Test : Beat Da Beat (PC – Steam)

BeatDaBeat_Pc_logoicoDifficile aujourd’hui, de trouver un shoot’m up vraiment excitant, orienté sur la progression et non plus sur le scoring. Un shoot’m up qui nous donne envie de se dire : « Ouais, là je suis vraiment bon, je maîtrise vraiment ! ». Oui, aujourd’hui, les shoot’m up sont presque tous dans l’esprit de détruire un maximum d’ennemis avec plein d’explosions dans tous les sens, où la principale préoccupation est de détecter les ennemis le plus rapidement possible et de diriger les tirs dessus. Mais avec Beat Da Beat, voici un grand retour des shoot’m up à l’ancienne, où la dextérité, les réflexes et la vue d’ensemble reprennent le dessus, avec en prime un lien fort entre l’action et l’ambiance musicale ! Alors, pari réussi ?

Une touche de scénario

Euh… un scénario pour un shoot’m up… euh… préparez le timbre-poste, ça va aller vite.

En ballade avec votre copine, vous êtes soudain agressé par une horde d’aliens. Vous les repoussez, jusqu’à ce qu’un gros boss ennemi arrive et vous mette une raclé avant d’enlever votre petite amie. Bien sûr, tout cela se fait en rythme avec la musique, histoire de bien vous mettre dans l’ambiance. Et vous voilà parti, à l’aide de votre vaisseau, dans un shoot’m up vertical où il faudra traverser les niveaux remplis d’ennemis et conclus par un boss, pour retrouver votre âme sœur. Fin du timbre-poste ;).

BeatDaBeat_Pc_logo    BeatDaBeat_intro

Des tirs ennemis en rythme, s’il vous plaît

Votre première étape pour jouer est de choisir votre niveau de difficulté. Et franchement, mon conseil est de commencer par le niveau le plus facile. Mais ne faites pas les malins, vous n’irez pas loin, car même à ce niveau, cela restera trooooop dur ! Eh oui, car pour l’instant, vous n’avez accès qu’à un vaisseau de base sur l’écran suivant et avec lui, son armement minimal. Puis, le jeu se lance avec un tutoriel humoristique (faites-le, ça vaut le coup).

Nous avons affaire à un shoot’m up vertical classique, c’est-à-dire que votre vaisseau est en bas et avance vers le haut. Des hordes d’ennemis qui tirent sur vous apparaissent et ils vous faudra les détruire, tout en évitant leurs tirs. Classique !!! 1er élément marquant : les tirs des ennemis sont complètement synchrones avec une musique entraînante, et ça, c’est vraiment sympa, car cela crée un certain dynamisme d’implication du joueur. 2e élément : vos tirs seront tellement faibles que vous ne détruirez presque aucun ennemis. Par contre, eux se feront un vrai plaisir de vous balancer tout ce qu’ils ont dans le ventre. En moins d’une minute, attendez-vous à voir l’écran remplis de tir ennemis, et je rappelle qu’on est en niveau facile. Et là, c’est votre dextérité et précision qui devront vous aider à slalomer entre les tirs. Heureusement, les quelques vaisseaux que vous aurez détruits vous rapportent de l’argent qui vous permettra de booster votre tir, vos points vie ou vos bombes qui nettoient l’écran, voire même de changer de vaisseau qui aura des caractéristiques différentes de tir. Malheureusement, l’achat de ces upgrades ne sera disponible que pour la partie suivante au moment du choix du vaisseau. Donc, plus vous jouez et perdez, plus vous aurez de l’argent pour acheter des upgrades ou un nouveau vaisseau. Certaines personnes n’apprécieront pas, en revanche, le fait de recommencer depuis le début à chaque mort. Et non, il n’y a pas de checkpoint, ni de sauvegarde, donc cela rappelle les shoot’m up hardcores de l’époque.

Mais ne croyez pas qu’une fois boosté au maximum, ce jeu se transformera en ballade de santé ! Non, non, non, terminer le jeu en mode facile reste toujours un vrai challenge. Et après chaque vague de centaines de tirs évités à l’écran, vous aurez un vrai sentiment de maîtrise et de puissance. Vous serez vraiment content d’être arrivé au bout du niveau… euh… facile. De plus, dès que vous essaierez les modes au-dessus, vous verrez  encore une vraie différence de niveau et votre sentiment grisant de satisfaction de passer les niveaux sera d’autant plus fort.

BeatDaBeat_Pc_boss    BeatDaBeat_Pc_ship

Une ambiance de folie

Le gros point fort du jeu est toute l’ambiance et la mise en scène. Le jeu a été construit sans se prendre trop au sérieux et ça se voit par plusieurs éléments remplis d’humour. Par exemple, pendant qu’on joue, le héros est dans le coin droit en train de danser en rythme sur la musique, avec une dizaine de mouvements différents et fun. L’arrivée d’un boss est toujours ponctuée d’une bulle de BD marrante où on voit le héros en panique. Le style de dessin est très dirigé humoristique et apporte une touche décalée sur un jeu hardcore.

L’autre aspect génial de Beat Da beat est que tous les niveaux sont construits comme une chorégraphie des tirs ennemis autour de la musique et le résultat est vraiment excellent. Vous prendrez un vrai plaisir à jouer, tout en appréciant la valse de tirs. En ce qui concerne la musique, elle est tout simplement topissime avec sa synchronisation des tirs ennemis. J’ai personnellement un coup de cœur pour le niveau 3 que je trouve très réussi dans la mise en scène et la chorégraphie des tirs ennemis avec la musique. Je vous défie de ne pas chantonner la musique pendant que vous jouerez. On a tout simplement l’impression que les ennemis et les tirs dansent et vous verrez, vous y prendrez goût.

BeatDaBeat_level     BeatDaBeat_Pc_boss2

Un peu de technique

Les graphismes du jeu sont dans l’esprit 8 bits qui rappellent la grande époque des shoot’m up nerveux et difficiles de la NEC PCENGINE et c’est très réussi. La lisibilité est bonne et la vision n’est pas gênée par trop de détails qui auraient rendu le jeu fouillis. Donc, même si les graphismes ne sont pas foncièrement jolis, ils contribuent très bien à l’ambiance très oldies du jeu et sont nickels pour ce type de jeu.

Je ne reviens pas sur la musique qui contribue énormément au plaisir du jeu. N’hésitez pas à jouer avec un casque pour profiter au maximum de l’immersion dans l’ambiance sonore.

En ce qui concerne la maniabilité qui est clairement le facteur le plus important pour un shoot’m up, vous contrôlez le vaisseau avec votre souris, et ce choix rend le jeu extrêmement précis et réactif. Les tirs sont automatiques, le clic gauche permet de faire exploser une bombe et le clic droit permet d’utiliser l’arme secondaire. La maniabilité est tout simplement exemplaire. Mais heureusement, car dans ce jeu, la précision, la dextérité et la rapidité seront obligatoires pour aller jusqu’au bout.

En terme de durée de vie, le jeu est un peu court, car il n’est composé que de 8 niveaux, dont 4 où il n’y a que le boss. Chaque niveau dure environ 4 min, disons donc qu’en 30 minutes, vous pouvez plier le jeu. Par contre, vous devrez y retourner plusieurs fois avant de débloquer tous les vaisseaux. Et je ne parle pas des 4 niveaux de difficulté qui vont de « facile » à « badass ». Sachant qu’il vous faudra plusieurs essais avant de terminer le niveau facile, vous avez de la marge de rejouabilité avant de finir le niveau badass. Et contrairement à d’autres jeux, où refaire les niveaux en plus difficile n’apporte que peu d’intérêt, ici il est tellement grisant de slalomer entre les milliers de tirs du mode badass, que vous y retournerez avec plaisir.

BeatDaBeat_vaisseau    BeatDaBeat_pluie

Pour conclure

Beat Da Beat m’a vraiment rappelé les grands moments des shoot’m up qui ont fait ma jeunesse, surtout sur la NEC PCengine. C’est une réussite, aussi bien sur le plan de l’ambiance que sur le plaisir engendré. La difficulté est un peu haute, mais est bien dosée, et le plaisir de se surpasser est indéniable. Toutes les bases d’un bon shoot’m up sont donc réunies dans Beat Da Beat pour en faire un très bon jeu. Personnellement, dès que j’ai quelques minutes devant moi, je me lance Beat Da Beat.

Acerico

Points Forts

  • La musique et les effets sonores
  • Les niveaux de difficulté apportant une vraie différence
  • La mise en scène humoristique

Points Faibles

  • Une histoire vraiment faible
  • Des boss peu impressionnants
  • L’obligation de recommencer à chaque fois depuis le début.

[note]La note : 16/20[/note]

Éditeur : Nekki
Développeur : Nekki
Genre : Shoot’m up
Plateforme : PC (Steam), existe sur IOS et Android
Date de sortie : 11 mars 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *