Test : God of War Collection (PS Vita)

god_of_war_collection_jaquetteAprès avoir fait les beaux jours de la PS2 et de la PS3, le Spartiate le plus énervé des jeux vidéo voit ses deux premières aventures portées sur PS Vita. Un corps aussi massif dans une console aussi petite, est-ce bien raisonnable ? La réponse tout de suite !

Le guerrier de la colère

Pour ceux qui n’auraient jamais joué à God of War, cette série de jeux d’aventure/action avec des phases de plateforme raconte les aventures de Kratos, guerrier spartiate à la destinée très spéciale car il va combattre les dieux grecs jusqu’à devenir leur égal ! Dans une ambiance assez sombre, Kratos pourfend un grand nombre d’ennemis et de monstres mythologiques à l’aide de combos aussi dévastateurs que spectaculaires, sans oublier ses pouvoirs divins. God of War constitue donc un excellent défouloir pour les amateurs d’action bien bourrine avec cependant quelques énigmes ou moments nécessitant plus de doigté et de précision. Un savant mélange de violence et de mythologie qui a fait mouche et séduit de nombreux joueurs !

 

god_of_war_collection_1 god_of_war_collection_2

Un portage un peu décevant

Tranchant dans le vif et passons immédiatement à ce qui fâche : sans être naïf au point de croire que ce God of War Collection sur PS Vita saurait rivaliser avec les remakes HD sortis sur PS3, on se dit que la série méritait mieux ! En effet, après quelques écran fixes toujours aussi beaux, la première cinématique refroidit le joueur ! C’est affreux, extrêmement pixelisé et surtout, même pendant le jeu, on a l’impression que l’image est étirée, déformée. A côté de ça, les petites baisses de frame rate sont mineures. Pour enfoncer un peu plus la tête de Kratos dans le sang de ses adversaires, même le côté sonore n’est pas à la hauteur de ses pouvoirs divins : en raison d’une compression audio excessive, les interjections de Kratos et les bruitages ne sont pas de qualité. Globalement, on a l’impression que le jeu a techniquement très mal vieillit et paraît presque moins bien que sur PS2 ! Un comble quand on a habitué les possesseurs de PS Vita a des graphismes soignés ! Ici, c’est loin d’être propre !

Autre point noir du jeu, et beaucoup plus gênant, c’est le gameplay. Mais pourquoi vouloir sans cesse changer des formules qui fonctionnent ? Il faut cesser cette manie de vouloir à tout prix imposer des fonctions tactiles quand il n’y en a pas besoin, car cette fois c’est raté ! En effet, pour interagir avec les décors, on ne maintient plus un bouton mais on est obligé d’utiliser le pavé tactile arrière. Loin d’être intuitif, cela a en plus le gros désavantage de ne pas répondre correctement et on s’énerve souvent pour ouvrir un coffre, soulever une porte ou pousser un bloc ! Non seulement cela casse le rythme, mais en plus cela peut amener à recommencer plusieurs fois certaines actions alors qu’avec le gameplay original cela passait sans problème !

god_of_war_collection_3 god_of_war_collection_4

Un mythe toujours aussi captivant

Même si ce portage n’est techniquement pas à la hauteur du monument qu’est devenu Kratos en quelques années, le charme opère toujours. Ceux qui ne connaissent pas la série peuvent se jeter dessus sans problème et découvrir les deux premiers opus de God of War, les savourer à leur rythme et les emmener partout. Ce portage de qualité assez limitée a au moins le mérite de tenir peu de place, et rien que pour ça je suis personnellement très satisfait car, comme la PS Vita ne dispose pas de mémoire, les cartes mémoire sont vite saturées.

God of War Collection permet donc aux joueurs de découvrir les deux premières aventures de Kratos dans une version portable très correcte malgré les défauts mis en évidence dans ce test. Les néophytes seront enchantés de trouver deux jeux plutôt riches et très bien pensés, avec des rebondissements, une bonne dose de magie, une durée de vie très intéressante pour ceux qui veulent tout obtenir et surtout un héros brutal mais charismatique. Les combos sont toujours aussi spectaculaires et variés ce qui permet de corriger les ennemis de plusieurs façons différentes, à terre comme en l’air ! En revanche, ceux qui connaissent par cœur les aventures du guerrier énervé n’auront rien de neuf à se mettre sous la dent !

Enguy

Points forts :

– 2 jeux qui tiennent peu de place
– Une légende enfin disponible en version portable
– durée de vie très bonne

Points faibles :

– Commandes tactile inadaptées
– Graphiquement pas toujours alléchant
– Ambiance sonore pas toujours à la hauteur

[note] La note Gamingway : 14/20 [/note]

Editeur : Sony
Genre : action / aventure
Support : PS Vita
(Cross-buy PS3)
Date de sortie : 8 mai 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *