Test : Evoland 2 – A slight case of Spacetime Continuum Disorder (PC)

Evoland_2_logo

La licence aux références infinies revient dans un 2e volet à l’ambition bien plus grande, au point de s’attaquer aux voyages dans le temps ! Fan de RPG à l’ancienne, vous n’allez pas être déçu.

Quoi ? Ce petit monstre évolue ?!

Après un premier volet archaïque mais plutôt bien rodé, Shiro Games qui semble bien déterminé à traverser tous les genres et toutes les époques du jeu vidéo, lance Evoland 2, un jeu qui baigne dans la référence à tous les coins de pixels mais qui tente d’aller plus loin que son grand frère.

Façon ancien RPG Japonais, vous êtes « OKLM » dans votre village paisible -bien qu’embêté par quelques démons- lorsqu’un beau jour, vous tombez sur trois de ces derniers qui semblent chercher à se venger des humains en utilisant un Magilith, une stèle qui s’avère en fait être un outil permettant de voyager à travers les époques. Bien évidemment, le futur que vous rencontrez après avoir utilisé cette stèle est sombre pour votre peuple ce qui vous pousse à faire ce qu’il faut pour éviter ça en voyageant dans le passé, le présent et le futur pour tenter de régler la chaîne de cause à effet qui a mené à la destruction des vôtres.

Evoland_2_012
C’est dans les vieux pixels…

Plongé dans les années 8/16/32 bits, le jeu va-et-vient entre les genres visuels et les gameplay de toute époque. Plutôt bien fignolé, on peut tout de même reprocher à Shiro Games de ne pas aller plus loin que la simple « réutilisation des classiques ». Les décors et les persos sont alors sans surprise mais suffira toujours à ceux qui ne cherchent « qu’un RPG de plus » avec son petit côté foufou du gameplay.

Evoland_2_010 Evoland_2_02

La maniabilité a déjà fait ses preuves en 2D depuis fort longtemps et en 3D on est très proche d’un zelda qui fonctionne tout aussi bien, du coup là encore peu de surprise mais le passage d’une époque à l’autre est suffisemment bien pensé pour faire varier le gameplay régulièrement selon les situations. le jeu change alors du Maniac Shooter au Metroid-vania en passant par le combat façon Street Fighter en une seule séquence de jeu de façon relativement fluide car le contexte est souvent plutôt bien adaptée.

Evoland_2_03

Le titre est vaste, beaucoup plus vaste que de prime abord en tous cas. Avec toujours 30 étoiles à récupérer, il faudra compter aussi sur la recherche de compos pour les potions et armures spéciales pour ajouter de la durée de vie et même certaines conditions à remplir pour accéder à certaines parties secondaires du jeu.

Evoland_2_013 Evoland_2_07

Qu’on fait de la compote…

Ainsi, la map qui semblait petite à première vue est finalement plutôt bien remplie surtout lorsque l’on commence à pouvoir visiter les 3 époques à sa guise dans la deuxième partie du jeu pour trouver les 5 fragments de la clé qui vous permettra de changer un évènement dans le cours du temps.

Les phases de jeu sont toujours entremêlées d’énigmes, de combats et d’exploration sans qu’on ai vraiment l’impression de refaire plusieurs fois la même chose, malgré tout l’ensemble manque un peu de saveur.

Evoland_2_011 Evoland_2_05

Le premier volet avait su tenir la cadence, sans doute dans sa radicalité simple/efficace, mais s’il est vrai que le contenu n’est pas chiche, le second perd un peu en énergie par moment et l’épiquitude n’est pas forcément au rendez-vous.

Les énigmes sont plutôt simples et l’exploration limitée cependant les combats rattrapent souvent la mise car ils sont énergiques et passent alors du tour-par-tour au temps réel etc…

Evoland_2_09 Evoland_2_06

Du coup, Evoland 2 est dans un entre-deux qui satisfera les moins demandeurs mais qui laissera aussi sur leur faim tous ceux qui se sont habitués aux jeux indés au gameplay simple mais profond.

Biglova

Points forts :

  • Fan service toujours de qualité
  • Les différents gameplay correctement maîtrisés
  • le fun instantané

Points faibles :

  • Pas assez épique
  • Pas si différent du premier finalement
  • Parfois vraiment mou

[note]La Note Gamingway : 15/20[/note]

Développeur/Editeur : Shiro Games
Genre : RPG

Supports : PC
Date de sortie : 25 août 2015

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *