Test : God of War Ascension (PS3)

God-of-War-Ascension-jaquetteAprès trois épisodes très bons sur Playstation 2 et 3, God of War revient pour le début (et non pas la suite) des aventures de Kratos avec God of War Ascension. Situé avant le premier épisode, le jeu nous conte l’histoire originale de Kratos, qui n’est alors pas encore un dieu. A première vue, c’est bien à un God of War auquel on a affaire : des montres en pagaille, un héros toujours aussi brutal et des QTE en veux-tu en voilà.  Mais cette préquelle sera-t-elle au niveau des autres opus ? C’est ce que nous allons découvrir dans ce test.

Kratos, dis moi qui tu es ?

Quand on lance God of War Ascension, on s’attend à en découvrir tout de suite un peu plus sur l’histoire de ce héros que l’on a suivi depuis des années. Seulement, c’est un peu le néant. On est catapulté directement devant un mini boss, on le poursuit, jusqu’à le tuer enfin. On continue, très enthousiaste à l’idée d’en savoir plus, mais ça ne vient jamais. Il faudra attendre quand même 3 heures de jeu pour connaître un peu l’histoire de ce héros marqué au fer rouge. Quand elle apparaît enfin, les nombreux sauts dans le temps nous perturbent jusqu’à nous perdre complètement.

Heureusement que graphiquement le jeu est irréprochable, aussi beau que God of War III. Cela comble un peu ce vide laissé par une histoire qui laisse à désirer. La bande son, quant à elle, est de qualité, malgré un sentiment de vide là encore par moment. Des musiques ou bruitages supplémentaires n’auraient pas été de trop.

Malgré cela, ce n’est pas la durée du jeu qui fera pencher la balance car elle est extrêmement courte – moins d’une dizaine d’heures – ce qui est même moins que God of War III.

 God-of-War-Ascension03 God-of-War-Ascension04

Kratos, plante-moi ta lame dans le coeur !

Le système de combat reste globalement le même, ceux qui connaissent la série ne seront pas dépaysés. A noter que les affrontements sont plus mous par rapport aux précédents volets de la série. Par contre les développeurs ont apporté quelques petites nouveautés intéressantes, comme le fait de pouvoir attraper les ennemis, les désarmer puis s’en servir contre eux. La parade permet aussi d’éviter les différents coups, puis, dans une deuxième temps, de se déchaîner. Il y a cependant un petit détail assez gênant lors des combats : la caméra. Parfois très (trop) rapprochée, parfois très (trop !) éloignée, la vue n’est pas toujours optimale.

Désormais Kratos n’acquiert pas de pouvoir différent mais possède une arme, qu’il pourra transformer en arme de feu, de foudre, de glace ou encore en ténèbres. Les gestes sont donc globalement les mêmes, pas besoin de se creuser longtemps la tête pour savoir quel pouvoir utiliser. Une fois un élément associé à l’arme celui-ci vient ajouter des coups spéciaux permettant de vaincre plus rapidement les ennemis. Le héros récupérera également sur son chemin des armes éphémères comme une épée, une lance, ou encore une masse qu’il pourra bien évidemment utiliser contre ses adversaires.

Les énigmes sont plus nombreuses, mais moins casse tête que dans les précédents opus, donc plus agréables. Le jeu reste n’en oublie donc pas sa place, c’est à dire un beat’em all puissant et dynamique et tant mieux !
Notons tout de même deux artefacts à découvrir qui vous permettront de résoudre les puzzles, comme la Pierre du Serment d’Orkos (qui permet de créer un clone de vous-même) et l’amulette d’Uroborus (permet de reconstruire ou détruire des éléments du décor pour progresser).  Ces deux artefacts deviennent de plus en plus intéressants quand il s’agira de les combiner ensemble pour progresser.

God-of-War-Ascension05 God-of-War-Ascension06

Gore un jour, gore toujours.

God of War restera toujours un God of War. La mythologie est toujours bien présente, les petites anecdotes aussi. Dommage que l’histoire ne soit quand même pas à la hauteur des anciens volets. Le jeu est toujours aussi gore, pour le plaisir des yeux. C’est vraiment fun de découper du monstre, c’est une récompense à part à entière. On a vraiment envie de réussir les combo juste pour voir la petite cinématique lorsque Kratos se jette sans scrupules sur l’ennemi. La mise en scène est quelque chose de vraiment important dans God of War et cet épisode n’y échappe pas.

Les scènes de QTE sont toujours très attendues :  elles apparaissent à des moments précis, comme lorsqu’on a déjà assommé un ennemi ou un boss ou lors des phases de plateforme. Vous devrez appuyer au bon moment et sur le bon bouton pour réussir un saut spécial ou bien donner le coup de grâce. Très visuelles, elles sont toujours très appréciées.
Les développeurs se sont également amusés à rajouter beaucoup de phases de glisse. Au lieu de marcher vous allez glisser et les QTE apparaîtront pour vous faire sauter, balancer, etc. Il y a en a pas mal, mais elles sont bien réalisées et plutôt fun. Ça va vite, ça renouvelle un peu l’expérience et ça fait appel à vos réflexes au cas où vous vous seriez endormis.

Un mode multijoueur ?

Grande nouveauté de cet opus : le mode multijoueur. Autant prévenir tout de suite, ce n’est pas une révolution. On se demande même pourquoi les développeurs n’ont pas passé plus de temps à peaufiner le solo plutôt que de travailler sur un mode pas vraiment attendu par les fans de la série. Vous n’incarnez plus Kratos mais un guerrier qui devra combattre pour un dieu (Zeus, Arès, Hadès ou Poséidon). On retrouve dans ce mode multijoueur les traditionnels modes Capture de drapeaux et Deathmatch mais aussi le mode Faveur des Dieux, dans lequel vous combattrez dans des arènes en 2v2 ou 4vs4. Ce mode est assez amusant mais il aurait mérité un choix d’arènes un peu plus large. Dommage également que le nombre de joueurs soit limité à 4.

God-of-War-Ascension01 God-of-War-Ascension02

En résumé ce God of War Ascension reste bien un God of War : c’est-à-dire que les fans s’amuseront sans problème avec cet épisode et les néophytes découvriront sûrement avec plaisir l’histoire de Kratos. En parlant d’histoire, on nous a promis de découvrir le passé de Kratos mais la plupart du temps on se demande pourquoi on est là, et ce qu’on fait. On découpe des monstres à la chaîne – aussi plaisant soit-il – mais cela ne fait pas tout. Sans parler des problèmes de caméra et de combats plus que mous du genoux… Malgré tout cela, God of War Ascension réussit à divertir et nous en met plein la vue, surtout en terme de mise en scène. Il ne vous reste plus qu’à essayer, pour vous faire votre propre avis.

 Malsy

 

Points forts :

  • Les éléments à assigner à l’arme : classe
  • Beauté du jeu
  • Enigmes à résoudre

Points faibles :

  • Combats mous
  • Durée de vie
  • Mode multijoueur pas très convainquant

[note]La note Gamingway : 15/20[/note]

Editeur : Sony
Genre : Beat’em all
Plateforme : PS3
Date de sortie : 13 mars 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *