Test : Fallblox (3DS eShop)

Après un première épisode réussie qui aura fait fumer des neurones par milliers tout autour du monde, Pullblox revient dans un second épisode nommé Fallblox, et se destine une fois de plus aux masos fans de torture mentale et de réflexions poussées. Nan mais c’est pas vrai! Millo notre fameux petit sumo tout de rouge vêtu a, par erreur, effrayer tous les oiseaux du parc Fallblox et ces derniers, verts de peur, sont partis se réfugier tout en haut des puzzles géants de Papi Blox. Un scénario catastrophe incroyable digne d’une série à tout petit budget écrit par des bras cassés aux doigts anamorphosés, mais bien heureusement Fallblox n’a pas besoin d’un scénario mais juste d’une raison pour nous faire grimper sur des constructions de cube géantes. Du coup la raison est valable et, à défaut de faire un don à Greenpeace, filons sauver des oiseaux.

Cet air de déjà vu, qu’on a pas vu!

Soyons clair, si Fallblox est la copie conforme de son ainé c’est seulement dans les grandes lignes, et le remplacement des enfants par des oiseaux n’est pas la seule différence entre les 2 titres, heureusement d’ailleurs. La nouveauté majeure entre de ce titre réside dans l’apparition de la gestion de la gravité : fini donc de voir des blocs flotter miraculeusement dans les airs, il va vous falloir penser autrement et prendre en compte cette nouveauté pour venir à bout de tous ces casse-tête qui composent le parc.
Mais ce n’est pas tout, parmi tout ces blocs qui composent les puzzles, certains seront constitués de nuages et ne seront donc pas soumis à cette fameuse gravité, vous avez réclamé de la difficulté? Et bien vous allez être servi, et ce n’est pas peu dire puisque cet épisode est clairement plus difficile que Pullblox. On ne peut d’ailleurs qu’apprécier le fait que cette difficulté soit nettement plus croissante que dans l’épisode précédent (ou cette dernière était plus aléatoire).
Enfin, dernière nouveauté du soft, il est maintenant possible de contempler le puzzle sous tous les angles (une option obligatoire pour coller au nouveau gameplay).

Du côté du contenu Fallblox n’est pas avare, puisqu’il n’est pas loin de 200 puzzles qui ne demandent qu’à être résolus (100 pour le mode histoire et 90 pour le mode exercice), ajoutez à cela les puzzles supplémentaires distribués par Nintendo sur leur site (avec des QR Code) et tout les modèles qui sont et seront conçus par les joueurs aux 4 coins du monde, et cela donne des tas d’heures de jeu et de prise de tête en perspective. Oui, l’éditeur de puzzle est toujours présent et on prend toujours autant de plaisir à créer et résoudre ses propres puzzles ainsi qu’à les partager. Il n’est d’ailleurs pas compliqué d’en trouver par centaines sur internet via une petite visite sur un moteur de recherche bien connu, par QR Code toujours.

   

 

Qu’il est beau ce petit bonhomme en slip… rouge !

Graphiquement parlant, on ne remarque pas de changement majeur dans ce nouvel opus et c’est même visiblement la même chose, ce qui n’est pas un mal puisque Pullblox était plutôt beau et agréable. Le Game design lui aussi est identique et c’est un plaisir de retrouver l’univers simple, utopique est coloré qui a fait le charme de Pullblox et qui s’avère, dans tous les cas, complétement adapté à un puzzle game. L’effet 3D est toujours aussi bien foutu et en plus d’être exploité à fond, il s’adapte parfaitement au style de jeu, que demande le peuple? Pour ce qui est des musiques et effets sonores, on retrouve une fois de plus la « Pullblox touch » et même si les musiques peuvent être répétitives elles sont agréables et ne déconcentrent en rien le joueur. Et vous le savez, sans concentration difficile de s’en sortir dans un jeu du genre.

   

Fallblox n’a rien à envier à son ainé et il réussi même à se renouveler grâce aux modifications du gameplay qui, mine de rien, font monter d’un cran la difficulté générale du soft. On prend plaisir à retrouver cette pâte graphique enfantine qui a fait le charme de Pullblox et une fois de plus on se verra squatter un peu trop l’éditeur de puzzle pour laisser libre cour à notre créativité. Prenez garde cependant, derrière cet air enfantin se cache un jeu à la difficulté réel qui est donc inadapté aux enfants en bas age. Fallblox est disponible pour 8€ sur le Nintendo eShop et vaut largement son prix tant l’expérience apportée est agréable.

Djeks

 

Points forts :

  • L’univers Pullblox de retour
  • Un gameplay renouvelé
  • une difficulté plus présente et plus croissante
  • Le slip de Millo

Points faibles : 

  • Musique un peu répétitive

La note gamingway : 16/20

Editeur : Nintendo
Genre : Puzzle Game
Support  : 3DS (eShop) – 8 €
Date de sortie : 15 Novembre 2012

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de