Test : Yo-Kai Watch 2 : Spectres Psychiques (3DS)

Il y a un peu plus d’un an, débarquait en France la licence Yo-Kai Watch, avec tout ce que cela comportait de retard à rattraper par rapport aux multiples sorties télévisuelles, cinématographiques ou encore vidéoludiques au Japon.
Concernant les jeux vidéo, nous avons eu droit à Yo-Kai Watch, puis moins de douze mois après, à la double version Yo-Kai Watch 2 Esprits Farceurs / Fantômes Bouffis. Moins d’une demi-année plus tard, voici donc le… Eh bien non, pas le trois, vous êtes tombé(e) dans notre piège ! Le nouvel épisode étant en réalité un troisième numéro 2, à savoir Yo-Kai Watch 2 : Spectres Psychiques (sorti en décembre 2014 au Japon, sous le nom Yokai Watch 2 : Shinuchi). On ignore donc où l’on met les pieds si on le prend de but en blanc.

Le psychique c’est chic

Nous n’allons évidemment pas vous laisser vous interroger durant un petit moment sur le pourquoi du comment de son intitulé Yo-Kai Watch 2 : Spectres Psychiques. Tout simplement car il s’agit ni plus ni moins du YW2, au même titre que les deux premières éditions, où vous retrouverez donc tout l’univers déjà évoqué dans notre précédent article, son histoire, ses mécaniques…

Réitérer ce que nous avions dit il y a quelques mois s’avèrerait inutile, en revanche, signaler que vous découvrirez de nouvelles choses n’est pas vain. En premier lieu, on songera aux environnements, puisque si l’on retrouvera les mêmes que sur ses 2 prédécesseurs, on aura l’occasion d’en traverser de supplémentaires. Plus précisément, un théâtre, un parc de loisirs, un restaurant et le château de Sawayama.
Bonne nouvelle, il est possible et même conseillé, de charger sa sauvegarde de l’un des précédents YW2, dans l’éventualité où vous y auriez joué. Si ce n’est pas le cas, aucun souci de redite, évidemment. Néanmoins, celles et ceux ayant parcouru l’aventure d’il y a quelques mois se sentiront probablement frustré(e)s en ne possédant, durant la partie, que rarement d’indications claires sur les quêtes inédites. Ceci profitant évidemment à l’allongement de la durée de vie du jeu.

Perfide, achetons

Simple produit commercial avec de rachitiques ajouts ? Pas exactement. Enfin, si vous n’êtes pas accro, l’intérêt s’avèrera moindre. Cependant, on retrouve de quoi faire, car au-delà des missions et esprits communs à toutes les versions, Yo-Kai Watch 2 : Spectres Psychiques permet de copiner avec les Yo-kai perfides. Pour le moment connus uniquement comme ennemis, c’est tout de même une quinzaine de nouvelles créatures qui viennent s’ajouter à notre cercle d’amis. Surtout que ceux-ci s’avèrent charismatiques, du moins si vous êtes davantage branché(e) par les fantômes plus sombres, que par les mignons.
Pour le coup, c’est le mélange de tout ce beau petit monde qui fait la force du casting et justement, cette partie ténébreuse manquait. Si l’on restait dans un monde mignonnet, on tournerait vite en rond et le public grandissant au niveau de l’âge ne suivrait pas. On découvre ainsi la partie obscure de la franchise, sans non plus imaginer aller hyper loin dans le domaine. Les enfants assez jeunes étant aussi présents, il ne manquerait plus que les petites natures fassent des cauchemars et ruinent nos nuits. N’ayez donc crainte, si en voyant le look de ces nouveaux potentiels camarades, vous hésitez à les leur confier.

Toutefois, on dénote un intéressant détail, à savoir la nécessité d’atteindre un haut niveau pour se confronter à ceux-ci et en faire ses alliés. On a ainsi plus que l’impression d’un contenu étendu, au même titre qu’un RPG pour adultes, où vous aurez déjà besoin d’atteindre un certain niveau (d’où le chargement possible de l’ancienne sauvegarde) en vue de découvrir les nouveaux lieux et nouvelles races, ou à la rigueur, de ne pas vous y faire rétamer. Level 5 a donc clairement décidé de niveler l’aventure par le haut.
Des bonus concernant le mode Blasters sont également inclus pour les détentrices/eurs de sauvegardes de l’un ou des 2 autres YW2. Dont un Yo-kai hyper balèze pour chaque version, ainsi que de quoi découvrir des donjons spéciaux, ce qui reste léger en échange de 2 ou 3 éditions.

T’es si mignon

Rien n’a changé visuellement, mais cela n’est pas un souci, puisque l’on retrouve des créatures toujours aussi charismatiques, mignonnes, parfois davantage flippantes, voire un pot-pourri des 2. Les tons oscillant de plus en plus entre le coloré très frais et le mystique sombre, on y gagne en diversité, avec de nouveaux environnements très différents de ceux déjà exploités. Ce à quoi s’ajoute l’ambiance du Japon féodal lors des voyages dans le temps, accentués ici via des séquences exclusives.
Idem à propos de la bande-son, où l’on retrouve l’alchimie entre musiques très agréables durant notre parcours et les sons symboliques des Yo-kai.

 

Il ne fait aucun doute que Yo-Kai Watch 2 : Spectres Psychiques est la version la plus aboutie de la licence disponible en Occident. Elle reprend tout ce qui a fait la force des deux dernières, en y incluant des quêtes, Yo-kai et décors qui lui sont propres. Son point faible restant le fait que l’on ne va pas nécessairement se ruer sur un jeu pour quelques ajouts, si l’on détient un des autres YW2. En revanche, si la licence vous passionne et êtes ne serait-ce que du genre à vouloir vous lier avec un maximum de compagnons spectraux, elle vaut le détour, car allant plus loin que cette simple particularité, tout en proposant un univers sombre assez original.

Inod

Points forts :

– Des nouveautés se démarquant chez la licence
– Possibilité de reprendre sa sauvegarde des autres YW2
– Drôle

Points faibles :

– Si l’on possède une des autres versions, cela reste 39,99 € pour peu d’ajouts
– Manque de clarté sur le cheminement des nouvelles missions

[note] La note : 15/20 [/note]

Développeur : Level-5
Éditeur :
Nintendo
Genre :
RPG
Support :
3DS
Date de sortie : 29 septembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *