Test : Little Deviants [PS Vita]

Si la PS Vita était attendue avant tout pour sa puissance et ses capacités techniques, il ne faut pas oublier qu’elle propose également de grandes possibilités au niveau du gameplay avec la présence d’un écran tactile, du pavé tactile arrière, d’un gyroscope, de caméras avant et arrière ainsi que d’un micro. Si des jeux comme Uncharted Golden Abyss utilisent certaines de ses fonctionnalités, Little Deviants vous propose lui de toutes les découvrir à travers des mini-jeux faisant chacun appel à un ou plusieurs de ces périphériques. Si au vu des premières images le jeu paraissait s’avérer des plus funs, qu’en est-il réellement?

Les Zinzins de l’espace

Dès le lancement du jeu, une cinématique vous plonge directement dans l’ambiance délirante du titre. Alors qu’il voyageaient tranquillement dans leur vaisseau, les zinzins, nom donné aux héros du jeu, se font attaquer par une horde de méchants robots. Ces derniers auront d’ailleurs le dernier mot et votre vaisseau s’écrasera sur Terre, se brisant au passage en une trentaine de morceaux qu’il vous faudra récupérer au fil des niveaux. Si cette introduction déjantée laissait augurer du meilleur, l’ambiance, tout en restant plutôt sympathique, va cependant vite retombée la faute notamment à l’absence de cinématique digne de ce nom. De ce côté, on est donc loin de l’univers complètement timbré des lapins crétins dont le jeu s’inspire largement. On remarque également très vite que graphiquement le jeu ne tire pas entièrement parti des capacités de la console, mais il s’en sort toutefois honorablement grâce à un aspect cartoon très coloré et assez réussi.

A boire et à manger

Il s’agit donc ici d’enchaîner les 30 mini-jeux en réalisant le meilleur score possible, afin d’obtenir au minimum la médaille de bronze pour accéder à la prochaine étape. Les épreuves sont variées et certaines sont bien moins réussies que d’autres. Déformer le terrain à l’aide du pavé tactile arrière pour diriger votre zinzin aurait pu être divertissant si la jouabilité n’avait pas été aussi imprécise par exemple. Pire, on note la présence d’un « tape taupe » ou il faudra frapper les robots avec l’écran tactile ou le pavé arrière suivant que ces derniers apparaissent de face ou de dos, une vrai galère surtout pour les personnes ayant de petites mains. Le résultat donne donc une prise en main des plus délicates dans le sens où vous serez bien plus préoccupé à essayer de maintenir votre console, celle-ci manquant de vous glisser des mains à tout moment, que concentré sur le jeu en lui-même.

D’autres épreuves sont heureusement plus réussies comme celle où il vous est demandé d’utiliser le gyroscope pour faire passer votre zinzin dans des anneaux durant un saut en chute libre. Par ailleurs, le gyroscope bien qu’un peu trop sensible, est surement le périphérique le mieux utilisé, les niveaux vous demandant de diriger votre zinzin roulant en inclinant la Vita étant aux aussi parmi les plus jouables. Mais le plus amusant à jouer est sans doute le mini-jeu utilisant la caméra et la réalité augmentée qui vous propose, à l’instar de « Guerre des têtes » sur 3DS, de détruire les robots envahissant votre environnement. Très dynamique et ne vous laissant aucun répit il vous divertira comme aucun autre bien que vous aurez l’air quelque peu stupide à gigoter dans tous les sens votre PS Vita à  la main.
Bref il y a donc à boire et à manger dans ces mini-jeux, si les idées de départ sont souvent bonnes, une partie d’entre elles ne sont pas forcément bien exploitées.

Objectif or!

Coté durée de vie, si boucler les 30 niveaux de l’aventure ne demande finalement que quelques heures, les plus acharnés d’entre vous qui tenteront d’obtenir toutes les médailles d’or en auront pour leur argent. Car malgré son coté enfantin le jeu propose un vrai challenge et si terminer tous les mini-jeux ne requiert pas d’effort particulier, réaliser le meilleur score sur chaque épreuve vous demandera de vous y reprendre à plusieurs fois. Certains paraissant même inaccessibles à première vue notamment à cause de ces fichus problèmes de gameplay.
A cela on peut aussi ajouter la présence de bonus à débloquer, mais aussi la récolte des 30 chats. En effet un chat est disséminé dans chaque niveau et vous pourrez vous amuser à tous les trouver. Ces jolies boules de poils couleront alors des jours heureux dans une maison que vous visiterez dans le menu des records. L’intérêt de cette collecte inutile est donc limité, mais on se laisse complètement prendre au jeu, le design et les noms données aux matous y aidant grandement.

Cependant la répétibilité des épreuves fait que le jeu lasse finalement assez rapidement et le joueur optera bien souvent pour de courtes sessions occasionnelles. Vous l’aurez compris, la durée de vie dépend avant tout de votre façon d’aborder le titre. Si vous vous contentez juste de terminer l’aventure, vous en aurez vite fait le tour alors qu’à l’inverse, les teigneux adeptes de scoring y passeront des heures, si toutefois ils arrivent à passer outre le côté répétitif et la jouabilité parfois moyenne. A noter la présence d’un mode multijoueur vous permettant d’envoyer vos scores à vos amis dans le but de voir qui a la plus grosse. Assez léger j’en conviens, surtout qu’un mode multijoueur digne de ce nom aurait permis d’allonger la durée de vie mais surtout d’ajouter une bonne dose d’intérêt et de fun au jeu.

Pas si zinzin

Pour résumer, s’il peut divertir un moment, Little Deviants peine à convaincre sur la durée la faute à des mini-jeux réellement intéressants peu nombreux et à une jouabilité plus que moyenne pour certains d’entre eux. Le titre est en revanche parfait pour de courtes sessions de temps à autre et on ne peut que le conseiller aux personnes appréciant le genre. Il pourrait de même convenir à ceux souhaitant découvrir les différentes fonctionnalités de la Vita mais à petit prix uniquement dans ce cas.

Zyreed

Les points forts :

– Exploitation des fonctionnalités de la console

– Certains mini-jeux agréables

– Univers plutôt sympathique

Les points faibles :

– Jouabilité parfois capricieuse

– Vite lassant

La Note Le Mag Jeux Vidéo : 14/20

Éditeur : Sony Computer Entertainment

Développeur : Bigbig Studios
Genre : Inclassable
Support : PS Vita
Date de sortie : 22 Février 2012

Acheter Little Deviants sur PS Vita

[ad#Ban gros bloc ]

  • Misutsu17/03/2012 à 15:46Permalink

    Voilà un petit jeu que je compte bien me prendre, mais pas avant qu’il ait baissé de prix. Trop cher actuellement pour ce qu’il propose.

  • Enguy18/03/2012 à 07:41Permalink

    C’est clair que la démo qui ne montre qu’un seul des aspects du jeu ne motive pas pour l’acheter au prix fort !

  • Sironimo18/03/2012 à 12:41Permalink

    C’est un jeu rempli de mini-jeux plutôt sympathique mais bon effectivement, il vaut peut-être mieux se le faire offrir ^^; ou alors il aurait du être vendu avec la console dans un pack avantageux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *