arène est terminé). En fonction des résultats du joueur, celui-ci recevra des récompenses plus ou moins importantes (un paquet de 5 cartes, des pièces d’or etc..)
  • Le mode entrainement qui lui propose aux joueurs de se confronter à l’intelligence artificielle (en normal ou expert selon votre choix). Un mode parfait pour tester un nouveau deck fraîchement créé. L’IA est loin d’être bête et en expert elle fera peu de faux pas, un très bon entrainement !

On regrettera néanmoins l’absence de canaux de discussions pour améliorer le côté social du titre mais aussi certaines fonctionnalités pour rendre le jeu plus compétitif comme un mode tournoi, la possibilité d’observer des parties et plus de statistiques.

Hearthstone_menu Hearthstone_Arene

Free-to play ou Pay-to-win : à le recherche du meilleur deck !

Avant d’évoquer la question des paiements dans le jeu, il faut parler de la construction de deck ! On peut construire un deck à partir de notre collection, celui-ci sera rattaché à un personnage (voleur, mage, etc) et doit contenir 30 cartes. Chaque classe peut mettre dans son deck des cartes communes à tous les personnages mais aussi des cartes propres à sa classe. Ainsi cela donne une façon de jouer très singulière à chaque classe. Un voleur sera très agressif, les serviteurs du prêtre profiteront des buffs (améliorations) que lui octroient les cartes alors qu’un mage profitera des boules de feu et autres sorts dévastateurs. Il est alors très facile de comprendre comment il est préférable de jouer contre tel ou tel classe, de savoir à quoi s’attendre. La construction du deck est aussi simplifiée : on jette un oeil du coté des cartes de notre classe, on y met très vite ce que l’on juge bon et on complète via les cartes communes. De plus l’ordinateur peut venir nous aider si on est perdu. Il nous propose alors une carte parmi trois. Il peut même compléter automatiquement notre deck entier !

Quant à l’obtention de carte, toutes les classes possèdent un niveau, une fois le niveau 10 atteint (on peut monter ce cap rapidement en entrainement, pas plus), on obtient de très belles cartes pour sa classe en plus des cartes de base qui sont loin d’être inutiles. Le jeu est au début très généreux, il donne aux joueurs un paquet gratuit, beaucoup de pièces d’or grâce aux cartes. On pourra ainsi acheter un paquet de 5 cartes contre 100 pièces d’or. Très vite on aura énormément de cartes et beaucoup de choix pour construire son deck. Si on commence à bloquer en mode partie, on aura vite envie de changer son deck (car on ne perd pas forcement contre des gens ayant des cartes foncièrement meilleures) au lieu d’aller acheter des cartes contres de l’argent réel. Tous les joueurs jouant régulièrement peuvent très bien avoir un deck déjà assez compétitif sans mettre de l’argent pour tout joueurs régulier en deux semaines ! Le jeu offre est incroyablement divertissant quelques soit le niveau du joueur, les joueurs seront rarement frustrés par une défaite (si ce n’est la frustration engendré pour un mauvais coup qui a pu coûter la partie). De plus il est possible de désenchanter les cartes qu’on a pour en créer de nouvelles. Ainsi chacun pourra se créer le deck de ses rêves avec un peu de patience.

Si vous faites partie des meilleurs joueurs de la planète (2%) alors oui, pour trouver les très très bonnes cartes, il faudra investir un peu. Mais honnêtement c’est le cas de TOUS les jeux de cartes à collectionner. On peut donc conclure que Blizzard n’a pas créé un pay-to-win mais bien un jeu attractif pour tous les niveaux et tous les portes monnaies.

Hearthstone_collection Hearthstone_boutique

Une réalisation du tonnerre !

Il peut sembler étrange de parler de la réalisation d’un titre qui n’est qu’en phase bêta et pourtant celle de Hearthstone ferait bien des jaloux parmi les jeux sortis. Le jeu ne comporte que des bugs mineurs et jamais bloquants. Le jeu est vraiment fluide, on ne sent jamais de lag lors des parties. De plus le jeu se montre sous un très beau jour, le design des cartes du plateau est incroyable beau et bien fait. On a l’impression de se retrouver avec un jeu de cartes réelles ! Cela grâce à la bonne idée de nous montrer une boite de jeu qui s’ouvre lors du lancement du jeu mais aussi grâce à l’animation d’ouverture d’un paquet de carte très importante aux yeux des fans de jeux de cartes. De plus l’ambiance sonore n’est pas en retrait, avec par moment une sorte de foule qui fait du bruit pour nous donner l’impression que le jeu est réel et non virtuel. Les petites phrases qu’on peut lancer à son adversaire sont amusantes. Les joueurs peuvent se dire des phrases pré-écrites telles que « Bonjour », « Bien joué », « Ooops » ou encore « Désolé ».

Hearthstone_ouverture_paquet Hearthstone_Arene_reward

Même si tout peut encore changer (ce n’est q’une bêta), nous avons là un jeu presque fini. De plus Blizzard a réussi à faire ce qu’il sait faire de mieux, reprendre un concept pour le simplifier jusqu’à le rendre incroyablement accessible tout en gardant des subtilités pour les joueurs chevronnés. On ne se sent jamais perdu dans Hearthstone quelque que soit notre niveau on s’amuse en jouant et on ne perd pas (ou très très très rarement) parce qu’on on n’a pas acheté de cartes avec notre argent, Blizzard a réussi à s’éloigner du pay-to-win. Dès qu’on fait une première partie, on a envie d’en relancer une autre. On regrettera tout de même le manque de fonctionnalités pour l’e-sport et de canaux de discussion intégrés au jeu. Hearthstone est donc incroyablement beau, très bien réalisé en nous donne l’impression de jouer à un jeu de cartes physiques. Très addictif , il pousse à s’améliorer à chaque coup et dans la construction de notre deck. On ne peut être qu’impatient qu’il sorte, dans tous les cas c’est gratuit autant tenter le coup. On espère voir Hearthstone : Heroes of Warcraft avant la fin de l’année sur PC et début 2014 sur iPad.

 

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Thallion
Oh j’aimerais trop que la beta soit ouverte! J’ai pas de chance aux concours >_<.
Vous avez pas de clefs pour moi? J'adore Hearthstone et je suis fan des jeux Blizzard. Très belle article.