Test : Kung Fu panda 2 (PS3)

Pour accompagner la sortie du film en salle, THQ nous propose une petite session d’entrainement musclé grâce à Kung Fu Panda 2.

Différent de sa version Xbox 360, le titre se présente comme une sorte de jeu de combat et d’aventure attrayant et divertissant. Hélas, il comporte également quelques défauts non négligeables qui viennent peser dans la balance.

Panda de combat

C’est avec joie qu’on retrouve ici Po le panda, maitre Shifu, les cinq cyclones : Tigresse, Singe, Vipère, Mante, Grue ainsi que d’autres animaux maitres de Kung Fu, tel que maitre Croc, un crocodile, mais également un bœuf imposant. Mais la ville se trouve tout à coup menacée par une bande de bandits et de voleurs, représentés ici par des loups, des gorilles et des dragons de Komodo. Le reste du jeu s’annonce simple, c’est à Po, devenu lui aussi un puissant représentant du Kung Fu, que va revenir la tâche de libérer la ville et ses environs de l’emprise des brigands et de ramener la paix dans la région.
Il part donc de la salle d’entrainement et suit un de ses maitres, au choix, pour l’aider dans sa mission. Le décor et l’univers du film d’animation sont bien là, les couleurs sont chatoyantes, les musiques plutôt agréables et le tout nous entraine immédiatement au cœur de la Chine ancienne. Les dialogues et les blagues potaches rappellent immanquablement l’univers bien connu de Kung Fu Panda et le tout aurait pu être un jeu sympathique et un bon complément au film.

Ici l’on a affaire à une sorte de beat’em up simpliste ou notre ami panda va devoir battre un armée de loups à l’aide de ses poings ravageurs. La prise en main est d’ailleurs immédiate et très facile d’accès. Les coups s’enchainent rapidement et sans trop de mal et il est assez simple de venir à bout de ses adversaires. Au fil de l’aventure, 3 coups spéciaux, et particulièrement efficaces, viennent d’ailleurs s’ajouter aux compétences de base du personnage. Bien marrant aussi, la possibilité de pouvoir casser pas mal d’éléments du décor, à l’image d’un jeu Lego par exemple. On peut ainsi exploser des pots ou des caisses pour récupérer de la nourriture régénératrice ou encore des objets qui, une fois cumulés et tous trouvés, permettent de gagner uniquement des trophées. Un peu décevant, certes.
A première vue, les premières sensations de jeu sont assez agréables et on se sent vite puissant, attendant la suite du « soft » pour que les ennemis deviennent plus coriaces. Malheureusement, le challenge attendu n’arrive jamais et l’on sent bien vite que le jeu s’adresse principalement au jeune public et que la difficulté a été mise de côté pour privilégier l’amusement et le « fun ».

T’as pas de Po !

Mais une autre impression, beaucoup plus persistante et désagréable fait son apparition dès le menu d’introduction du jeu, impression qui viendra malheureusement se confirmer tout au long de la partie. En effet, dès qu’il y a une animation quelconque ou que plusieurs ennemis apparaissent à l’écran, les images s’en trouvent vraiment ralenties et le jeu rame. Pendant les combats, ce frame rate très bas s’avère un véritable handicap et parasite totalement les phases de jeu. Rapidement cela agace et, si l’on ajoute à cela les quelques bugs ou incohérences disséminés dans le titre, cela provoque chez le joueur un fort sentiment d’inachevé. On a par exemple le héros qui passe allégrement au travers des personnages ou de certains éléments du décor, les ennemis armés d’un bouclier que l’on ne peut pas attaquer, même de dos, la caméra statique qui empêche souvent de bien voir l’action, ou encore certaines expressions ou attitudes corporelles des personnages pas vraiment appropriées à la scène ou au dialogue en cours. Ce n’est, hélas, pas la durée de vie du jeu, à peine 3h en prenant son temps, et le manque de bonus et de contenus qui vont venir relever le tout.

Les niveaux, quant à eux, au nombre de 3 (1h globalement par niveau) ne sont pas très variés et s’avèrent extrêmement répétitifs, tout comme les combats qui se succèdent et… se ressemblent. Les trois phases du jeu suivent toutes le même schéma et oblige le joueur à effectuer plusieurs aller-retour d’un endroit à l’autre, le perdant un peu et le faisant se questionner sur l‘utilité de la mission. Le scénario est d’ailleurs quasi inexistant et ne suit pas franchement l’histoire du film, mais après tout, on aurait pu s’en contenter pour un beat them all.

A méditer…

A vouloir absolument développer des jeux différents pour chaque support, la version PS3 étant différente de la version Xbox 360 jouable au Kinect, on a l’impression que Kung Fu Panda 2 souffre de plusieurs faiblesses, notamment celle de nous présenter un jeu qui semble inachevé. Cet opus, dirigé vers l’action, qui s’adresse principalement aux enfants, est plutôt sympathique et rappelle bien l’univers du film, mais les ralentissements importants de l’image pendant les phases de jeu, la durée de vie minime et le manque de contenu en font malheureusement un titre qu’on aura tôt fait d’oublier.

Sironimo


Points forts :

– L’univers du film d’animation bien respecté

– Des personnages et des ambiances sympas

– Les éléments du décor que l’on peut casser

Points faibles :

– Le frame-rate mauvais

– Le manque de contenu, de scénario et de bonus

– Gameplay répétitif

– La durée de vie vraiment trop restreinte

La note Le Mag Jeux Video : 12/20


Editeur : THQ
Genre : Action
Support : PS3

Acheter Kung Fu Panda 2 sur PS3

.

[ad#Ban gros bloc ]

  • Sébastien12/06/2011 à 19:59Permalink

    Bonjour,

    Ce jeu m’a l’air, d’après vos dires, une bonne suite dans l’ensemble. Mais, c’est tout de même limite scandaleux que l’on doit constater des baisses de frame-rate pour un jeu sur console (sur un PC, j’aurais compris car tout dépend des configs des ordis mais sur une console…).

  • Sironimo14/06/2011 à 18:41Permalink

    Effectivement. Espérons qu’un patch téléchargeable vienne corriger cela…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *