Événement Post E3 Nintendo : Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle, le cross over inattendu

Véritable surprise, le choc des univers de Mario et des Lapins Crétins semble, sur le papier, totalement farfelue. Comment concilier des univers et des personnages aussi différents ? Surtout dans un genre que ces « héros » ne maitrisent pas trop : la stratégie ! Pourtant, on va vous donner de bonnes raisons d’attendre ce jeu Switch avec impatience !

Pour la petite histoire, c’est à cause d’un étrange vortex que les Lapins Crétins se retrouvent transportés dans le Royaume Champignon, causant un peu la pagaille. Mario, Luigi, Peach et Yoshi vont donc s’allier à Lapin Mario, Lapin Luigi, Lapin Peach et Lapin Yoshi pour percer les mystères du vortex et explorer quatre environnements différents.

Un jeu à fouiller de fond en comble

La démo de 20 minutes environ a permis de découvrir plusieurs aspects du jeu. Tout d’abord, il faut composer une équipe de 3 personnages, mais qui doit impérativement contenir Mario. On ne peut donc changer que 2 personnages, mais à volonté.

Ensuite, on explore la carte en 3D en suivant un petit robot bleu. Pendant cette phase, les personnages ne peuvent pas sauter. En observant bien les décors, on peut découvrir un tas de saynètes humoristiques qui sont autant de références aux jeux Mario. Quand on s’approche d’une de ces délicieuses découvertes, un symbole apparaît à l’écran, donc pas de panique, ce ne sera pas forcément difficile à trouver ! De temps en temps, on peut tomber sur des petites énigmes à résoudre pour accéder à des zones ou des mini-jeux afin de gagner de nouvelles armes, par exemple. Les épreuves nécessitent parfois adresse et/ou rapidité et on peut recommencer en cas d’échec. L’exploration est donc à l’honneur dans ce jeu très coloré et détaillé. La maniabilité aux Joy-Con est aux petits oignons, ce qui ne gâche rien !

Des combats tactiques seul ou à deux

En explorant la carte, on va forcément tomber sur des zones de combat. Cette fois, le jeu se transforme en jeu de stratégie au tour par tour. Chaque membre de l’équipe est jouable séparément et on peut changer de personnage à tout moment. On déplace nos personnages dans la zone permise par leur déplacement et on essaie d’exploiter au mieux le terrain en tentant de se mettre à couvert, par exemple. Parfois, des tuyaux permettent de prendre les adversaires à revers en permettant de se déplacer plus rapidement. Chaque personnage possède une arme et des aptitudes spécifiques : par exemple, Lapin Peach peut soigner. Autre détail intéressant : on peut lancer les membres de son équipe pour les faire aller encore plus loin. Ainsi, le jeu prend une dimension tactique très intéressante et ne consiste pas forcément à éliminer tous les ennemis.

Les adversaires rencontrés dans cette démo étaient essentiellement des Lapins Crétins, dont certains étaient énormes et inédits. Il existe donc plusieurs types d’ennemis avec chacun leurs spécificités : les gros lapins chargent les unités qui leur tirent dessus, par exemple. Un peu plus tard, on peut même combattre un Chomp Chomp qui attaque tout le monde ! Il faut aussi se méfier de certains événements spéciaux, comme des renforts ennemis qui arrivent régulièrement : si on voit des oreilles dépasser du sol, c’est que des unités vont bientôt entrer en jeu !

Parfois, il vaut mieux éviter les combats et foncer vers la sortie, quitte à sacrifier une ou deux unités en chemin, car il suffit qu’un seul membre de l’équipe atteigne la zone de sortie pour remporter la victoire. Si on se sent assez fort, on peut tenter d’éliminer tout le monde.

Un mélange détonnant

On pouvait être sceptique à l’annonce de ce jeu étrange. Finalement, il s’avère très agréable et une excellente surprise. Graphiquement, Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle fait penser à Super Mario 3D World. La stratégie va bien à tous ces personnages et on retrouve avec plaisir nos facétieux lapins préférés qui maîtrisent toujours aussi bien la parodie. Il y a également 250 armes à dénicher, donc on s’attend à une durée de vie très bonne, et un mode multijoueur local qu’on n’a pas pu essayer. Si la démo était en anglais, on s’attend à une version française pour la sortie du jeu le 29 août 2017. Marquez vite cette date dans vos agendas !

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de