Dossier : Autisme et Jeux Vidéo

En avril, les autistes tu ne traiteras pas en imbéciles. Et sur Gamingway, un dossier tu viendras consulter. Car selon des études récentes, les jeux vidéo sont très appréciés par ces derniers et seraient même un outil adapté pour eux. Des applications spéciales émergent également, alors, si vous voulez en savoir plus, c’est par ici !

On vous l’a annoncé il y a déjà quelques jours : le 2 avril 2016 est la première journée internationale de sensibilisation à l’autisme, avec de nombreuses manifestations partout dans le monde. Les jeux vidéo ne se privent pas non plus : Activision sort une collection limitée « Power Blue » de certains Skylanders Superchargers.
Par contre, annoncés pour le 24 mars chez Micromania, ils ne sont pas encore en rayon. Chez Leclerc, on nous les annonce seulement à partir du 4 avril ! Mais ces dysfonctionnements sont presque normaux pour les collectionneurs de figurines, et n’entament en rien notre volonté de parler, malgré tout, de l’action derrière les goodies.

skylanders superchargers power blue

L’autisme, c’est quoi ?

« Selon la classification internationale des maladies de l’OMS (CIM 10), l’autisme est un trouble envahissant du développement qui affecte les fonctions cérébrales. Il n’est plus considéré comme une affection psychologique ni comme une maladie psychiatrique. » (http://www.vaincrelautisme.org/content/definition).

Autrement dit, un autiste est une personne qui a du mal à parler, à communiquer et dont la relation avec les autres se trouve grandement affectée. C’est une personne généralement isolée, mais attention : pas folle ou idiote pour autant. Personnellement, j’ai déjà travaillé avec des adolescents autistes, dont certains très intelligents et curieux de tout, qui ont obtenu un bac S sans difficulté. Concernant le vocabulaire, je ne suis pas spécialiste pour en saisir les nuances et je vais juste signaler qu’on parle d’autisme, de trouble autistique, de spectre autistique, de TED (Troubles Envahissants du développement), de TSA (Troubles du Spectre Autistique) ou ASD (Autism Spectre Disorders) en anglais.

autisme

C’est gamingway ici, pas Doctissimo !

Vous trouvez ça bizarre de tomber sur un article traitant de l’autisme sur un site spécialisé dans les jeux vidéo ? Eh bien, je vais vous montrer que c’est en réalité tout naturel !

Les chercheurs américains Micah O. Mazurek et Christopher R. Engelhardt ont démontré que les enfants autistes passaient en moyenne 2,1 h par jour à jouer, contre 1,2 h chez un enfant/adolescent « normal » et, qu’en plus, ils réalisent de meilleurs scores que ces derniers. Les enfants autistes ont également mieux accès aux jeux vidéo dans leur chambre, d’après cette étude. Certaines mauvaises langues ont tout de suite accusé les jeux vidéo de favoriser l’autisme, ce qui est bien entendu totalement faux !
Les autistes étant très isolés, les jeux vidéo sont une activité toute indiquée : personne pour se moquer d’eux et, en plus, cela arrange bien certains adultes qui n’ont pas à les surveiller ! Cette étude montre aussi que les autistes préfèrent les jeux de rôle aux jeux violents, semblant indiquer qu’ils recherchent des jeux leur permettant d’avoir des relations sociales sans subir de rejet. Les jeux vidéo constitueraient donc une sorte d’ouverture sur le monde qui ne pourrait qu’être bénéfique pour eux. Ainsi, des applications à but « thérapeutique » commencent à se développer pour les aider à sortir de leur isolement, voire lutter contre l’inattention ou les troubles du comportement.

Le virtuel pour informer et soigner

rage controlC’est tout naturellement que Jason Kahn et Joseph Gonzalez-Heydrich ont l’idée du jeu Rage Control (Regulate and Gain Emotional Control) : quand le cœur s’accélère du fait de l’énervement, il n’est plus possible de tirer sur les ennemis. Pour obtenir un score élevé, il faut donc apprendre à se maîtriser. Simple, mais efficace, d’après leur étude publiée en anglais à cette adresse. En revanche, la seule image officielle du jeu n’est pas très explicite (image ci-contre).

Microsoft, grâce à Kinect, s’est également penché sur le problème : Kinetix Academy est un programme complet pour aider les enfants autistes. Une belle initiative qui permet de se poser une question cruciale : pourquoi un outil aussi important est totalement délaissé par Microsoft qui ne vend même plus Kinect avec la XBOX ONE depuis longtemps ?

kinetix academy

En attendant la réponse, vous pouvez voir une vidéo du programme :

 
Le robot Kaspar a même été développé pour apprendre aux enfants autistes à mieux se comporter.

Chez nous, l’Education Nationale a pris conscience de l’importance du numérique et a même commencé à l’intégrer dans ses programmes du collège, applicables à la rentrée 2016. Une page du site eduscol est même dédiée à l’autisme et au numérique !

Si de nombreuses applications existent pour tenter de traiter les troubles du comportement, en revanche il n’y a pas beaucoup d’actions pour aider les autistes à s’intégrer. Ils restent malheureusement encore mal perçus dans la société actuelle. Cependant, les choses pourraient changer grâce à un jeu qui permet aux joueurs de mieux comprendre l’Autisme au quotidien.

Kaspar, l'ami des enfants autistes
 Kaspar, l’ami des enfants autistes
L’autiste, c’est vous !

