Test : Animal Crossing – Happy Home Designer (3DS)

animal-crossing-happy-home-designer-jaquetteDans la famille Animal Crossing, je demande le dernier né : Animal Crossing : Happy Home Designer. Comme son nom l’indique, ce soft sur 3DS porte l’accent sur la décoration intérieure des maisons des habitants afin de rendre leur maison « happy ». Alors, à vos meubles et vos pinceaux et on va voir si, en mettant de coté tout le reste, le jeu garde de l’intérêt.

D&Co – Une semaine pour tout changer

Si on avait encore un doute sur la vraie nature de Tom Nook et sur la façon très particulière qu’il a de s’enrichir sur le dos des joueurs ainsi qu’à apprendre aux plus jeunes, tout en finesse, les dures lois du capitalisme, dans Animal Crossing Happy Home Designer, tout est très clair au contraire. Ici le Tanuki (raton laveur) est le digne propriétaire d’une agence immobilière/design d’intérieur et, en vrai patron, il ne vient que de temps à autre signer des contrats importants ou encore vérifier que tout va bien entre deux parties de golf (et ne s’en cache même pas). Il est bien loin le temps où on l’a connu dans une vieille bicoque nous vendre une canne à pêche vermoulue et un vieux filet à papillon, maintenant il affiche clairement sa richesse et son gros ventre, habillé d’un pull jacquard sans manche et d’une cravate du plus bel effet.

Dans ACHHD on incarne un nouvel employer qui vient prendre ses fonctions dans ce cabinet. Pour la première fois dans un Animal Crossing, le joueur aura le choix de customiser son personnage, tout du moins en choisissant une forme et une couleur pour les yeux, ainsi qu’une coupe de cheveux et leur teinte, ce qui est déjà bien. Dès notre arrivée nous somme accueilli par l’équipe au complet, composée de Tom Nook lui-même (l’agence s’appelle Nook Immobilier), de Lionel l’assureur qu’on connait déjà, Lou, sa nièce qui sera également notre marraine et nous apprendra tous les secrets du métier et Max le chien fou, lui aussi agent qui démarche les clients. Le joueur est tout de suite plongé dans le vif du sujet et devra s’entrainer en décorant une pièce tout à fait quelconque en petite chambre coquette et remplies de cœurs. Pour cela rien de plus simple car un catalogue complet de meubles et de décorations est mis à votre disposition et, en plus, il se trouve être quasi vide, sauf bien sûr avec les produits dont vous aurez besoin pour ce contrat. On pense alors que cela sera le cas uniquement pour ce tutorial, mais que nenni !
Au fur et à mesure du déroulement du jeu et des intérieurs qu’on vous demande, le catalogue s’étoffera mais ne proposera que quelques articles supplémentaires, avec une grande majorité des articles dans le thème désiré, ce qui, soyons honnête, enlève toutes traces de challenge à votre mission déco. L’intérêt, déjà plus que moyen du titre, n’en devient qu’encore plus limité, et c’est bien là que le bât blesse.

animal-crossing-happy-home-designer-06 animal-crossing-happy-home-designer-02

Coté Maison

Ce qui est plaisant et chouette dans Animal Crossing, c’est le fait d’aller à la pèche, de rendre visite à ses voisins, d’attraper des papillons ou des scarabées, ou encore de ramasser des pommes ou de cueillir des fleurs. Ce qui est cool c’est de recevoir des meubles en cadeaux pour ses bonnes actions, d’agrandir sa maison et d’y ranger ses trouvailles, et puis de trouver des objets rares et la décoration unique qui mettra en valeur sa chaumière dans un pur esprit Feng-shui. Malheureusement, dans cet opus, exit tout ça puisqu’il ne s’agit que d’agencements d’intérieurs, pour des clients de surcroit et que tous les objets et les meubles des précédents épisodes, ainsi que pleins d’autres nouveaux sont mis gratuitement à votre disposition. Le seul but du jeu et de donner à une pièce un style idéal selon ce que le client exige et…Rien d’autre. Vous imaginez ce que l’on perd ?

L’ensemble nous est facilité par le catalogue qui s’étoffe presque uniquement des objets dont on a besoin au moment de la déco et par le client qui regarde ce que l’ont fait et qui réagit en conséquence. Si quelque chose lui plait énormément il vous gratifiera d’un cœur au dessus de sa tête ou d’un applaudissement, alors qu’il hochera la tête lorsqu’il est satisfait, ou esquissera un sourire gêné lorsqu’il n’a rien à dire. Il sera même choqué si vraiment quelque chose ne lui convient pas. Vous l’aurez compris, à partir de là il est quasiment impossible de rater sa mission et vous vous doutez également que l’amusement général en prend un coup. Mais soyons honnête, de toute façon ici le seul but et la satisfaction personnelle du joueur et le contentement du travail bien accompli, ainsi que les félicitations de votre client et de vos collègues, rien d’autre. On aurait aimé un petite note finale ou un autre jugement un peu précis de notre « travail » mais non, il faudra se contenter de plus banal et d’un remerciement général, globalement le même à chaque fois. Il faut avouer que l’envie de tout rater nous traverse alors l’esprit, juste pour provoquer une réaction chez les personnages qui peuplent le jeu, mais autant vous le dire, ça ne sert à rien.

animal-crossing-happy-home-designer-07 animal-crossing-happy-home-designer-03

Les maçons du cœur

Bon, il faut bien l’avouer, au bout de 3 ou 4 clients, on a compris le principe et on commence déjà à se lasser un peu du titre, mais c’est sans compter sur la malice des « Animal Crossing » en général sur ce genre de domaine : arriver à ne pas lasser le joueur malgré la répétitivité des actions. ACHHD ne déroge pas à la règle, et lorsqu’on se demande si le jeu a encore des surprises pour nous, arrive alors Marie, que nous connaissons bien si on a joué aux autres titres et qui, en digne représentante de la mairie de la ville, vous proposera alors de réaliser une œuvre bien plus grande en effectuant des travaux publics pour la commune. Votre première mission, par exemple, sera de mettre en place toute une salle de cours dans une école. Pas mal ! Ce genre de travaux d’urbanisme se représentent plusieurs fois, un peu aléatoirement, et vous permettra de varier un peu les aménagements intérieurs. Le joueur pourra faire ouvrir un café, un hôpital ou encore un commerce.
Mais ce n’est pas tout, certaines personnes viennent alors à votre agence pour vous demander d’acheter un terrain et vous laissent ensuite carte blanche pour en décorer le jardin ainsi que la maison, le tout dans un thème imposé. Là encore, même si le jeu se diversifie au fur et à mesure, il ne faut pas se leurrer, il n’y a toujours aucun véritable challenge à l’horizon. Au moins les missions peuvent être accessibles aux joueurs de tout âge, même les plus jeunes.
Il faut malgré tout avouer que l’interface est particulièrement facile à prendre en main et que le tout reste très maniable et donc particulièrement agréable et que tout l’univers et les personnages d’Animal Crossing aident à créer une ambiance joyeuse et sympathique.

animal-crossing-happy-home-designer-05 animal-crossing-happy-home-designer-04

Extreme Makeover

Autre point mis en avant par Nintendo pour la sortie de son titre, les cartes Amiibo à collectionner et qui permettent de faire venir des habitants inédits dans le jeu à l’aide d’un téléphone, ou encore de sauvegarder vos créations de design sur leur puce NFC. Une carte est disponible avec le jeu (il s’agit de Sable (Cousette) – Nº 004), et les autres seront à acheter en plus. Comme il y en a une centaine, les collectionneur auront de quoi faire ! Il faut également savoir que votre 3DS standard devra être équipée d’un périphérique lecteur/enregistreur NFC, alors que la New 3DS pourra lire les cartes Amiibo directement sur l’écran tactile.
Pour une fois les pièce de jeu gagnées en marchant avec sa 3DS en mode veille, servent à débloquer des « cours » de design. En réalité cela vous permettra de débloquer plein d’options comme la création de motifs originaux ou encore de pouvoir mettre des mobiles ou des lustres au plafond. Cela ajoute des options non négligeables et un peu de piment au jeu.
Il est également possible de prendre en photo sa décoration finale de pièce ou de jardin et de la partager sur le Miiverse et également de rénover les habitations que vous avez vous même décorées, donc le « travail » est infini dans ce soft.

cartes-amiibo-animal-crossing animal-crossing-happy-home-designer-01

Vous l’aurez compris, ACHHD, en ne se concentrant uniquement sur la décoration des maisons, a largement perdu de sa superbe. A quand un Animal Crossing uniquement sur la pêche ? (nous en parlions dans un dossier spécial pêche dans les jeux vidéo). Quoiqu’il en soit, en ne centrant son action que sur un seul des aspects du jeu d’origine, son intérêt se voit également grandement diminué. Heureusement, les bonnes recettes de l’univers on été gardées, les personnages ainsi que leur mimiques sont toujours attachantes, les décors sont agréables et les habitants/animaux variés et aux personnalités colorées. Même en variant un peu ses missions de bases et en essayant de proposé une palette de plusieurs projets de décoration, le jeu, bien que bien réalisé, n’en reste qu’un titre basé sur la déco et manque d’âme et de variété.

Sironimo

Points forts :

  • L’univers Animal Crossing
  • Tous les personnages trop mignons
  • Simple et accessible
  • L’arrivée du Miiverse et des pièces de jeu
  • Les (cartes) Amiibo

Points faibles :

  • Trop simple, aucun challenge
  • L’intérêt du jeu à la baisse
  • Les actions répétitives
  • Les (cartes) Amiibo

[note]La Note Gamingway : 14/20[/note]

Editeur/Développeur : Nintendo
Genre : Gestion/Simulation/Décoration
Support : 3DS
Date de sortie : 2 octobre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *