Test : Lost Sea (PS4)

lost sea ps4Un personnage échoué sur une île déserte après une tempête dans un jeu où tout est question d’exploration et de survie afin de quitter l’endroit sain et sauf, cela rappelle Lost in Blue. Même le titre, Lost Sea, y fait fortement penser. Pourtant, le dernier titre du studio indépendant Eastasiasoft est loin d’être un clone de Lost in Blue, comme vous allez le voir immédiatement.

Des îles pas si désertes

Le scénario de Lost Sea est relativement simple : après une violente tempête, le personnage principal se réveille sur un archipel paradisiaque étrange, perdu dans le triangle des Bermudes. Il va falloir explorer les différentes îles pour trouver un moyen de s’échapper. Heureusement, il y a un bateau assez grand et plusieurs survivants qui vont permettre de concrétiser ce rêve.

Si le scénario est très classique, on apprécie la palette relativement grande pour le héros : sorte de Robinson Crusoé ou rude marin, en passant par la détective style années 30, le choix est grand ! On apprécie immédiatement le style graphique : le cel shading s’avère toujours aussi efficace pour créer une atmosphère cartoon, qui fait toujours autant mouche. C’est coloré, c’est mignon, c’est rigolo : on adhère rapidement aux graphismes qui nous font un peu retomber en enfance.

lost sea 1  lost sea 2

Action et réflexion

Côté gameplay, Lost Sea ne fait pas dans l’originalité. Le jeu impose d’explorer des îles, découpées en sections qui se remplissent sur la carte au fur et à mesure qu’on les découvre, pour dénicher une ou plusieurs tablettes étranges qui permettent d’avancer plus ou moins loin avec le bateau, selon le nombre inscrit sur chaque tablette. Tout en 3D isométrique, c’est un jeu d’action très classique : on avance en prenant soin de casser à la machette tous les tonneaux et de défricher un maximum pour récolter plein de pièces. Bien sûr, ce choix de vue impose de replacer régulièrement la caméra, ce qui se fait très correctement avec le stick droit. On extermine les monstres présents, toujours avec la super machette incassable qui nous accompagne tout au long de l’aventure. Chaque ennemi ayant sa propre façon d’attaquer, il faut bien les observer pour ne pas se prendre trop de dégâts. De temps en temps, il y a des petites énigmes, comme aller chercher un personnage, une clé ou construire un pont. D’ailleurs, notre héros n’est pas seul dans l’aventure : d’autres survivants sont présents sur chaque île et on peut même les enrôler dans notre équipe. Chaque survivant à des caractéristiques et compétences propres qui aident beaucoup, mais il faut en prendre bien soin : comme dans Fire Emblem, quand un personnage meurt, il est définitivement retiré de la partie. Heureusement, de temps en  temps, on tombe sur des objets de soin ou autre qui rallongent la durée de vie des personnages, ce qui est bien utile quand on combat les inévitables boss. Ces derniers bénéficient, eux aussi, du même soin apporté qu’au reste du jeu et sont très sympathiques à combattre.

lost sea 4  lost sea 3

Vous reprendrez bien un peu de RPG ?

Résolument très orienté action, le nouveau titre d’Eastasiasoft intègre de petits éléments de RPG : l’or récolté pendant l’exploration permet d’améliorer le bateau, ce dernier offrant plus de possibilités. Mais ce sont surtout les points d’expérience durement gagnés en combat qui améliorent le confort de jeu, en débloquant de nombreuses aptitudes, comme la capacité d’engager plus de survivants dans l’équipe. Malheureusement, il faut attendre vraiment longtemps avant de pouvoir engager un deuxième coéquipier, ce qui est assez regrettable. Ces petits éléments de RPG viennent néanmoins étoffer un peu un gameplay assez classique mais plaisant.

Des paysages vite lassants

Les différentes îles qu’on doit explorer dans Lost Sea constituent quatre zones graphiquement différentes : jungle, désert, marais et montagne enneigée. C’est assez peu, même si les petits temples ou grottes croisés en chemin diversifient un peu plus les graphismes. Ainsi, le joueur a rapidement l’impression d’évoluer dans les mêmes environnements. Et même si les archipels sont générés aléatoirement, rendant chaque partie unique, le jeu s’avère assez vite redondant.

lost sea 5 lost sea 6

Sympathique mais largement perfectible

Lost Sea est typique des jeux indépendants : il est très correct, avec une réalisation soignée. Les bruitages et graphismes sont biens, mais ne se renouvellent pas assez. Le gameplay s’avère également très répétitif. Pourtant, c’est un jeu d’aventure/action mâtiné de RPG assez attachant et facile à prendre en main. Si la certaine répétitivité du titre est assez vite pardonnable, en revanche le manque de challenge ou de modes de jeu passe moins. Jouable en solo uniquement, il aurait pourtant été très convivial à plusieurs. De plus, il faut veiller à sauvegarder régulièrement, car le jeu ne dispose pas de fonction de sauvegarde automatique, comme la plupart des jeux actuels, alors pensez-y pour ne pas avoir à reprendre la partie à zéro, dans un nouvel archipel inédit. Pour palier ces défauts, Lost Sea est vendu à un prix très correct et s’avère un divertissement intéressant que quelques changements transformeraient en un grand jeu. On espère voir ces améliorations dans une suite éventuelle.

Enguy

Points forts :

– Style cartoon en cel shading très attachant
– Îles générées aléatoirement
– Action/aventure et RPG
– Facile à prendre en main

Points faibles :

– Assez répétitif
– On débloque lentement de nouvelles capacités
– Pas de jeu à plusieurs
– Manque de challenge

[note]LA NOTE : 14/20[/note]

Développeur : Eastasiasoft
Genre : action, aventure, rpg
Supports : PS4, XBOX ONE, PC
Date de sortie : 29 juin 2016 (XBOX ONE), 5 juillet 2016 (PC et PS4)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *