Test : Tomb Raider (Xbox 360)

PS2CoverSheet108Cela faisait un petit moment que l’on n’avait pas revu Lara Croft, et elle revient à la fois plus fragile et plus forte que jamais dans ce reboot de la série sobrement intitulé Tomb Raider. Crystal Dynamics et Square Enix ont repris la licence et revu les codes de la saga afin de créer une toute nouvelle aventure inédite, mais surtout, ils ont remanié le personnage principal. C’est un vrai vent de fraicheur qui souffle sur ce nouvel épisode de Tomb Raider, mais est-ce une réussite et les nombreux fans s’y retrouveront-ils ? Pour le découvrir, direction une île maudite perdue dans le triangle du Dragon.

Tu es une Croft !

Le cœur de l’histoire nous révèle une Lara de 21 ans, jeune et inexpérimentée, apprentie exploratrice et archéologue mais encore novice et surtout inapte sur le terrain. Très vite, le joueur se retrouve plongé dans une aventure aussi inattendue que périlleuse où la jeune exploratrice doit agir seule, se sortir de toutes les situations et surtout survivre dans une nature inhospitalière. L’histoire nous plonge à la genèse des différents Tomb Raider et nous livre une Lara Croft débutante et qui n’est pas encore l’héroïne que l’on connait. Exit le short et le haut bleu ultra moulant, ici elle est une jeune étudiante sobre et « normale » en débardeur et pantalon. Un reboot qui fait également office de préquelle donc.

Les premiers pas du joueur, après quelques scènes d’action bien stressantes qui nous mettent directement dans le bain, seront de fuir les ennemis, puis de survivre sur cette île sauvage avec… rien. En effet, le jeu se veut (plutôt) réaliste et notre héroïne n’a, au début, ni arme ni équipement. Et de toute façon, elle ne sait pas manier les flingues puisque, rappelons-le, il s’agit « d’une jeune fille lambda ». Très vite elle devra se débrouiller, s’endurcir et devenir une vraie guerrière. Elle trouvera tout d’abord un arc et devra prendre la vie pour la première fois en tuant une biche sans défense, scène déjà culte que l’on a vu et revu plusieurs fois lors des différentes previews et présentations du jeu avant même sa sortie. Malgré tout cela, le jeu est loin d’un un survival, pour preuve les munitions toujours présnetes en grands nombres, il faut bien noté que ce qui est mis en avant ici c’est avant tout l’aventure et l’action. Retenons également que le jeu est assez violent et que la pauvre Lara en verra de toutes les couleurs. Les cadavres qui peuplent l’île et le coté macabre ou malsain de certaines scènes seront légions. A ne pas mettre entre toutes les mains donc.
Petit à petit, Lara Croft devra repousser ses limites et s’affirmer face à son environnement afin de progresser dans l’histoire, mais elle en est tout à fait capable car, après tout, c’est une Croft !

tomb-raider-xbox-360-03 tomb-raider-xbox-360-02

En plus c’est beau.

La première chose que l’on constate lorsque l’on démarre le jeu c’est la refonte graphique globale qui change complétement la perception du joueur. Lara elle aussi a bien changé, et la direction prise par les développeurs va résolument vers le parti-pris du réalisme des personnages ainsi que des environnements. Pour les protagonistes c’est souvent la technique de la Motion Capture qui a été utilisée afin de les rendre crédibles et plus vivants. La voix de Lara est elle aussi recherchée puisqu’il s’agit de Camilla Luddington, l’actrice qui a servi de modèle en VO et de la talentueuse Alice David en Français.

Le niveau de détail et très élevé et visuellement le jeu est vraiment beau et agréable à l’œil. Tout au long de l’aventure, les différents milieux dans lesquels le personnage évolue prennent vie et nous révèlent des lieux surprenants, magnifiques, mais également très crédibles. Le travail des lumières a lui aussi été remarquable et les changements de temps ainsi que les passages jour/nuit sont une vraie réussite qui crédibilise l’ensemble et donne une nouvelle profondeur aux scènes du jeu. On s’y croirait !

tomb-raider-xbox-360-08 tomb-raider-xbox-360-07

Die another day

Au niveau du gameplay il est extrêmement simple et la prise en main se révèle efficace et plutôt intuitive. Les armes se manient assez facilement et, comme Lara Croft les découvre au fur et à mesure de sa progression, le joueur aura tout le loisir de s’accoutumer à l’arc, au pistolet, au fusil et j’en passe. La belle possède également un piolet qui lui sert à forcer des portes fermées, à ouvrir certains coffres mais également à se défendre au corps à corps et, plus tard, à escalader des parois de pierre. Il lui sera également utile lors des passages où il faudra résoudre des mini-énigmes afin de progresser dans les « donjons ». Rien de bien compliqué ici ceci dit, et il sera rare de se retrouver bloquer quelque part, l’accent étant plutôt mis sur l’action que sur la réflexion. Et de l’action il y en a, les ennemis étant nombreux et bien présents il faudra apprendre rapidement à riposter.
Le joueur aura le choix entre deux styles de jeu bien différent : un qui privilégie l’infiltration et la discrétion (tuer ses ennemis par derrière, les tuer à distance et silencieusement à l’aide de l’arc, etc.) ou foncer dans le tas, une approche beaucoup plus directe mais qui peut se révéler dangereuse car les adversaires appellent alors du renfort et l’on peut alors se retrouver rapidement débordé. Notons au passage que les ennemis se situent parfois à des endroits plutôt inattendus et ont toujours une caisse remplie de cocktails Molotov et de dynamites à portée de main. Logique.

tomb-raider-xbox-360-05 tomb-raider-xbox-360-06

What the…. ?!

Et des scènes irrationnelles, voire complétement tirées par les cheveux, il y en a un bon paquet dans ce jeu, et je ne parle pas du scénario global qui tire volontairement vers une trame plus ou moins surnaturelle. On peut noter, par exemple, les méchants en embuscade qui n’entendent pas les explosions ou les déflagrations mais qui savent qu’un intrus se cache dans les parages lorsqu’on ouvre une petite caisse, ou encore les filets suspendus en hauteur qu’il faudra brûler à l’aide d’une torche afin de récupérer une petite caisse en bois (car c’est bien connu, le bois ne brûle pas lui). Si l’on ajoute à cela les discutions des protagonistes complétement hors propos au coin du feu alors qu’ils sont poursuivis par une armée de psychopathes ou encore les sauts de 10 mètres ou les courses folles que peut effectuer notre héroïne alors qu’elle est gravement blessée, on obtient un résultat peu crédible et qui laisse assez perplexe. Mais bon, le principal c’est de se croire dans un film Hollywoodien qui en met plein la vue !

tomb-raider-xbox-360-04 tomb-raider-xbox-360-01

Silence. Action !

Certains passages du jeu sont de véritables scènes cinématographiques interactives. On ne compte plus les fois ou Lara doit courir à toute vitesse et sauter dans tous les sens pendant que tout le décor s’effondre autour d’elle. Véritable Uncharted-like on a vraiment l’impression de vivre de vrais moments épiques ainsi que des scènes à couper le souffle. L’ensemble est très agréable à jouer et l’histoire principale prend plus d’une vingtaine d’heure de jeu avant d’en venir à bout. Si l’on ajoute à cela les tombeaux facultatifs, dans lesquels se trouvent d’ailleurs les énigmes les plus intéressantes, ainsi que les nombreux défis durant lesquels il faudra régulièrement dénicher plusieurs objets similaires dans l’environnement, la durée de vie du jeu se voit booster de plusieurs heures supplémentaires non  négligeables. Malgré les passages très scriptés et le scénario plutôt linéaire, le joueur aura malgré tout une sensation de liberté, surtout sur certaines maps ouvertes dans lesquelles il sera possible d’explorer d’innombrables recoins et de découvrir des trésors cachés ainsi que de nombreux bonus.
En ce qui concerne le multijoueur, il a été conçu à part et fait la part belle à de longues parties opposant les survivants à la secte des Solarii. Plutôt réussi, il rajoute une vraie plus-value à ce Tomb Raider nouvelle génération.
Notons également que des DLC sont à prévoir afin de redonner quelques heures d’aventure aux joueurs en manque.

tomb_raider_a_survivor_is_born

A survivor is born

Pour ce reboot les choses ont été faites en grand. Graphiquement le jeu est superbe et, même si Lara Croft n’est plus l’héroïne que l’on connait, elle a l’étoffe d’une grande aventurière et se forge un caractère tout au long de scénario. Malgré quelques défauts, en terme de crédibilité, ainsi que la linéarité constante inhérente à ce genre de tire, le joueur se retrouve plongé du début à la fin dans une fiction haletante et pleine de rebondissements à la manière des grands films d’action.
Une seule chose à dire : ce nouveau Tomb Raider vaut vraiment le détour !

Sironimo

Points forts :

– Visuellement très beau
– Un reboot réussi
– Action bien présente
– Personnage de Lara Croft réussi
– Prenant

Points faibles :

– Des scènes qui manquent de réalisme
– Très scripté
– Manque un peu d’exploration

[note]La note Gamingway : 17/20[/note]

Editeur : Square Enix
Développeurs : Crystal Dynamics
Genre : Aventure / Action
Plateformes : Xbox 360, PS3 et PC
Date de sortie : 5 Mars 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *