Test : Monster Hunter Generations (3DS)

monster-hunter-generations-3ds-cover-01Encore lors de l’arrivée en France il y a un an et demi de Monster Hunter 4 Ultimate, on pouvait lire et entendre de nombreux « spécialistes » commenter « Oui, c’est un truc qui cartonne au Japon, mais ici on ne connait pas, ça sort un peu désormais… » et tutti quanti. Force est de constater qu’il faudrait que certains se mettent à la page, vu que la série de Capcom continue à débarquer en Europe et ceci de manière régulière, puisque voici déjà Monster Hunter Generations, moins de 8 mois après sa sortie nippone, sous le nom Monster Hunter X.

Tu seras Glavenus chez moi

Soulignons-le immédiatement, afin que vous sachiez à quoi vous avez affaire avec Monster Hunter Generations, il s’agit ici d’une sorte de pot-pourri où, pour faire une comparaison musicale, seraient inclus quelques morceaux inédits suscitant davantage l’intérêt qu’une basique compilation.

Si jamais vous espériez qu’il en ressorte le meilleur scénario possible, vous allez vite déchanter. De base, les férus de MH sont essentiellement là pour défenestrer tout ce qui bouge, sans chercher une narration de haute-volée. Mais concernant ce volet, c’est plutôt le néant sur ce point. N’espérez donc pas un semblant d’histoire. Enfin, ce semblant existe, mais vous l’oublierez avant même votre premier mouvement justifiant vos actes et donnant éventuellement envie de continuer à avancer, afin de la connaître dans son intégralité, peu importe le game system vous attendant en deux passages scénaristiques.

Pourtant, la personnalisation de son avatar est désormais plus poussée, mais cela n’est point le cas de son background et, comme vous l’aurez compris, clairement pas celui de l’aventure l’attendant non plus. Même en nous ayant fait débuter dans un nouveau village, celle-ci ne nous berna point, puisque rien ne justifie quoi que ce soit, on est juste dans du « allez hop, on y va, en route pour la bagarre ». Cette dernière qui vous mettra d’ailleurs aux prises avec un grand nombre de menaces déjà connues, mais également de quelques nouvelles aussi charismatiques, nous offrant au final des mythes tels qu’Astalos, Gammoth, Mizutsune et Glavenus, au milieu des plus ou moins communs. On ressent au moins que le travail effectué sur les exclusivités de MHG n’a pas été bâclé et les ajouts au niveau des créatures réussissent même à bouleverser l’ordre établi. On relèvera au passage les versions alternatives d’adversaires rencontrés durant les volets précédents, par l’arrivée des hyper monstres et des monstres exotiques qui auront aussi tendance à être plus puissants que dans leur version d’antan.

monster-hunter-generations-3ds-01 monster-hunter-generations-3ds-02

Félyne ici, aussi

Parmi les nouveautés apportées à cet hommage, Capcom a tout de même su aller plus loin que le simple ajout d’une classe, d’un lieu, d’objets… En effet, les combats s’avèrent considérablement approfondis de par l’arrivée des styles de chasse. Affronter les hordes d’ennemis, ainsi que les boss titanesques, se déroulera désormais via différentes approches, 4 en l’occurrence, et non seulement par l’utilisation des 14 types d’armes (arc, corne de chasse, épées doubles, épée & bouclier, épée longue, fusarbalète léger, fusurbalète lourd, grande épée, insectoglaive, lance, lancecanon, marteau, morpho-hache et volto-hache) de manière classique. Les combinaisons s’avèrent donc énormes et l’on passera beaucoup de temps à choisir celle ou celles que l’on préfère, mais surtout on s’amusera tout simplement à en essayer un maximum sur les divers types de monstres, afin d’en connaître les moindres détails. Et cela va encore plus loin de par l’arrivée d’arts de chasse, terme cachant en réalité des coups spéciaux.

Pour évoquer plus précisément ces fameux styles, on découvre :
– Bushido, basé sur l’esquive et les contre-attaques
– Guerrier, un genre peu technique, mais auquel on peut associer trois arts de chasse
– Guilde, proposant une approche équilibrée et l’application de deux arts de chasse
– Voltigeur, privilégiant les offensives en hauteur, avec notamment la possibilité de se servir des ennemis comme d’un tremplin

Léger regret, néanmoins, de par l’absence d’un nouveau type d’armes, bien que les divers styles et arts que l’on vient d’évoquer enrichissent grandement le soft par rapport à ses prédécesseurs, permettant quelque part de ne pas ressentir le manque d’une option offensive supplémentaire. Toutefois, on aurait apprécié en voir débarquer une exclusive au milieu de celles déjà connues. Néanmoins, on notera l’apparition du mode Miaroudeur qui ravira les accros de la saga. Plus précisément, il s’agit de la possibilité d’incarner un Palico, jusqu’ici réservé à la caste des compagnons, plus connue sous le terme de Félyne. Il s’avèrera littéralement contrôlable tel un chasseur, avec des capacités propres, comme collecter plus rapidement et se réfugier sous la terre, ainsi que des habiletés à apprendre.

monster-hunter-generations-3ds-03 monster-hunter-generations-3ds-04

Monster moche

En s’avérant davantage un mix des précédents MH agrémenté de certains bonus, qu’un épisode tout neuf, Monster Hunter Generations y dévoile des failles évidentes au niveau technique. Concernant les créatures rencontrées, on a droit à un travail soigné, avec des monstres fourmillant de détails et sur lesquels on apprécie de tomber afin de les admirer. Même si après ils ne cherchent qu’à nous détruire, ce qui n’est pas super sympathique étant donné que l’on appréciait les regarder. En revanche, on ne peut qu’être déçu de tout ce que l’on retrouve autour de ceux-ci. Effectivement, l’essentiel pour les développeurs est de concentrer une puissance de calculs astronomique sur les personnages et de nous offrir un maximum de contenu et non de tout placer dans les décors qui ne nous intéressent pas vraiment. Cependant, un meilleur équilibre pourrait être trouvé, car l’on a tout de même bien souvent les yeux qui piquent, et encore, nous n’enclenchons pas la fonction 3D.

Rien à redire concernant la bande-son, épique au possible, très jolie et on ne peut plus dans le ton de cette aventure. Cependant, on peut tout autant affirmer qu’elle reste classique et ne fait preuve d’aucune surprise. On la savoure donc avec plaisir, mais rien n’en ressort à partir du moment où l’on a éteint la console.

monster-hunter-generations-3ds-05 monster-hunter-generations-3ds-06

En s’intitulant Monster Hunter Generations, voici une cartouche portant bien son nom, tant elle est un cocktail du meilleur des différentes générations de la licence et d’ailleurs, l’éditeur communique sur ce fait, ne cachant ainsi rien au public. Heureusement, Capcom n’a pas omis d’y inclure quelques nouveautés importantes, notamment les multiples styles et arts de chasse. Ces derniers suffisent assurément pour que les plus acharnés de MH s’y mettent, tant ils apportent au niveau du système de jeu.

Inod

Points forts :
– La dimension multijoueur en local et en ligne
– Les divers styles et arts de chasse
– Bande-son classique mais de qualité
– Une sorte de mix du meilleur de Monster Hunter…

Points faibles :
– … Mais cela semblera en partie du recyclage pour qui s’attend à un MH5
– Des environnements décevants
– L’absence d’un vrai scénario

[note] La note : 14/20 [/note]

Développeur : Capcom
Éditeur : Capcom
Genre : Action
Support : 3DS
Date de sortie :
15 juillet 2016

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *