Gamingday : Another World 20th Anniversary Edition (PS3)

another-world-20th-anniversary-edition-3ds-jaquette-coverL’été dernier fut un fameux moment pour celles et ceux ayant connu le Jeu Vidéo à l’époque où toutes les aventures semblaient possibles, même avec des graphismes vectoriels. Le photo réalisme, la course à la technologie… nous n’en avions que faire. Mais cette période estivale permit également à la frange curieuse de son histoire, souvent pas née à cette glorieuse époque, de découvrir l’un des chefs-d’œuvre, non pas d’alors, mais juste de tous les temps : Another World ! Et ce grâce à Another World 20th Anniversary Edition, sorti sur quasiment toutes les machines actuelles.

Après avoir critiqué sa version 3DS/2DS peu de temps suite à sa disponibilité, revenons désormais sur celle PlayStation 3, qui par ailleurs est cross-buy. Tout simplement, vous achetez le logiciel via le PSN et vous l’obtenez sur PS4, PS Vita et PS3. Il en est donc devenu, il me semble, le meilleur jeu trouvable sur PlayStation Vita.

Au cas où vous n’auriez toujours pas lu mon article à propos du jeu sur les portables Nintendo, voici un bref cours d’histoire.
Another World a été créé par Eric Chahi et a initialement vu le jour en 1991 sur Amiga, édité alors par Delphine Software, structure ayant également développé quelques jeux mythiques : Flashback, Moto Racer, Shaq Fu

Disponible depuis sur davantage de supports qu’un épisode annuel de FIFA, sa mouture célébrant son vingtième anniversaire est donc désormais également téléchargeable sur de nombreuses consoles. Ceci non sans préciser l’apport du développeur Martial Hesse Dreville, ainsi que de l’éditeur d’aujourd’hui, The Digital Lounge, la structure d’Abrial Da Costa. Connue comme l’histoire d’un homme, Another World est désormais bel et bien une histoire d’hommes !

another-world-20th-anniversary-edition-hd-01 another-world-20th-anniversary-edition-hd-02

Je vais vous épargner un article jumeau à ma critique 3DS, le scénario restant évidemment le même, dommage presque, ç’aurait été une rude surprise de découvrir que tout avait changé !

Idem en ce qui concerne le système de jeu, à ceci près que l’on bénéficie, bien sûr, d’un joystick plus important. Étant possible d’évoluer indifféremment avec celui-ci ou la croix directionnelle, on privilégie probablement la croix si l’on a connu le jeu il y a une vingtaine d’années ou même tout simplement si l’on était déjà gamer à l’époque. Ses touches étant véritablement faites pour ça.
Toutefois, le joystick s’y prête très bien également, celles et ceux uniquement habitué(e)s aux softs d’action, d’aventure et autres de maintenant, seront peut-être plus à l’aise avec.

another-world-20th-anniversary-edition-hd-03 another-world-20th-anniversary-edition-hd-04

Parmi les apports de cette version consoles Sony, on note également la sauvegarde régulière tout en continuant à jouer, cela se passant de manière on ne peut plus fluide.
Et pour aller de paire avec le cross-buy, votre avancée pourra se voir passée d’une machine à une autre grâce au cross-save.
On retrouve également les trophées propres aux supports PlayStation et d’ailleurs, je ne vous cache pas, bien que je ne sois absolument pas chercheur de ce type de récompenses, que cela m’a fait très plaisir lors de l’obtention de mon premier sur Another World 20th Anniversary Edition. Cette œuvre dégageant, pour moi, un parfum différent qu’un jeu « lambda », même si je considère qu’aucun ne l’est. J’ai une longue histoire avec lui, glaner ces trophées possède donc un petit je-ne-sais-quoi faisant que je souhaitais tous les débloquer.
Pouvoir s’y adonner sur une télévision possédant un bon système sonore permet également de profiter de la beauté des musiques et même tout simplement des bruitages. Cela change bien sûr de la 3DS, car même si cette dernière détient un rendu de qualité, ce n’est en rien comparable.

Enfin, traitons de sa géniale fonctionnalité permettant de passer des graphismes d’antan, à ceux en HD. Cela est toujours aussi plaisant et l’on double probablement la durée du jeu à force d’en changer, de revenir en arrière pour vérifier ce que cela donne des deux côtés…
Version console de salon oblige, les différences marquent davantage que sur portable. Clairement, cela claque beaucoup plus et j’ai même eu assez tôt envie de laisser le nouvel aspect visuel pour tout le reste de l’aventure. Sans pour autant le préférer à l’original, mais celui-ci je le connais déjà bien, alors ce n’est pas tromper, c’est comparer.

Que vous y jouiez ou non, bien que je vous le conseille grandement, peu importe votre histoire avec les jeux vidéo, les genres que vous préférez… je vous invite à regarder son making-of, réalisé à l’occasion de la sortie en 2006 d’Another World 15th Aniversary Edition.

La vidéo :

Inod

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de