Test : Skater Cat (3DS – eShop)

skater-cat-3ds-cover-jaquetteAlors que les jeux de skate à l’aspect réaliste, tels que les Tony Hawk et autres Skate, ont malheureusement disparu de la circulation, ainsi que les diverses adaptations de glisse et de sports dits extrêmes, le vent recommence à souffler de ce côté-ci. Mais contrairement aux licences précitées, les nouveaux logiciels de skate adoptent un aspect très différent. On a déjà pu le voir avec la glisse pixelisée d’OlliOlli (notre critique à retrouver ici) et voici maintenant que déboule Skater Cat, dont le nom parle de lui-même.

Sk8er Cat

Qui ne connait pas cette fameuse vidéo du bulldog en train de pratiquer le skate ? Personne ou presque. Cependant, la planche à roulettes n’est pas réservée aux canidés. Ollie, un chat de bonnes manières mais également chat de gouttière, va le prouver durant Skater Cat, un jeu de scate en somme…

Celui-ci devant se rendre au plus vite d’un point A à un point B, tout en évitant les obstacles se dressant sur son chemin. Et en entrainant dans son sillage, tel le roi malin sur trottoirs et dépotoirs, les nombreux chats du quartier.

skater-cat-3ds-01 skater-cat-3ds-02

Tony Cat

Ressemblant de loin à un runner, bien qu’il s’agirait plutôt ici d’un rider, console en main on saisit immédiatement la différence. Même si classiquement il se déplace de la gauche vers la droite, la direction du skate doit être indiquée par le joystick ou la croix directionnelle. Sans quoi ce dernier reste immobile.

Ollie peut sauter par une pression de la touche A et fort heureusement d’ailleurs, pléthore de pièges jalonnant son parcours. Poubelles et rochers vous ralentissant et ajoutant automatiquement une seconde à votre chrono final, sauter au-dessus du vide, éviter les pics et boules piquantes vous faisant perdre les félins vous accompagnant… Ainsi que tout un tas d’autres obstacles, particulièrement les murs, à éviter pour ne pas se retrouver freiné. Ollie sera en plus capable de sortir une sorte de Benihana, le faisant aller plus haut, plus loin et ajoutant un plaisir certain lors de son exécution.

Il est aussi possible d’atteindre des plates-formes en hauteur, aussi bien pour esquiver ces malus, que pour vous gaver de bonus ou atteindre de potentiels nouveaux compagnons.

Des bonus en biscuits sous forme de poissons disséminés sur votre trajet, mais aussi à débloquer et lâchés du ciel par cargaisons, lorsque vous passerez au travers de cercles non pas de feu mais de corde. Un moment assez sympathique à vivre, lorsque cette salve de gâteaux nous submerge.

Les cordes seront décidément nos amies, puisque d’autres placées en longueur serviront de plates-formes bien pratiques, notamment pour aller chercher les flèches nous offrant quelques instants de boosts.

skater-cat-3ds-03 skater-cat-3ds-04

Holy Cat

Ollie le citadin fera davantage que parcourir la ville avant de crier victoire. Notre petit chat gris voyageant à travers trois mondes, composés chacun de dix courses. Ces dernières vous récompensant d’une à trois médailles, selon votre performance.

Quatre-vingt-dix au total donc, apportant un côté scoring aussi addictif que le gameplay de Skater Cat. Mais cela ira au-delà, puisqu’à partir de 25 médailles il sera possible d’incarner le Mii de son choix, tant qu’il se trouve dans votre console évidemment.

Vos temps pourront être challengés grâce à la fonctionnalité Streetpass, incluant les fantômes des joueurs rencontrés, matérialisés par un cercle coloré à proximité de votre personnage durant une course. Tandis que les fantômes des créateurs du jeu, pourront eux être téléchargés via Spotpass, au même titre que les futures mises à jour.

On est ravi de voir ces fonctions utilisées, cela étant loin d’être le cas de la plupart des softs. Mais Peakvox et Teyon vont encore plus loin, en proposant des codes bonus par l’intermédiaire de l’application Facebook du jeu. Le premier sera délivré le jour de la sortie de Skater Cat.

skater-cat-3ds-05 skater-cat-3ds-06

Planche à rouletter n’est pas un crime

Si l’ambiance musicale s’accorde plutôt bien à l’univers, avec un côté champêtre énergique assez amusant, on ne peut qu’être déçu de ne retrouver qu’une seule piste. On la laisse donc durant nos premières courses et cela s’avère agréable. Mais en supposant que l’on arrive à enchainer chaque course, sans même jamais perdre, cela nous donne cette même musique trente fois d’affilée. Et comme vous risquez de tomber dans le vide plusieurs fois, le nombre augmentera sans mal. On aura alors tendance à couper le son au bout d’un moment. Même si ainsi l’on entendra plus les miaulements et aboiements délivrés tout au long du parcours, à la fois mignons et drôles.

La papatte graphique au style dessin animé, ajoute au côté choupinou du logiciel. On pourrait même dire kawaii en voyant certaines références, dont le Maneki Neko ornant la ligne d’arrivée.
Rigolo et mignon à la fois est également possible, grâce au comportement d’Ollie sur son skateboard, avec en point d’orgue son rapprochement vers le joueur lorsqu’il entraine un nouveau chat. Son sourire et son pouce levé, avec sa tête gonflée comme dans un animé, rendent ces passages indispensables et l’on n’attend plus qu’une chose : croiser un maximum de félins pour voir et revoir cette scénette.

skater-cat-3ds-07 skater-cat-3ds-08

Davantage une simulation de course que de planche à roulettes, Skater Cat possède les qualités essentielles à un très bon jeu, à savoir une jouabilité au poil, son accessibilité, mais également la possibilité de scorer. Celui-ci possédant moult chemins en chacune de ses courses et des récompenses pour les meilleures performances, avec en plus les fonctions Streetpass et Spotpass permettant de comparer les temps des joueurs. On s’amuse immédiatement et l’on y revient avec plaisir pour constamment s’améliorer, un jeu pour les gamers trois étoiles.

Inod

Points forts :
– Addictif
– Scoring et accessible à la fois
– Fonctionnalités Streetpass et Spotpass
– L’ambiance générale
– Possibilité d’incarner son Mii
– Un chat sur un skate bon sang !

Points faibles :
– Pas de véritable multijoueur
– Bande-son trop courte

[note] La Note Gamingway : 16/20 [/note]

Développeur : Peakvox
Editeur : Teyon
Genre : Course / Plates-formes
Supports : 3DS et 2DS (eShop)
Date de sortie : 27 mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *