Test : The Legend of Zelda – The Skyward Sword (Wii)

The-Legend-of-Zelda-SkywardSword_Wii_Jaquette_cover2011 est sans conteste l’année de tous les anniversaires. Voilà déjà 25 ans que Zelda entraine les fans dans sa légende et, en ce moment, les célébrations liées à cet évènement sont nombreuses : concerts symphoniques exceptionnels, packs spéciaux, goodies et, point culminant de cette commémoration, la sortie très attendue de Zelda Skyward Sword sur Wii.
Enfilons une fois de plus le célèbre costume vert et partons parcourir avec une joie toujours renouvelée la mythique plaine d’Hyurle.

C’est la célèbre célébration de Célesbourg

Après une cinématique qui nous conte une légende mettant en scène des forces malfaisantes qui auraient poussé les habitants de la terre à se réfugier sur des îles flottantes dans le ciel, l’aventure commence comme bien souvent dans un village paisible. Ici il s’agit de Célesbourg, dans la chambre même de Link.
Après quelques minutes qui permettent de prendre le jeu en main et quelques petites missions basiques qui servent de tutorial, on se retrouve relativement libre de ses mouvements et commencent alors quelques phases d’exploration qui laissent entrevoir un terrain de jeu et un gameplay vaste et riche.

Graphiquement, le jeu est vraiment joli, malgré les limites de la Wi qui, à l’ère du tout HD, se font de plus en plus sentir. Sans toutefois l’égaler, on sent une inspiration puisée du côté des textures en cel-shading de The Legend of Zelda : The Wind Waker. Il règne une ambiance pastel plutôt rassurante et proche du dessin animé avec même un flou artistique pas désagréable lorsque le décor est trop éloigné du personnage. Ca change de l’effet brume habituel qui s’étend sur les zones inexplorées.

Certains éléments, autant dans l’histoire que dans l’habillage sonore, rappellent également l’épisode phare de la GameCube. Les thèmes musicaux célèbres de la série sont bien sûr présents, mais réorchestrés de manière plus douce et instrumentale. Link et Zelda sont ici en plein adolescence plutôt qu’enfants ou adultes comme on l’a parfois vu précédemment et cela se ressent dans leur relation. Ils se connaissent depuis l’enfance et sont très proches.
Certains personnages récurrents sont eux aussi bien là, comme Terry le vendeur ambulant ou même un Goron, mais globalement de nouvelles races de personnages ont fait leur apparition, remplaçant les anciennes. Pour la première fois (hormis Twilight Princesse sur Wii également), Link, qui normalement est gaucher, se retrouve droitier pour mettre efficacement à contribution la Wiimote.

En résumé, malgré quelques transformations, et heureusement qu’il y en a, on retrouve encore une fois tous les ingrédients des épisodes de la série. Certains aimeront, d’autres au contraire détesteront. Difficile d’apporter de tels changements à une série mythique.

Siffle ton Célestrier et sautons dans les cieux

Puisque l’histoire débute dans les cieux, on découvre rapidement que le moyen de transport privilégié des habitants des îles, est de grimper sur le dos de leur Célestrier, un oiseau géant, et de se déplacer ainsi d’un endroit à un autre. Ces phases de vols, qui se contrôlent entièrement à l’aide de la wiimote équipée d’un Wii Motion Plus, demandent un temps d’adaptation car il faudra autant battre des ailes pour prendre de l’altitude, que piquer du bec pour accélérer sans oublier de tourner la manette à gauche et à droite. Pas simple et pas forcément un des passages les plus réussis ou grisants de l’aventure bien que sympathique.

Au rayon des changements et des spécificités de cet épisode, on notera également l’apparition d’une jauge d’endurance qu’il faudra souvent surveiller car le moindre effort, que ce soit courir ou grimper une paroi, vous coûtera beaucoup. Les affrontements eux aussi s’avèrent assez physiques car l’épée de Link se contrôle exclusivement à la Wiimote et il faudra effectuer les mouvements avec précision et dextérité pour espérer arriver à quelque chose et terrasser ses ennemis. D’autant plus qu’une partie du gameplay est axée là-dessus et que certains adversaires ne pourront être battus qu’en les frappant d’une certaine façon : de haut en bas, de droite à gauche ou inversement. Bref, l’exercice réserve pas mal de challenge ! D’ailleurs les boss de fin de niveaux et les différents palais donneront pas mal de fil à retordre au joueur.

Dans cet épisode, on pourra également récolter bon nombre d’objets spéciaux, sorte de matériaux, qui permettront d’améliorer par la suite son équipement : avoir un bouclier plus résistant ou un sac de bombes avec une plus grande contenance par exemple. De nombreux insectes sont également collectionnables et, si tant est que l’on possède un filet à papillon, il faudra tous les attraper au moment opportun. Pour finir, les abondantes quêtes annexes permettent toujours de gagner trésors, joyaux et surtout précieux quarts de cœur.
Outre les bonus, la quête principale n’est pas en reste et s’annonce riche et variée et ce, dès le début du jeu. Ainsi, Link passe du ciel à la terre et inversement afin de progresser dans son aventure qui, bien entendu, le mène à la poursuite de Zelda. Force, sagesse et courage guident notre valeureux héros !

Certes,  Skyward Sword c’est sportif

Au niveau des armes, la panoplie est plutôt variée elle aussi. On retrouve les classiques lance-pierres, les bombes, l’arc et j’en passe, mais un mystérieux scarabée fait également son apparition. Accroché au bras de Link et une fois largué dans les airs, il est dirigeable et permet de se faufiler et d’atteindre des parties inaccessibles. En plus d’actionner des interrupteurs, il vous permettra de ramener des cœurs pour se soigner et même des rubis. Un must ! Dommage qu’il n’ouvre pas les coffres, mais si c’était le cas le jeu et les énigmes auraient nettement moins d’intérêt.

D’ailleurs un autre point vient considérablement faciliter la tâche du joueur. En effet, un drôle d’esprit bleu,  emprisonné dans votre épée (la Skyward Sword), viendra vous donner moultes avertissements, conseils et astuces et cela peut permettre d’avancer beaucoup plus vite dans l’aventure. Les puristes des Zelda refuseront d’ailleurs cette assistance un peu trop évidente et trouveront cette aide de jeu, qui ressemble à un tutorial sans fin, un peu trop bavarde (elle vous prévient même lorsque les piles de la Wiimote sont presque vides !). De plus, une pierre magique dans Célesbourg ainsi qu’une voyante vous donneront également beaucoup d’informations et vous éviteront de vous retrouver bloqué dans le jeu. Nintendo semble vouloir faciliter grandement la progression du joueur et rendre ses jeux accessibles à tous (cf : Mario 3D Land).

Fay, c’est le nom du personnage bleu, remplace la petite fée Navi et vous offre également un pouvoir de détection qui permet, en vue subjective, de retrouve la trace de Zelda, de débusquer des cœurs ou encore de rencontrer des Tikwis dans la forêt, des petits personnages tous mignons ! Bref, elle s’avère très utile à l’histoire bien que largement, voire un peu trop, présente.

Ce nouveau Zelda nous offre un univers vaste et original qui rappelle malgré tous les précédents épisodes de la série. De nombreuses nouveautés font leur apparition et viennent renouveler un peu l’aventure et le gameplay, et la wiimote est totalement mise à contribution dans ce titre. Les nombreux objets collectionnables, ainsi que les quêtes annexes viennent compléter agréablement l’histoire principale et la durée de vie déjà conséquente du titre. Fan de la série ou simple néophyte, soyez sûr qu’il ne faut pas passer à côté de ce The Legend of Zelda : Skyward Sword, qui est, sans équivoque, un des meilleurs jeux de tous les temps sur Wii !

Sironimo


 

 

 

Points forts :

– Un univers et une aventure denses

– Les graphismes et l’ambiance sonore

– Les nouveautés

– Bonne durée de vie

– Mise à contribution de la Wiimote avec le Wii Motion Plus

– Un jeu excellent, tout simplement

Points faibles :

– Fay parfois plus pénible que Navi (si, si !)

– De l’aliasing à cause des capacités de la Wii

La Note Le Mag Jeux Vidéo: 19/20

Développeur : Nintendo
Genre : Action RPG / Aventure
Support: Wii

Date de sortie : 18 Novembre 2011

Acheter The Legend of Zelda – The Skyward Sword  sur Wii


.
[ad#Ban gros bloc ]

  • Djeks25/11/2011 à 20:31Permalink

    Un 19/20 plus que mérité, skyward sword est une bombe, un jeu a ne pas louper c’est certain!

  • Sironimo26/11/2011 à 14:21Permalink

    Djeks > Je suis bien d’accord :)
    J’aurais presque pu mettre plus mais la perfection existe-elle en ce bas monde? :p (cours de philo *mode on*)

  • Djeks29/11/2011 à 19:06Permalink

    Ocarina Of Time avait su decrocher la note maximal chez famitsu! Les jeux auxquels ils donnaient 10/10 été rare. En tout cas ce zelda est excellent, avec une fin bien baleze comme j’aime!

  • Djeks29/11/2011 à 19:32Permalink

    Bon Ben en fait je viens de voir skyward sword a aussi eu le droit a la note maximal chez famitsu! La preuve que c’est un bon jeu, achetez le ^^

  • Sironimo01/12/2011 à 08:14Permalink

    Djeks > Zelda c’est une valeur sure!! Surtout au Japon :) Maiiiis ils ont bien raison!!

  • Sarah25/05/2012 à 16:59Permalink

    Zelda Skywadd Sword est absolument fantastique au passage allez voir la chaine youtube de Diablox9 merci

  • Djeks25/05/2012 à 18:42Permalink

    Je conseille plutôt à nos lecteurs d’y jouer, tout simplement. Il serait dommage de détruire le plaisir de la découverte d’un tel jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *