Test : Rage (PS3)

Après Doom et Quake, Rage nous fait remonter quelques années en arrière et remet à l’honneur les FPS d’antan ! Rage se déroule dans un univers post-apocalyptique dans lequel il faudra survivre face aux diverses terrifiantes créatures rencontrées. Nous sommes en 2035, sur Terre, méconnaissable après qu’une astéroïde se soit écrasée à sa surface. Vous êtes désormais coincé entre les soldats de la toute puissante Authority, les mutants et autres survivants. Il va falloir trouver votre place si vous voulez survivre face aux méchants qui font la loi sur cette terre ravagée…

Un univers envoutant

Après s’être réveillé d’un sommeil artificiel et avoir débuté l’aventure, on ne peut qu’admirer l’univers dans lequel nous sommes plongés. La direction artistique du jeu est vraiment très bonne, gros point fort du soft. Mais il faut malgré tout souligner un détail, et pas des moindres : les textures. Même si le jeu est très beau, certaines textures laissent à désirer. On peut même voir à l’œil nu les textures se charger quand on tourne la caméra, ce qui n’est pas gênant pour le gameplay mais assez inhabituel pour ce type de jeu. Visuellement le jeu est très hétéroclite : il passe du graphiquement très agréable à l’œil au vraiment moche d’un endroit à l’autre. On ressent le manque de temps dans la réalisation, surtout à la fin, ce qui donne un jeu bâclé esthétiquement, tout comme son scenario.

Concernant le son, les musiques collent bien à l’ambiance mais sans plus. Le doublage est bon dans l’ensemble à part pour quelques personnages et les bruitages (pour les armes par exemple) sont bien faits et plutôt sympa.

Un gameplay riche

Le jeu propose des phases de gameplay très différentes, toutes plus ou moins réussies dans leur domaine. La première, et bien entendu la principale, est la phase purement FPS. On retrouve ici le gameplay en vue à la première personne d’il y a quelques années, et on pense, bien sûr, tout de suite à Doom, ce qui n’est pas pour déplaire aux joueurs de la première heure. De plus ça change un peu de tous les FPS classiques du moment. On relèvera par contre quelques défauts plutôt gênants comme l’intelligence artificielle de certains ennemis pas vraiment à la hauteur et le système de changement d’armes qui coupe l’action puisque qu’il faut appuyer sur une touche qui met momentanément le jeu en pause pendant ce temps. Par contre le choix des armes est très varié, et il faudra toutes les utiliser si vous voulez finir le jeu.

Petit tour d’horizon des armes disponibles :

  • Pistolet
  • Fusil à pompe
  • Fusil d’assaut
  • Fusil de précision
  • Arbalète Foudre du Désert
  • Mitrailleuse de l’Autorité
  • Lance-roquettes
  • Canon à impulsion de l’Autorité

Ainsi l’action ne se déroule pas comme dans certains FPS où vous prendrez la plus grosse arme disponible pour tuer tout ce qui se trouve sur votre passage, ici il faudra choisie avec soin. De plus la prise en main des armes est assez intuitive ce qui est agréable à jouer.

Autre petit détail sympathique : le défibrillateur. Quand vous êtes sur le point de mourir, il faudra l’utiliser pour vous permettre de continuer l’aventure. Sur console ce gadget est amusant, mais sur la version PC il a été ultra simplifié. Ainsi vous avez juste à appuyer au bon moment au lieu d’effectuer la petite combinaison de touches que l’on retrouve sur console.

Les phases au corps à corps, elles, sont assez moyennes, et l’animation est souvent la même tout au long de l’aventure. Le jeu est assez scripté dans son ensemble (notamment lorsqu’il y a des couloirs) et les zones de jeu sont très différentes d’un environnement à l’autre. C’est-à-dire qu’on va parfois croire qu’on peut avancer dans une partie du décor, mais certains objets ou éléments bloquent finalement le passage. Les items interactifs sont logés visuellement à la même enseigne que ceux qui ne bougent pas, ce qui crée une frustration dans la progression.

La deuxième phase de gameplay, qui constitue une grosse partie du jeu, se trouve avec les véhicules. Les promenades en quad sont superbes, et ils sont faciles à diriger.
Par la suite, le joueur sera confronté à un mélange de ces deux phases puisqu’il lui faudra également tuer des gens lorsqu’il sera carrément à bord d’un véhicule. Les phases motorisée sont très bien réussies alors que ce n’est pourtant pas la spécialité d’Id Software.
Même si le jeu, avec ses différents gameplay, offre plus qu’un simple shooter, on regrettera beaucoup la linéarité de l’action. Les différentes phases sont alternées mais assez répétitives dans la globalité. Au bout de quelques heures de jeu, on sait franchement à quoi s’attendre.

Le jeu propose également un mode multijoueur. Ce mode, bien que sympathique, est un peu décevant car il met en scène, soit des missions en voiture, soit un mode coop avec des missions en parallèle du mode solo, uniquement jouable à deux. rien de bien transcendant.

Un scenario décousu

Le jeu impose malgré lui pas mal de phases de questionnement au joueur. On ne sait pas pourquoi on est là, ni ce qu’on doit faire et les objets en sont un bon exemple.
Il y a une abondance d’objets divers et variés souvent inutiles alors qu’on ne trouvera aucune munition quand on en aura besoin. Heureusement, la fouille des dépouilles des ennemis permet parfois de ramasser quelques items intéressants. On se rendra compte plus tard qu’on terminera le jeu avec une foule d’objets inutilisés.
A l’inverse, certaines « mini énigmes » pour progresser demandent de combiner des objets pour en créer d’autres. Cela aurait pu être mieux si le jeu ne faisait pas tout à notre place, du coup,  pas besoin de se creuser la tête pour savoir ce qu’il faut faire mais simplement à appuyer sur un bouton. Dommage. Pareil pour les phases en véhicules. Bien que sympathique, on se retrouve parfois à tourner en rond : on est comme lâché dans la nature. Heureusement que la map nous indique où aller sinon cela deviendrait vite insupportable.

Au cours du jeu, il ne faut pas s’attendre à avoir pleins d’ennemis à tuer à tout va. Ici le joueur doit survivre plus que tuer tout ce qui bouge. Il faudra donc garder ses munitions le plus possible. Cela rend le soft un peu moins nerveux que ce a quoi on aurait pu s’attendre, et il faut même parfois chercher l’ennemi et tourner en rond avant de pouvoir avancer.

Rage donne un peu l’impression que son scenario a été plaqué à l’univers déjà mis en place au départ. On se rendra compte à la fin du jeu que ce n’était pas si faux que ça. La conclusion est plus que bâclée et donne plutôt envie de ranger le titre sur l’étagère pour ne plus jamais y rejouer. La réalisation est très inégale, tout comme les graphismes et le gameplay. Le mode multijoueur est accessoire et ne parviendra pas à rattraper la faible durée de vie du jeu.
Mis à part ces quelques points, Rage est un jeu plaisant mais préférez la version PC (FPS oblige) et pour éviter notamment le problème de chargement de texture.

Malsy


Les points forts :

– FPS oldies / il rappelle Doom

– choix des armes

– ambiance et univers

Les points faibles :

– fin bâclée

– scenario

– durée de vie

– répétitif

Note Le Mag Jeux Video : 13/20

Editeur : Bethesda Softworks
Développeur : Id Software
PEGI : 18

Support : PC / PS3 / Xbox360
Date de sortie : 30 septembre 2011

Acheter RAGE sur PS3

[ad#Ban gros bloc ]

  • syl3417/07/2012 à 12:56Permalink

    Bonjour,
    J’ai apprécié ce jeux pour son ambiance et pour la divercitée des armes, mais énormément frustré pour cette fin qui ne vau rien, et nous laisse tombé d’un coup sans possibilitée de revenir sur les villes et missions secondaires, le jeux se tremine et revien sur la dernière sauvegarde.
    déssu aussi car le jeux se répète beaucoup, au niveau des adeverssaires aussi. Beaucoup trop court et très galère pour personaliser les armes, l’argent est dur à gagner et le temp que l’on s’habitu à ce jeux il se fini, franchement je suis peu être nul mais à par quelques objets et munitions j’ai réussi à me faire une sentinelle v2 au dernier stage et cette arme énorme dont on ne peu jouir qu’à la dérnière mission…, on ne peu pas tout faire. des villes sont trop labyrintheuse.
    Conclusion TRES frustran, ou à refaire avec plus de connaissances du jeux mais plus envie !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *