Catherine Full Body : Une longue vidéo pour le puzzle game transphobe (et sexiste) d’Atlus

On pourrait qualifier un grand nombre de jeux d’Atlus transphobes, mais Catherine avait décroché la médaille d’or en 2012… Et s’apprête potentiellement à se surpasser avec Catherine Full Body.

Catherine est un puzzle game développé par Atlus, les créateurs des séries (Shin) Megami Tensei ou Persona, sorti en 2012 sur PlayStation 3 et que nous avions pu tester à l’époque. Catherine Full Body est le même jeu avec du contenu supplémentaire et, si les prières des LGBTQ+ ont été entendues, quelques « ajustements ». Sauf qu’il semblerait que ce soit mal parti.

Le titre suit les aventures de Vincent, trentenaire un peu perdu entre ses problèmes de relations sociales la journée et de cauchemars « jeu de réflexion » la nuit. Ce mélange de visual novel et de casse-têtes avait fait beaucoup parler de lui à l’époque pour toutes ses grandes qualités indéniables.

Sauf que voilà, au moyen de l’un des pires « twists » finaux de l’univers, Atlus a réussi à rendre malade la communauté Queer en gâchant rétrospectivement son histoire. Sans rentrer dans les détails, on nous y enseigne que l’on peut out n’importe quelle personne transgenre (et plus précisément ici une femme trans) librement, discuter longuement de sa transition, y montrer ouvertement du dégoût, prévenir ses amis qu’il vaut mieux ne pas sortir avec cette personne… Et si jamais vous aviez des relations intimes avec sans avoir été prévenu, vous devenez l’objet des moqueries et êtes en droit de réclamer d’être dédommagé·e. Cet élan de transmisogynie se termine même avec ladite femme contente d’avoir pu piéger un homme cisgenre. En plus de laisser le jeu discuter de la stupidité de la transition d’un point de vue décidément sexiste – pourquoi diable rejeter le privilège masculin pour devenir une simple femme ? – et de rappeler à quel point elles sont inférieures à leurs congénères directement assignées femme à la naissance, Catherine n’hésite pas à rappeler qu’elles sont viles, perfides et manipulatrices. Comme des « vraies » femmes, mais en plus exécrable, en fait. Le pire se situe-t-il dans le sexisme ou la transphobie ? Vous avez deux heures.

Heureusement, les séquences de puzzle game sont bonnes et mémorables !

Sauf qu’Atlus semble penser qu’il n’a pas jeté assez d’huile sur le jeu (et côté quantité, on parle de camion-citerne et pas de bouteille) en introduisant un troisième intérêt amoureux à Catherine Full Body. Ainsi, après Catherine et Katherine, accueillez… Qatherine. Avec un Q comme dans LGBTQ (pour Queer). Les rumeurs de la transidentité de ce nouveau personnage vont bon train depuis sa présentation à l’E3 2018, et avec l’habile utilisation (ou pas) de cette lettre clé de la communauté, on ne peut qu’être en droit d’y croire encore plus. N’oublions pas que pendant ce temps, chez SEGA, on introduit une personnalité Queer avec le plus grand respect dans Valkyria Chronicles 4. Un peu de deadname quand même, mais on avance.

Après la femme trans au poil de barbe non rasé de la plage de Persona 3, la dysphorie mal gérée de Naoto de Persona 4, aurons-nous droit à une nouvelle couche de LGBTQ phobie bien sexiste ? À vous de voir en vidéo :

Catherine Full Body sortira le 14 février 2019 sur PS Vita et PS4 au Japon. Pas de date pour l’occident.

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de