TSARA (Trouble du Spectre de l’Autisme et Recommandations aux Aidants) est une applications pédagogique gratuite sur iOS et Android, mettant le joueur dans la peau d’une personne devant aider un autiste à résoudre des situations conflictuelles de la vie quotidienne. Une belle initiative pour apprendre les bons gestes et les bons comportements, et surtout pour faire prendre conscience de ce qui est banal pour nous, mais compliqué pour une personne autiste. Le jeu est visible vers 8 min 20 s sur la vidéo du site officiel. Une page facebook lui est également dédiée, si vous voulez plus de détails. Lancée le 7 avril 2016, vous pouvez en avoir un aperçu ici.

Il existe aussi un ensemble de logiciels éducatifs gratuits, le Pictogram Room, visant à aider les personnes avec autisme. Disponible en espagnol, il utilise Kinect. Soutenu par la Fondation Orange, vous pouvez le télécharger à cette adresse.

tsara 2   tsara 1

Deux exemples de situations à gérer au quotidien dans Tsara.

La réalité virtuelle, un puissant outil à venir ?

Les jeux vidéo permettent de recréer le monde dans sa totalité : ses paysages, ses cultures, ses sociétés, ses gens. Il est donc normal que toutes les « minorités » soient représentées et y trouvent des outils/activités adaptées.
Si le monde numérique commence à s’ouvrir à de plus en plus de minorités, les autistes ne sont pas encore entrés dans les mœurs. La révolution virtuelle, prévue pour la fin d’année, pourrait leur fournir de nouveaux outils pour s’intégrer, mais leur acceptation passe nécessairement par la présence d’autistes dans des jeux ou des médias grand public. À quand un GTA où le héros serait autiste ? Après tout, il y avait bien un personnage ouvertement gay dans le IV ! On pourrait imaginer un Call of avec un soldat présentant des troubles du comportement, mais arrivant malgré tout à sauver les autres, non ? On peut penser que le monde n’est pas encore prêt à ça, mais si on n’essaie pas, il ne le sera jamais !

 

  • Kaori Saeba02/04/2016 à 17:19Permalink

    Enguy, merci pour ce dossier sur l’autisme et les jeux vidéo pour cette journée de sensibilisation à l’autisme. C’est bien d’avoir quelqu’un qui côtoie des personnes autistes pour en parler. C’est très intéressant.

    Pour aller plus loin, je recommande la vidéo de Laurent Charrier sur sa chaîne Youtube « Point de vue Social », sur l’autisme : L’autisme (avec Frédéric Baboulaz) – PDVS XXL #1 https://youtu.be/xixX9z4nuaU (17/09/2015).

  • Enguy02/04/2016 à 20:05Permalink

    Bonjour,
    Merci pour ce commentaire mais ce n’est rien d’extraordinaire. On ne pouvait pas passer à côté de cette journée spéciale étant donné qu’il y a plein de jeux et applications en rapport avec le sujet. C’est juste dommage que je n’ai pas (encore) obtenu de réponse de la part des personnes impliquées que j’ai contacté récemment, mais je pense qu’avec tout leur travail c’est normal. Cette année encore j’ai travaillé avec non pas un autiste mais un pré-adolescent ayant de graves troubles du comportement et devant prendre un traitement lourd pour traiter l’hyperactivité. Dommage que je ne sois actuellement plus en mesure de les aider, à part en parlant des problèmes. Il est aussi regrettable que les sites spécialisés ne se sentent pas plus concernés. Nous restons cependant ouvert à tout ici à Gamingway, tant que cela reste (un peu) en rapport avec les jeux vidéo.

  • Miss Tigry03/04/2016 à 13:46Permalink

    C’est bien ce qui me plaît sur Gamingway : cette ouverture d’esprit à toutes sortes de sujets autour du jeu vidéo. Parler de l’autisme ou troubles autistiques et jeux vidéo n’est peut-être pas « extraordinaire », mais c’est une initiative qu’il faut saluer.
    Ayant travaillé en collège et dans un IME (Institut Medico-Educatif) avec dès pré-ados présentant des troubles autistiques, je confirme que les jeux vidéo sont d’excellents outils pour les « sécuriser » tout en leur donnant accès à un rapport social voire même une vie sociale. Je suis certaine que sans ces jeux, certains ont réussi à s’ouvrir et s’épanouir : ce sont des clés.
    Merci pour ce dossier.

  • Enguy03/04/2016 à 15:08Permalink

    Merci Miss Tigry. Il est néanmoins difficile de trouver des sujets intéressants et de les traiter sous le bon angle, sans en faire trop.

  • TSARA04/04/2016 à 21:17Permalink

    Merci beaucoup pour cet article,
    sachez que l’application TSARA sera en effet gratuite et téléchargeable sur IOS et ANDROID à partir du 7 Avril prochain (lancement officiel).
    Suivez notre page facebook pour connaître notre actualité et nous dire ce que vous en pensez :
    https://www.facebook.com/tsara.autisme

    A très bientôt !

  • Enguy04/04/2016 à 21:43Permalink

    Bonsoir,
    Justement j’ai cherché à vous contacter mais il y a eu un petit problème technique et le message n’a pas pu être envoyé.
    Si qqn pouvait répondre à mes questions ce serait bien mais je ne sais pas qui joindre.
    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *