Test : Overwatch le FPS Over 9000 ?

blizzard_overwatch_logo_trailer_blizzcon_2014_fps

Après la disparition du projet « Titan », Overwatch a fait couler beaucoup d’encre et a suscité la curiosité de la sphère gaming. En voyant les chiffres astronomiques de la beta, inutile de dire à quel point le jeu est attendu par les fans de Blizzard, mais aussi par de nombreux joueurs venant d’autres horizons. Vous l’aurez compris, avec son nouveau bébé la firme d’Irvine mise très gros, mais peut-elle réellement espérer une « success story » digne de World Of Warcraft et HearthStone ou devra-t-elle se contenter d’une réussite plus modeste comme Heroes Of The Storm ? La réponse tout de suite.

Le projet OVERWATCH

Comme tous les jeux Blizzard, Overwatch embarque un univers riche et passionnant. L’histoire commence 35 années dans le futur. L’humanité et les robots, désignés sous le nom des Omniaques, cohabitent et vivent en harmonie. Ces robots ont été créés pour améliorer la vie humaine en facilitant la vie quotidienne ou encore en soutenant et améliorant l’économie mondiale.
Cependant, les machines s’attaquèrent soudainement à leurs créateurs humains, ravageant les pays et tuant les populations humaines qui ne pouvaient se défendre face à la soudaineté de l’attaque des unités Bastion. Cet événement est connu maintenant sous le nom de la Crise des Omniums. Alors que les diverses nations humaines ne pouvaient résister à l’invasion robotique, elle créèrent une ultime alliance sous la forme du groupe Overwatch. Malgré une infériorité numérique évidente, le groupe vint à bout des Omniaques, mettant fin à la guerre et laissant la planète dans une crise sans précédent.
Overwatch ne fut pas dissoute directement après la crise des Omniums. Le groupe continua à défendre la planète contre les dernières poches de résistance robotique jusqu’à l’apparition d’un groupe terroriste nommé « La griffe ». Afin d’éradiquer cette menace, Overwatch tenta une approche militaire qui créa des dissensions au seins du groupe, entamant ainsi son déclin. Des protestations éclatèrent bientôt, déclarant Overwatch source de tous les malheurs humains. Très vite, le groupe fut dissous et ses membres haïs, mais toutefois, certains de ces héros continuent de défendre les idéaux d’Overwatch et veulent réunir tout le monde pour reformer le groupe.

Pour la suite de l’histoire, nous vous invitons à découvrir l’excellente série de courts métrages mettant en scène les protagonistes sur la chaîne Youtube du jeu :

Un héros, une équipe

Dans Overwatch on aura l’occasion d’incarner 21 héros (chiffre qui augmentera au fil du temps) qui propose chacun un gameplay vraiment unique. Même si on peut être tenté d’en comparer certains une fois en jeu, on se doit d’admettre que les similitudes s’effacent vite et que chaque héros demande une prise en main bien à part et ça c’est vraiment cool.
Ces protagonistes seront divisés en quatre catégories : Attaquant, Défenseur, Tank et Soutien. C’est très important, car dans Overwatch le travail d’équipe est primordial et la victoire passe souvent par une composition bien réfléchie ! On aura clairement moins de chance de gagner en prenant 5 Attaquants, par exemple, et c’est la que ça se gâte. Si vous jouez en solo, vous tomberez avec 5 parfaits inconnus qui auront forcement tous des envies différentes et c’est parfois difficile de faire comprendre à ses mates que jouer sans soutien ou sans tank peut être compliqué. Néanmoins, si vous choisissez de vous sacrifier pour « combler les trous » vous apportez une véritable plus-value qui mènera peut-être votre équipe vers la victoire et c’est une sensation plutôt gratifiante. En résumé, Overwatch est un véritable jeu d’équipe comme on en voit plus beaucoup et grâce au matchmaking bien pensé, vous verrez tout de suite à quel point gagner à 6 peut être plus sympa que gagner tout seul.

overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (15) overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (3)

Pew Pew Pew

Au final, on sait que le lore et le travail d’équipe n’ont cure à vos yeux, alors on va entamer la partie qui vous intéresse vraiment… le gameplay !
Loin d’un FPS classique, Overwatch embarque de solides mécaniques inspirées de l’univers MOBA. Chaque personnage disposera d’une arme (simple ou multi-fonction) et de plusieurs compétences uniques. Chacune de ses compétences disposera d’un timer plus ou moins long (selon la puissance) et vos actions dans la partie chargeront votre bar d’ultime, permettant de déchaîner un pouvoir surpuissant (ça ne vous rappelle pas un certain jeu bien connu dans l’esport ? ;) ). Grâce à ses mécaniques, le jeu devient vraiment riche en possibilités, on disposera de plein de façons de jouer et le changement de héros en cours de partie permet d’apporter une solution vraiment adaptée à toutes les situations. En bref, c’est nerveux, complet et ça offre un skillcap assez élevé.

overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (22) overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (2)

À l’heure actuelle, le jeu propose 4 modes de jeux répartis sur 12 maps, et pour moi ça coince. Le jeu pourrait apporter bien plus et si on se doute que du contenu risque d’arriver plus tard (à voir s’il sera payant) j’ai peur que la hype autour du jeu se soit un peu estompée d’ici là. Pour l’instant, on peut donc entrer dans une partie en mode :

  • Attaque : capture d’objectifs
  • Escorte : escorte d’un convoi d’un point A à un point B
  • Contrôle : équivalent d’un « roi de la colline »
  • Attaque/Escorte : escorte d’un convoi qui devra être déverrouillé avant d’être accompagné

Vous l’aurez compris, ces modes de jeu sont assez similaires, surtout si ont prend le mode Attaque/Escorte qui est juste un mode escorte un peu plus compliqué. On regrette énormément de ne pas voir un mode « capture du drapeau » ou encore « mastodonte ». On saluera néanmoins le « bras de fer » hebdomadaire qui permet de jouer avec des règles différentes (tout le monde à le même champion, délai des compétences réduits, etc.).

overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (1) overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (9)

Au-delà de tout ces aspects sur le gameplay, on retrouve tout de même quelques fonctions sympas ajoutées par Blizzard. On pense notamment aux « Play of the game » qui montrent à tout le monde la plus belle action de la partie, ou encore le vote pour le MVP en fin de partie qui permet aux joueurs de voter pour la personne qui fait le plus basculer la partie, plutôt sympa et gratifiant.

overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (18) overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (4)

Ton héros, ton style

Vous jouez beaucoup et forcement vous voulez vous démarquer des autres joueurs, pas de soucis ! Dans Overwatch, vous gagnez de l’expérience au fil des parties. Chaque niveau que vous gagnerez donnera accès à un coffre de butin qui contiendra une multitude d’éléments de customisation (ces coffres peuvent également faire l’objet de micro-transaction, comme dans Heartstone avec les decks de cartes).

overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (5) overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (6)

Parmi tous les éléments que vous pourrez customiser, vous retrouvez :

  • Des skins, qui changent l’apparence de vote personnage
  • Des Tags, qui permettront de laisser votre marque sur la carte au cours de la partie
  • Des « voice line », qui font un peu office de provocation pour vos ennemis
  • Des postures et présentations qui présenteront votre personnage de manière différente est bien plus cool en fin de partie

overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (7) overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (8)

En résumé, si les possibilités restes limitées, on vous donne tout de même la chance de pouvoir offrir votre propre style aux héros, c’est du pur bonus, pas très utile, mais c’est plus que bienvenue.

Blizzard ce caméléon artistique

Ah, Blizzard… certains aiment leur style, d’autres décrient le côté cartoon, mais avec Overwatch on peut tous s’accorder à dire que la firme a encore fait un travail monstrueux et propose une fois de plus un univers magnifique et haut en couleurs. Les graphismes (testés en ULTRA) sont vraiment soignés et la direction artistique colle parfaitement au jeu, on aime beaucoup ce petit côté cartoon humoristique qui n’enlève rien au sérieux du gameplay.
Si vous connaissez les autres œuvres de Blizzard, vous aurez sans doute déjà été bercés par des B.O. angéliques ou envoûtés par des musiques bien épiques, alors ne soyez pas étonnés en jouant à Overwatch, car la firme a encore frappé fort et propose une fois de plus des OST captivantes qui donneront une toute autre dimension à vos parties. Un régal !

overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (20) overwatch_pc_blizzard_test_avis_fps_moba (23)

Over9000Watch

Comme on pouvait s’y attendre, Overwatch est sans doute l’un des plus gros hit de cette année 2016 et prouve une fois de plus que Blizzard est à l’aise dans tous les domaines. La firme nous propose ce qu’elle sait faire de mieux, à savoir un gameplay complet, addictif et un univers haut en couleurs qui séduira la grande majorité, on vous le recommande fortement.
PS : une mention spéciale pour le démarrage plutôt propre du jeu, les gens qui se plaignent des quelques heures d’indisponibilités du jeu n’ont sans doute jamais connu le lancement d’une extension de World of Warcraft :’)

PS2 : nous ne traitons pas ici le côté compétitif du jeu volontairement, le mode classé n’étant disponible qu’à partir du mois de juin 2016

Dkpsuleurr

Points forts :

  • Un univers passionnant
  • Le format des parties
  • Le teamplay au cœur de tout
  • 21 héros, 21 façons de jouer
  • Direction artistique au top
  • Nerveux, et accessible
  • Le « play of the game » et le système de vote en fin de partie

Points faibles :

  • Modes de jeu redondant

[note]LA NOTE : 18/20[/note]

Développeur : Blizzard
Éditeur : Blizzard
Genre : FPS / MOBA 
Supports : PC, XBOX ONE, PS4
Date de sortie : 24 mai 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *