Test : Carnival Bouge ton Corps (Xbox 360)

Après plusieurs jeux sur Wii et DS qui n’ont pas récolté de bonnes critiques, Take Two emmène sa célèbre franchise Carnival sur XBOX 360 pour profiter au mieux de Kinect. La caméra a reconnaissance de mouvement saura-t-elle renouveler le gameplay de façon efficace ? Réponse dans ce test.

Une ambiance de fête foraine très sympathique

Carnival Bouge ton Corps dégouline d’une ambiance de fête foraine typiquement britannique, mais ce n’est pas pour nous déplaire ! La musique, bien qu’un peu répétitive, est très entraînante et les bruitages très réussis même s’ils sont peu nombreux. On apprécie aussi les très nombreux commentaires en français et le ton humoristique du présentateur qui vient aussi bien railler le joueur en cas de contre-performance que l’encourager ou le féliciter ! Même si les graphismes ne sont pas très détaillés ni très variés, ils sont agréables et participent bien à l’ambiance bon enfant du jeu. Par ailleurs, les mini jeux présentent tous des animations un peu rigolotes comme des animaux qui pointent ou un singe espiègle qui fait des pitreries.

Gagnez un maximum de tickets en 20 mini jeux

Carnival Bouge ton Corps propose de divertir les joueurs à l’aide de 20 mini jeux répartis en 5 catégories :

Ruelle du décollage : Mission spatiale, Crash test (quelques secondes pour prendre des positions bizarres et se faire prendre en photo), Joyeux Bowling et Fléchettes.

Boulevard tournoyant : Lâcher de gâteaux (ramasser des gâteaux qui tombent du ciel à l’aide d’un plateau en veillant à ne pas en faire tomber trop à mesure qu’ils s’empilent), Montagnes russes (récolter un maximum de pièces jaunes sans toucher aux étoiles rouges en faisant des montagnes russes), Pompage (pomper pour faire avancer sa montgolfière le long d’un parcours semé d’embûches), Roue de la chance (attention à ne pas perdre tous ses tickets !).

Carrefour du carrousel : Anneau de la chance (lancer d’anneaux), Le grand Wodin (il faut dépenser des tickets pour pouvoir parler à un automate), Plouf ! (lancer une balle sur une cible pour faire tomber quelqu’un dans l’eau), Course à cochon (monté sur un cochon, on fait 2 tours de circuits en évitant tonneaux explosifs et bottes de foin tout en frappant le cochon pour le faire avancer plus vite).

Avenue de la girouette : Singeries (le singe danse et lorsqu’ il s’arrête il faut prendre la même pause que lui), Jockey (lancer des balles dans des trous pour faire avancer son cheval et finir premier), Test de force et Punchin Ball (le punching ball peut riposter !).

Cour des tasses à thé : Roi du panier (tir au panier normal), Balle au poids (tir au panier avec des balles étonnantes et parfois lourdes), Boum les bouteilles et A vos battes (base ball).

En pratique, même en cas de défaite à l’une de ces activités, le joueur gagne à chaque fois 5 tickets. Si il arrive à s’en sortir honorablement, ce seront 10 tickets qui viendront le récompenser. Et en cas de réussite totale, des objets se débloquent, pour habiller son avatar. Ces objets s’achètent dans des boutiques un peu loufoques (au bonimenteur, vide grenier, etc…) qui proposent vêtements et accessoires en l’échange de tickets. A noter qu’il est possible prendre part aux parties jusqu’à deux en même temps, à condition de disposer de la place nécessaire…

                       

Un gameplay à mi-chemin entre Sport Island et Kinect Adventures

Ce qui fait l’intérêt et le succès d’un jeu Kinect, c’est la qualité de la reconnaissance de mouvement. Si Carnival Bouge ton Corps ne pose pas de gros problèmes en la matière, il reste encore quelques points noirs qui nuisent au plaisir de jeu. Par exemple, avant chaque partie, la caméra éprouve parfois du mal à détecter le joueur dans la zone de jeu. Pas dramatique, juste un légèrement agaçant…

Et si le temps de latence est presque inexistant, des problèmes de précision subsistent néanmoins et viennent frustrer le joueur. A titre d’exemple, pendant l’épreuve « Jockey », la caméra se met régulièrement à défaillir au pire moment, à savoir en fin de course lorsque notre cavalier se trouve en tête de la manche ! Et malheureusement, impossible de faire quoique ce soit pour reprendre le cours du jeu malgré moult gesticulations, avec une défaite plus que frustrante en ligne de mire. Carrément frustrant ! Et si l’ambiance instaurée est plutôt agréable et le jeu plaisant à jouer, la qualité des épreuves est très inégale, certaines se révélant vite répétitives.

Mention plus toutefois pour la variété de ces dernières dont la durée s’avère parfaitement bien dosée qui plus est ! Ni trop longs ni trop courts, ces mini-games se montrent ainsi plutôt efficaces. D’autant que la foule d’objets à découvrir permet de rallonger un peu la durée de vie de ce « soft », lequel bénéficiant par ailleurs d’une prise en main simple et relativement intuitive.

Au final, sans être aussi précis qu’un Kinect Adventures, Carnival Bouge ton Corps propose néanmoins de nombreuses épreuves rigolotes, qui feront bien bouger toute la famille, comme le laissait supposer son titre ! Un divertissement agréable et pour tous, malgré quelques problèmes de précision. Certainement la meilleure version d’un jeu Carnival jamais sortie !

Enguy

 

Points forts :

– 20 épreuves variées

– commentaires délirants en français

– un tas d’objets à débloquer

– prise en main facile adaptée à tous les joueurs

Points faibles :

– graphismes et musiques assez simples et peu variés

– quelques problèmes de précision

– obligation de créer un profil par joueur

 

La Note Le Mag Jeux Vidéo : 13/20

Editeur : 2K Play

Genre : Party game 

Support: Xbox 360 (Kinect)

 

Acheter Carnival Bouge ton Corps sur Rue du Commerce

[ad#Ban gros bloc ]

  • Pierre alain15/04/2011 à 15:38Permalink

    Et quel est le prix du jeu ? Est-ce que l’invetsissement est intéressant?

  • Enguy15/04/2011 à 19:31Permalink

    Comme tous les jeux Kinect, son prix est d’environ 40 € (cela dépend des revendeurs).
    Pour un jeu Kinect c’est un investissement intéressant à condition d’aimer les Party Game. En plus, certaines épreuves font vraiment bien bouger! Je ne regrette pas d’y avoir joué!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *