Test : inFAMOUS : First Light (PS4)

infamous-first-light-playstation-4-ps4-jaquette-cover-01Cinq mois après la sortie d’inFAMOUS : Second Son, Sucker Punch et Sony n’ont point délivré un classique DLC, mais un Stand Alone au suffixe de : First Light. Qu’amènera-t-il par rapport à son prédécesseur et sera-t-il suffisamment complet pour mériter que l’on s’attarde dessus ?

Fetch Light

Comme précisé en préambule, cet inFAMOUS : First Light est un stand alone et, que vous l’achetiez en version physique ou dématérialisée, ne nécessite donc pas Second Son. En plus du côté pratique, voire économique pour le joueur, cela signifie que ne pas connaitre l’histoire de Delsin Rowe, héros de Second Son, ne sera en rien contraignant. Et pour cause, ici nous incarnons Abigail Walker, plus connue sous le nom de Fetch, et ce, avant sa rencontre avec l’homme au bonnet. Une préquelle donc, nous permettant d’en apprendre davantage sur ce personnage important du troisième inFAMOUS, assez charismatique déjà à l’époque.

Une histoire centrée sur elle n’est alors pas dénuée d’intérêt de prime abord. Celle-ci se déroulera en diverses phases, puisque l’on retrouvera notre héroïne en prison, mais par le biais de flashbacks nous pourrons lui faire parcourir Seattle à la recherche de son frère.
Comme habituellement, le scénario n’aura rien de transcendant et sera même très prévisible. Ce n’est clairement pas pour cette raison que l’on se penchera vers ce jeu. Mais si vous avez appréciez celui de Second Son, évidemment vous y trouverez quelques liens, pouvant ainsi vous intéresser afin de compléter vos connaissances sur cet univers.

infamous-first-light-playstation-4-ps4-01 infamous-first-light-playstation-4-ps4-02

Toit, toit mon toit

Pour les habitués de la série inFAMOUS, vous ne serez pas dépaysés en passant de toit en toit et même tout simplement de plateforme en plateforme avec une pose digne de la technique de la grue. Au niveau des objectifs, il faudra détruire certaines structures, secourir des personnes et vaincre des hordes d’ennemis. Rien de neuf pas rapport à ce que l’on connait déjà de la franchise, hormis peut-être ces passages en prison restant de simples phases de beat’em all en arènes, mais avec une notion de scoring agrémentée d’un classement en ligne. Rien d’incroyable, cela revenant à ce que l’on pouvait déjà trouver par exemple dans Batman : Arkham Asylum, avec d’un côté l’histoire et de l’autre la possibilité d’aller scorer dans un mode à part en battant des vagues d’adversaires.
Si vous possédez inFAMOUS : Second Son, vous bénéficierez même de la possibilité d’incarner Delsin à la place de Fetch dans ces batailles en dehors de l’aventure. Il s’agit malheureusement du seul bonus présent pour celles et ceux qui auront fait l’effort de se procurer les deux logiciels.

Pour venir à bout de vos nombreux assaillants ou d’exploser divers objets, le néon sera votre plus fidèle allié. Là encore comme dans ces prédécesseurs, aucun changement notable, mais cette fois-ci il ne s’agit pas véritablement d’un mal. On ressent toujours cette impression de surpuissance, prête à faire éclater tout ce qui vous barrera le chemin.
Au fil de votre réussite (ennemis vaincus, missions conclues… ), ainsi que de l’accumulation de flux, vous pourrez débloquer et améliorer vos pouvoirs. Si cela ne sonne pas original puisque l’on retrouve cet aspect de progression dans tous les jeux, y compris ceux axés sur du sport, celui-ci diffère du Karma que l’on connait chez inFAMOUS. Ce qui n’est pas une bonne nouvelle, car il s’agissait de l’un de ses principaux intérêts. Ce dernier permettant de dériver vers le mal ou le bien, offrant alors une certaine rejouabilité.
Ce n’est point le cas ici, le jeu étant déjà court et se vendant grosso modo entre 15 et 20€, on ne peut que regretter l’absence du caractère double-face, pouvant donner envie de terminer un Second Son d’un côté, puis de l’autre.

infamous-first-light-playstation-4-ps4-03 infamous-first-light-playstation-4-ps4-04

Fetch vous plaisir

A l’instar de son grand frère, First Light cherche à nous en mettre plein la vue via ses effets de lumière. Des pouvoirs de néon d’un violet empli de puissance, jusqu’aux explosions d’ennemis d’un bleu électrique, en passant par les simples lumières d’un si chaud orange, on en prend plein la vue.
Malheureusement la prison si fade et la ville de Seattle bien connue également pour ses couleurs « ternes », ne peuvent bénéficier d’une réalisation aussi éclatante. Les effets de lumière n’en ressortent que davantage, mais on aurait préféré que cette raison ne soit pas en cause.

infamous-first-light-playstation-4-ps4-05 infamous-first-light-playstation-4-ps4-06

Les aficionados d’inFAMOUS retrouveront sans aucun doute leurs marques, particulièrement dans la débauche d’action et de puissance. Néanmoins rien de bien croustillant à se mettre sous la dent et même un vide par la non présence du Karma. Nous pouvons tout de même le conseiller dès à présent pour les membres du PS Plus, puisqu’inFAMOUS : First Light y est téléchargeable gratuitement pour ce mois janvier et vous appartiendra tant que vous conserverez votre abonnement.

Inod

Points forts :
– Héroïne charismatique
– Toujours de jolis effets de lumière
– Pas besoin d’inFAMOUS : Second Son pour y jouer

Points faibles :
– Répétitif
– Durée/prix
– Manque de connexions avec son grand frère

La Note Gamingway : 13/20

Développeur : Sucker Punch
Editeur :
Sony Computer Entertainment Europe
Genre : Action

Support :
PlayStation 4
Date de sortie : 27 août 2014

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de