Test : Just Sing (PS4)

just-sing-cover-02Bien installé avec sa simulation de danse Just Dance, Ubisoft a décidé d’élargir son champ artistique en passant au karaoké avec Just Sing. Un genre connaissant une certaine recrudescence en cette dernière ligne droite de 2016.

Vous dansiez ? Eh bien chantez, maintenant.

Pour passer de la danse au chant, ce n’est pas forcément très compliqué pour les joueurs, étant donné que pousser la voix dans un micro s’avère assez simple. En revanche, les champion(ne)s de Just Dance ne bénéficieront d’aucun avantage sur Just Sing. Mis à part le titre et bien sûr l’éditeur derrière, n’y voyez aucun lien. Même si l’on reste dans une certaine continuité du point de vue de l’habillage visuel, avec un style très chargé, coloré et glossy.

Au niveau des modes de jeu, c’est la fête ou l’affrontement et basta, rien d’original là-dessus. Idem concernant son approche du karaoké et du score, où réussir une performance de haut niveau ne s’avèrera pas compliqué du tout. Rien de catastrophique en tant que simulation, mais on sent aussi que la reconnaissance vocale n’a pas été poussée et c’est bien dommage, surtout pour les esthètes. Et étant donné l’actuel affrontement des jeux où l’on doit pousser la chansonnette, cette particularité a de quoi devenir primordiale lors du choix de l’un ou de l’autre.

just-sing-01 just-sing-02

Bande originale, mais pas trop

Avantage par rapport à certains de ses concurrents, mais que moyennement tout de même, le répertoire de Just Sing en ligne. Ce qui permet de télécharger des titres supplémentaires à sa guise, soit quelque chose d’intéressant afin d’augmenter la rejouabilité, mais surtout afin de dénicher plus de morceaux pouvant plaire à tel ou tel public. La playlist de base étant grandement composée d’actuels tubes F.M., voire éphémères, alors que les fans des années 80 trouveront davantage leur compte en remettant des sous. Toutefois, comme nous l’évoquions, cela ne se trouve être qu’un semi avantage, puisqu’il demande de passer à nouveau la caisse. On ne peut donc légitimement pas arguer que tel logiciel de karaoké est meilleur car son contenu téléchargeable payant est bien présent ou plus fourni. Cela peut jouer dans un deuxième temps, si l’on a vraiment envie de dépenser plus pour s’amuser avec. Mais c’est la simulation de base qui doit être prise en compte, particulièrement en ce qui concerne la set list.

Cette dernière possède tout de même quelques pépites mythiques pour différentes raisons et parmi diverses époques : Torn, I want to break free, Baby one more time, I will survive, Stand by me, Girls just wanna have fun, Don’t worry be happy… Le tout au milieu de tendances de maintenant avec des noms tels que Sia, Ariana Grande, One Direction ou encore Justin Bieber.

Pour les plus férus de softs du genre sur consoles, une grande partie des chansons vous rappellera des jeux déjà sortis il y a plus ou moins longtemps. Certaines semblent être devenues à la limite de l’indissociable des stars en herbe devant leur téléviseur, comme Radioactive, Call me maybe et bien sûr celle que tout le monde connait sans même l’avoir souhaité : Let it go, dont on ne sera décidément jamais délivré. En revanche, n’espérez pas trop en profiter pour écouter vos artistes favoris. La majorité des pistes s’avérant des reprises « à la manière de », un peu comme les K7 chez KDIF.

Vous l’aurez certainement remarqué, Just Sing ne semble pas porté sur la musique française et pour cause. Hormis Kendji Girac, tout est en anglais, ce qui rebutera une très grande partie du public. On les connait celles et ceux écoutant les hits anglophones du moment, mais baragouinant et ne sortant en réalité aucun mot correct et refusant donc de chanter dans cette langue. On notera aussi que le jeu est en PEGI 3+, espérons donc que vos enfants sachent lire l’anglais avant même le français.

just-sing-03 just-sing-04

Personnalisés comme jamais

Le gros plus de Just Sing est sans nul doute tout l’habillage visuel dans lequel on peut insérer nos performances vocales, images à l’appui. Bien sûr, on se dit immédiatement que ces fonctionnalités nécessitent la caméra adaptée à sa console, ce serait compliqué de se filmer sinon, soit un achat en plus au cas où ne l’aurait pas encore. Sauf que sur ce point, on a le plaisir de découvrir que le téléphone pouvant remplacer le micro peut également servir à se filmer.

Libre à vous ensuite d’ajouter autour de votre clip tout un tas d’effets, de motifs, de couleurs… Et pas qu’un peu d’ailleurs, puisque chez Just Sing on adore quand les coloris claquent bien, à l’instar de son grand-frère Just Dance, justement. On a d’ailleurs la possibilité de régler ses filtres et autres directement via le même smartphone, ce qui s’avère très pratique.

Si cela peut être amusant de le confectionner lors d’une session entre potes, puis de le regarder, l’intérêt se trouve au-delà avec la possibilité de le partager et donc de devenir ridicule aux yeux du monde entier en un instant. Mais on comprend légitimement que l’on puisse ne pas avoir envie de se filmer, ne pas posséder de caméra, ne point apprécier la qualité ou le cadre pris par le téléphone… Dans ce cas, on s’attend généralement à retrouver les clips allant avec les chansons concernées, sauf que cela n’arrivera pas. On se contentera donc des paroles et de la barre de « justesse » du chant.

just-sing-05 just-sing-06

Le concept du karaoké étant indémodable, Just Sing parvient sans aucun problème à accrocher, surtout que l’on retrouve une playlist pas extrêmement éclectique, mais néanmoins assez variée pour que tout le monde s’y éclate. Du moins presque, les non anglophones risquant de s’abstenir. Sans omettre le manque de modes et l’impression d’une trop grande simplicité pour cartonner qui se font cruellement sentir.

Inod

Points forts :
– Smartphone pouvant servir de micro, de caméra et d’interface
– Set list assez diversifiée dans les genres et époques
– La personnalisation et le partage de clips
– Dur de faire plus amusant et rassembleur que le karaoké

Points faibles :
– Manque de modes de jeu
– Pas les clips et peu d’interprètes originaux
– De l’anglais, de l’anglais, de l’anglais…

[note] La note : 14/20 [/note]

Développeur : iNiS
Éditeur : Ubisoft
Genre : Chant
Supports : PlayStation 4 et Xbox One
Date de sortie :
08 septembre 2016

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *