Test : Nintendogs + Cats Golden Retriever (3DS)

J’en rêvais… Nintendogs et Cats sur Nintendo 3DS l’a fait.

C’est décidé. Je veux un chien. Avec l’arrivée officielle du printemps, je veux un chien. Un dalmatien que j’appellerais Socrate. C’est décidé, j’opte pour la formule offensive ; je veux un chien ! Et ce que femme veut, femme obtient. Un dîner avec mon cher et tendre, une négociation bien ficelée et il me dit : « ok ». Presque sans broncher… est-ce que j’aurais dû me douter de quelque chose ?

« Voilà, ma chérie. Ton chien » me dit-il en me présentant la nouvelle Nintendo 3DS. J’ai beau lui expliquer que ça c’est une console de jeu… il insiste et persiste même en m’expliquant qu’il y a plein de chiens dans ce jeu et même des chats. Quant à moi, je m’acharne à lui dire que c’est un jeu… et pourtant…

La force de Nintendogs et Cats : le réel saisissant

Je craque pour un Golden Retriever qu’on appelle Chipie. Et elle porte bien son nom. Dans un premier temps, le choix des chiens dans le chenil reste très restreint, mais plus on gagne d’argent par le biais des compétitions que nous faisons faire à notre boule de poile de moins de six mois et plus nous sommes en mesure d’aller chercher un autre chien ou chat.

Mais… N’allons pas trop vite, prenons les choses étapes par étapes. Tout d’abord on fait connaissance avec Chipie. Elle est adorable. Elle comprend quand on l’appelle par son prénom, quand on lui demande sa patte. Elle adore les câlins et il est impératif de veiller à ce qu’elle soit bien désaltérée, rassasiée, propre et heureuse. Le fait de la choisir dans un chenil sûrement parmi des frères et sœurs de la même portée et de lui donner un prénom le tout sous un format 3D, donne une envergure au jeu qui dépasse l’entendement.

En effet, dès qu’on a la console entre les mains, on se dit qu’un Nintendogs + Cats est un jeu comme les autres… et c’est là que vous vous mettez le doigt dans l’œil. Que nenni ! Vous adoptez réellement votre petit chien. Dès lors que vous vous êtes assuré que votre boule de poil est bien, vous la laissez dans une pièce d’une maison qui est la vôtre dans le jeu. Une sorte de vie parallèle qui prend des allures d’une vie bien réelle avec l’effet 3D. Saisissant à tel point que mon cher et tendre regrette presque de me l’avoir offert. A 4h du matin : « chéri… t’as sorti Chipie avant qu’on se couche ? Tu lui as donné à boire ? » en plus elle est toute seule dans cette maison, je me dis… »

Et ce probant effet 3D se manifeste principalement à deux niveaux. Le rendu des animaux tout d’abord, lesquels donnant l’impression de sortir de l’écran de la console…émouvant ! Bien sûr, la représentation particulièrement réaliste du duvet de nos amis les bêtes contribue aussi à cet attachement grandissant, de même que leurs regards, pour ainsi dire identiques à ceux de véritables animaux domestiques. Oui, les équipes en charge de l’aspect graphique ont bien travaillé !

Seconde observation positive relative à la 3D, lors des promenades, avec un décor d’une grande profondeur tant lors d’une ballade en ville que durant un tour de pâté de maisons. Le relief des bâtiments, mais aussi les notions de distances entre les maisons et les rues ou simplement cette impression de se rapprocher progressivement de notre maison (et des différents Mii avec leurs chiens, rencontrés en route !) au fil de l’escapade, autant de détails qui rendent l’expérience incroyablement réelle. Toujours cette idée de confusion entre réel et irréel, assez étonnant…

Fort heureusement, même si cette vie virtuelle dépend de nos attentions pour que le chien se sente bien comme le fait d’acheter de l’eau, des croquettes, des meubles et des jouets… votre compagnon peut survivre tout seul également, sans que la console soit allumée systématiquement tous les jours. A priori, pas de quoi devenir esclave donc… Agréablement pensé, le concept est immersif, sans pour autant se présenter sous les mêmes contraintes qu’un Sims par exemple.

Un soft totalement immersif

Immersif ? bien plus qu’on ne le croît. En effet, même lors de la promenade, votre chien adoptera les mêmes comportements qu’un vrai chien. C’est-à-dire  à jouer avec les pigeons, aller à la rencontre de ses congénères. Lors de sa sortie, vous veillerez à vous munir d’un sac pour  le besoin le plus… comment dire… odorant. Un concept très intéressant pour responsabiliser les enfants qui voudraient avoir un chien pour de vrai. Une notion écologique et respectueuse des gens qui vivent autour de nous qui n’est pas pour nous déplaire. Et histoire de se divertir, les concepteurs du jeu ont même pensé à intégrer divers lieux à visiter lors de la promenade, par exemple en se rendant dans un café. Au programme ? Goûter spécial pour couple humain/animal, avec de délicieuses boissons (pour nous) et des pâtisseries ou autres flancs pour chiens (pour eux, donc…). Puis, afin de se détendre pour de bon, une aire de jeu permettra à votre chien de rencontrer et même de jouer avec d’autres animaux, chats y compris !

La charte de respect de la vie

Autre point positif le respect de l’animal. C’est une vie, avec un cœur qui bat selon un rythme bien précis. On ne demande donc pas à un chien adulte les mêmes exercices qu’à un chiot. Forcément. Et le jeu respecte cela au point que nous nous devions de le souligner.

En effet, bien que les activités fassent du bien pour le chien, (tout comme pour notre porte monnaie comme nous le verrons un peu plus bas) chaque compétition est restreinte.

Par voie de conséquence, des exercices vous sont proposés sous l’aspect de promenades ou de compétitions en nombre de 3 avec le concours de disque, la course au leurre et l’obéissance. Chaque challenge est divisé en différentes coupes de difficulté de plus en plus soutenue. Il faut cependant remporter la première coupe du niveau inférieur pour accéder aux difficultés croissantes.  Une compétition qu’il n’est possible de jouer que deux fois par jours.

Autre aspect, la promenade. Si vous voulez offrir une promenade à votre chien, il existe également deux possibilités tout aussi pertinentes. Soit vous sélectionnez dans le menu « promenade » et vous vous baladez pour les besoins importants de votre compagnon. Soit vous sélectionnez « podomètre » et là vous enfilez vos baskets. Vous prenez votre Nintendo 3DS en poche et tous les pas que vous effectuerez, seront comptabilisés, accompagnés de votre chien ! De plus, vos efforts seront récompensés par divers bonus, comme une boite de croquettes ou encore une nouvelle paire de lunettes. Ingénieuse idée pour faire un peu de sport… qui a dit que les jeux vidéo ne nous faisaient pas bouger ? Moi je dis ça… je dis rien…

Un peu trop réaliste peut-être… l’argent, le nerf de la guerre.

Par contre, même si ce jeu est particulièrement absorbant et saisissant de réalisme, il y a tout de même un détail bien réel qui aurait pu, là pour le coup, être enjolivé ; à savoir l’argent (encore que… afin de responsabiliser les enfants, le concept peut être appréciable).

Le nerf de la guerre nous freine beaucoup dans le jeu, néanmoins nous en avons besoin pour le confort de notre animal. C’est pourquoi vous avez une option shopping qu’il ne faut pas négliger. Vous y trouverez une supérette animalière qui propose de l’eau, des croquettes, des jouets et autres choses essentielles pour le bien être de votre animal.  Et puis vous avez également un service mode et accessoire pour vos animaux, un décorateur pour meubler votre intérieur et offrir à votre nouvel ami un arbre à chat par exemple, ou un panier pour qu’il puisse dormir confortablement près du feu de cheminée. Une boutique d’occasion est à votre service pour revendre, recycler vos biens. Un chenil bien entendu est ouvert pour adopter les chiots ou les chatons. Vous pouvez aussi allez les voir de temps en temps juste pour les caresser. Et enfin vous avez une pension qui prend en charge vos animaux.

Or, pour avoir accès à tous ces services, il faut de l’argent. Argent que vous gagnez en faisant vos compétitions… au nombre de deux par jour… bref, il faut du temps pour meubler ou adopter un deuxième compagnon.

On parle à son chien et il nous comprend

Aspect toujours intéressant également, l’utilisation du micro. Vous parlez à votre animal et celui-ci vous comprend instantanément. Vous allez lui enseigner des tours grâce à un guide incorporé dans le jeu, comme par exemple l’action de lever la patte, de lui demander de s’assoire. Une manière agréable de rendre le jeu plus interactif, tout cela par le biais du microphone. On ne peut d’ailleurs s’empêcher de ressentir une vive émotion après s’être écrié : « Chipie, assise » et qu’elle obéit…

Bien plus qu’un jeu…

Nintendogs + Cats est un jeu exceptionnellement immersif, à tel point que l’on devra sans cesse prendre garde à ne pas confondre réalité et virtuel. La modélisation des animaux y est également très percutante, ces derniers étant bourrés de gestes réalistes mettant en valeur un travail des plus minutieux. On imagine que les développeurs ont dû observer de très près les animaux pour rendre un tel rendu « plus vrai que nature » tant concernant les mouvements que le son des aboiements ou des « ronrons » des chats. Appréciable aussi, l’autonomie légendaire des chats, respectée à la lettre, ces derniers ne prenant jamais aux activités proposées aux chiens. Assis, couché, va chercher la balle, c’est pas pour les félins ! Notons par ailleurs la présence d’un petit bonus sympa, avec les cartes de RA compatibles. Vous pouvez intégrer votre chiot dans votre univers, sur la table de votre salon par exemple. Et selon la carte sélectionnée, vous pourrez admirer votre animal avec une casquette de Mario ou, encore, avec le chapeau de Link !

Bluffant serait le mot de la fin. Ou bien Saisissant, pertinent, pédagogique, ludique, entraînant… un ensemble cohérent et très attachant fait de ce jeu une perle en la matière. Et si SSF4 se révèle comme étant le jeu à posséder pour un gamer, les plus jeunes ou, tout simplement ceux n’étant pas insensibles à l’univers de Nintendogs, considérerons rapidement cette version 3DS comme un indispensable. D’autant que pour le coup, l’effet 3D de la console apporte un  énorme plus en matière d’immersion. Une nouvelle référence pour la 3DS…

Minddrop

Points forts :

– l’effet 3D particulièrement bien rendu (animaux + profondeur des décors)

– modélisations et expressions des animaux ultra-réalistes

– pas mal d’activités et bonus à découvrir

– la présence des chats…adorables !

– interface intuitive et réactive

– des bruitages craquants…

– motive à faire un peu de sport (objets à gagner en fonction du nombre de pas)

Points faibles :

– pas évident de gagner de l’argent au début…va falloir être patient !

– attention à l’amalgame virtuel/réalité pour les plus jeunes

– pas possible de choisir un chat dès le début

La Note Le Mag Jeux Vidéo : 17/20

Editeur : Nintendo

Genre : Simulation de vie d’animaux

Support : Nintendo 3DS

Acheter Nintendogs + Cats Golden Retriever sur Rue du Commerce

[ad#Ban gros bloc ]

  • ANAIS3309/05/2012 à 08:53Permalink

    SALUT JE M APELLE ANAIS J AI 8 ANS. MOI JAI PAS ENCOR CE JEUX LA. MAIS JE VAIS L AVOIR A MON ANNIVERSAIRE. A MAMAN AUSSI QUAN JE LUI ET DIT QUE JE VOULAIT UN AUTRE CHAT ELLE MA PROPOSER CE JEUX LA . MAIS J AI BAU LUI FAIRE CONPRENDRE QUE SA C EST UN JEUX PAS UN CHAT. .A ET J AI UNE OU DEUX QUESTION A POSER ESQUE QUAN ON NA CE JEUS ON PEUX LE METRE SUR UNE DS NORMALENT SVP REPONDER MOI VITE MON ANNIVERSAIRE C EST LE 11 JUIN 2003 VOUS SERAIT JENTI DE ME REPONDRE BISOUS

  • ANAIS3309/05/2012 à 08:57Permalink

    CC C EST ENCOR ANAIS33 ENFAITE TU TAPELLE COMENT JAIMERAIT BIEN DEVENIR TON AMIS . EST ENFAITE JE SUIS FAN DE NINTEDOGS ET NINTEDOGS + CAT. JE SUIS PRESSER DA VOIR MON JEUX BISOU

  • Djeks09/05/2012 à 14:57Permalink

    Bonjour anais, dit moi ta touche majuscule est coincé? ^^
    Pour Nintendogs + Cats sache qu’il est sortie sur 3DS, tu ne pourra donc malheureusement pas y jouer avec ta DS ou ta DSi.
    N’hésite pas si tu as d’autres questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *