Test : Little Inferno (Wii U eShop)

Little_Inferno_logoDepuis la sortie de la Wii U, quelques jeux sont proposés en téléchargement sur le Nintendo eShop. On vous a déjà parlé de plusieurs d’entre-deux. Certains sont des reprises ou des adaptations.

Petit feu de bois

Intéressons-nous aujourd’hui au très particulier « Little Inferno ». Voilà un titre pour le moins étrange pour un concept qui l’est encore plus. Ici, rien de plus simple, il suffit de tout bruler ! On dispose pour cela de quelques objets de base à jeter au feu et, au fur et à mesure, à chaque objet parti en cendre, le joueur récupère des pièces. Ces pièces lui permettent ensuite d’acheter de nouveaux objets dans un catalogue, et ainsi de suite.
Le décor se compose uniquement d’une cheminée en brique, un « foyer » et le but du jeu et tout bonnement de bruler divers item.

Little_Inferno_01 little-inferno-05

Au feu !

Aléatoirement, le joueur reçoit également  des lettres de ses voisins ou amis qui lui demandent de l’aide, lui envoient des objets ou encore de simples lettres qu’il pourra bien sûr bruler.
Un des buts principaux du jeu est de trouver des combos qui sont répertoriés sous la forme de petites phrases énigmatiques. Une fois l’association d’idées devinée, il suffira de déposer les objets dans le foyer et de les faire cramer ensemble.
Le gameplay est d’une simplicité enfantine et le Little Inferno se joue intégralement au toucher sur le gamepad de la Wii U, si bien qu’il ressemble énormément à un jeu tablette, la télé ici ne servant à rien à part à regarder son feu se consumer en plus grand.

little-inferno-06 little-inferno-03

Faut que ça crame !

L’univers si spécial et singulier du jeu est très bien retranscrit notamment au travers des personnages que l’on voit parfois dans les cinématiques en noir et blanc. Le tout semble tout droit sorti d’une illustration de Tim Burton issue de « La Triste Fin du petit enfant huître et autres histoires », à la fois simples et enfantins, mais aussi terriblement glauques et un peu morbides. Mais après tout, faire bruler des objets tel que des peluches qui pleurent en fondent ou encore des mini-bus remplis d’enfants qui crient avant que le tout explose, ça a un petit côté malsain qui fait totalement parti du jeu. A ne pas mettre entre toutes les mains donc.

Regarder bruler les objets et leur réaction est plutôt plaisant et apaisant comme un vrai feu de cheminée et le rendu visuel est plutôt une réussite sur ce point.

Malheureusement le jeu s’enlise et, très rapidement, on s’ennuie ferme. Une fois passée l’excitation de la découverte d’un jeu d’un nouveau genre et mis à part tenter de débusquer les différents combos, il faut bien avouer qu’il ne se passe rien. La Wii U ne fait office ici que de tablette cheap sur laquelle on s’amuse quelques minutes tout en regardant la télé et l’intérêt de Little Inferno ne parvient pas à captiver l’attention du joueur bien longtemps.

little-inferno-02 little-inferno-04

Malgré un concept fort, hors du commun, une identité graphique assez intéressante et une certaine fascination malsaine que peut procurer Little Inferno,  le titre s’avère, au final, plutôt inintéressant et décevant. Réservé exclusivement aux pyromanes !

Sironimo

Points forts :

  • Concept vraiment original
  • Graphiquement plutôt sympa
  • Rigolo et morbide

Points faibles :

  • Pas vraiment d’interet
  • Pas vraiment un jeu
  • On se lasse vite
La note Gamingway : 13/20

Editeur / Développeur : Tomorrow Corporation
Genre : Conceptuel / Puzzle-Game / Réflexion
Support : Wii U (Nintendo eShop) 13.99€
Date de sortie : 30 novembre 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *