Test : Governor of Poker (3DS – eShop)‏

governor-of-poker-3ds-jaquette-coverSi les simulations de poker ne nous ont pas habitué à proposer des histoires en solo dignes d’intérêt, voire même à ne pas nous en proposer du tout, hormis des parties simples contre l’ordinateur, Governor of Poker a justement décidé de s’aventurer sur ce terrain. En route pour le Texas Lointain !

Salut gouverneur

Après avoir sélectionné votre personnage entre le féminin et le masculin, vous voilà lancé dans San Saba, à la conquête des propriétés de cette ville. Une fois achetées, celles-ci vous permettront de partir vers douze autres contrées texanes, pour y suivre tout simplement le même processus, afin de devenir le Gouverneur du Poker.

Pour effectuer ce grand Monopoly à travers l’état où tout est plus grand, vous devrez affronter des adversaires plus ou moins forts au poker, avec des façons de jouer assez variées.
L’histoire vous permettant de choisir quand passer au lendemain, vous pourrez très bien jouer quotidiennement ou non, selon si vos moyens financiers vous permettent de vous inscrire au tournoi du jour.

Ceux-ci seront synonymes d’opportunité pour remporter davantage d’argent, afin d’acheter de nouveaux établissements, qui eux-mêmes vous rapporteront quelques dollars une fois acquis. Tout en vous assurant de conserver suffisamment de liquidités pour vos parties.

Selon votre réussite, vous pourrez également tout perdre. Il sera envisageable de vendre votre saloon ou autre, si vous avez déjà cédé à l’achat immobilier. S’il ne vous reste plus rien, la partie sera purement et simplement terminée. On regrette alors l’absence d’une option « Je suis à sec mais je peux me refaire, je t’échange trois jetons contre ma femme », qui aurait apporté une dimension réaliste assez savoureuse.

governor-of-poker-3ds-01 governor-of-poker-3ds-02

Cette ville n’est pas assez grande pour nous tous

Les parties de cartes en elles-mêmes prennent place autour d’une table de plusieurs joueurs (huit sur les premiers tournois, mais cela changera par la suite) et un croupier, s’occupant lui du rôle de donneur / dealer.

Sans surprise, les règles sont celles du célébrissime Texas Hold’em, que nous n’allons pas vous énumérer ici, hormis quelques-unes de base, en sachant que le jeu vous permet d’en apprendre plus.

Deux cartes sont distribuées à chaque participant, tandis que cinq autres communes à chacun seront révélées au fur et à mesure. A savoir trois d’un coup (le flop), puis une quatrième (le tournant) et enfin la cinquième (la rivière).

Durant ces tours il faudra miser, soit en suivant la somme déjà donnée, soit en la relançant et donc l’augmenter ou bien se coucher.

Lorsque toutes les cartes communes seront retournées, celui possédant la meilleure combinaison s’octroiera tous les jetons misés. En cas d’égalité, ceux-ci seront partagés équitablement.
Mais il sera également envisageable de terminer une partie seul, y compris avec une main ne vous offrant même pas une paire. Le bluff étant l’une, si ce n’est la spécificité du poker.

Et justement vos adversaires virtuels ne se gêneront pas pour tenter cette stratégie, mais suite à une mauvaise partie, un concurrent pourra également perdre ses nerfs et commettre des erreurs. Un apport bien sympathique, rendant moins mécanique et moins froid l’affrontement.

governor-of-poker-3ds-03 governor-of-poker-3ds-04

Poker solitaire

Si les tables au sein du mode histoire convieront de nombreuses personnes, rien n’est prévu pour qu’un second joueur puisse y prendre part, pas même un mode en dehors du scénario. Ce qui aurait pourtant permis tout simplement d’avoir un duo de joueurs humains, quitte à ne pas changer le système de jeu.

Il s’agit évidemment d’un point faible considérable. Pour une fois qu’un jeu de cartes nous propose un mode solo attractif, il faut que le multijoueur passe à la trappe. Si nous avions souhaité cela, nous nous serions lancés dans une parte de réussite / solitaire et non de poker, qui prend toute son ampleur à plusieurs, avec le bluff et les émotions de joueurs réels qui font partie intégrante de ce jeu.

governor-of-poker-3ds-05 governor-of-poker-3ds-06

Un univers très sympathique et une évolution au sein de celui-ci rendent enfin le solo intéressant dans un jeu de poker. Malheureusement, l’absence de multijoueur lui assène un sacré coup. On se plaira donc à évoluer dans le monde de Governor of Poker, qui sera également un bon entrainement pour de futures parties dans un sous-sol glauque avec de vrais adversaires.

Inod

Points forts :
– L’univers créé autour du jeu
– Durée de vie
– Emotions changeantes chez l’I.A.

Points faibles :
– Pas de multijoueur
– Impossible d’évoluer avec son Mii

La Note Gamingway : 14/20

Développeur : Youdagames
Editeur : Teyon
Genres : Jeu de cartes
/ Poker
Supports : 3DS et 2DS (
eShop), iOS et PC
Date de sortie :
10 avril 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *