Preview : Paladins: Champions of the Realm Beta (PC)

Paladins_PC_titleAprès le fantastique Smite, les studios Hi-Rez reviennent avec un nouveau concept. Imaginez un jeu hybride mélangeant le concept des MOBA pour le côté combat entre joueurs, rajoutez une pointe de FPS pour le côté action et saupoudrez de cartes de pouvoirs à collectionner pour un petit peu de gestion et hasard et vous obtenez : Paladins : Champions of the Realm. Alors regardons tout de suite ce que cela donne dans la Beta fermée.

Une histoire ?

Euh, non, pas d’histoire ici. Du coup, je saute cette section, mais je me rattraperai en vous décrivant les différents héros disponibles dans le jeu.

Le Gameplay

Comme attendu, le jeu commence par une phase de sélection de personnages. C’est là qu’il va falloir créer une team avec une synergie entre les personnages, comme dans tout MOBA qui se respecte. Par contre, il n’y a que 9 personnages pour une équipe de 5. Ce qui signifie globalement que le choix des personnages dépend plus de la maîtrise du joueur que d’une volonté à créer un équipe cohérente. Ensuite, il faut choisir une carte de pouvoir parmi 3 tirées au hasard. Ce choix créera une vraie orientation du personnage, car réellement, le jeu étant plutôt bien équilibré, ce choix de carte engendrera sur le terrain une vraie différence qui vous permettra de prendre le dessus si vous arriverez à bien rentabiliser cet avantage. Malheureusement, comme dans tout jeu faisant entrer ce type de mécanisme, vous êtes donc à la merci du hasard, ce qui peut être extrêmement frustrant pour un tacticien. Personnellement, le tirage au sort des cartes me permettait rapidement de savoir si j’allais prendre le dessus sur la partie ou alors si j’allais la subir. Afin de ne pas trop subir de coup du sort, vous avez la possibilité d’optimiser votre deck avec votre propre jeu de cartes de pouvoirs.

Paladins_PC_liste  Paladins_PC_perso

Après cette phase de sélection, commence la phase de combat. Là, il faut se rendre à l’endroit où un char va apparaître. Le concept reprend le principe d’un mode de domination dans un FPS, c’est-à-dire qu’il faut occuper la zone durant un certain temps pour que le char apparaisse au nom de l’équipe et attaque le château ennemi. Bien sûr, les adversaires essaieront de faire la même chose. Là, commence un combat acharné où il faut essayer de tenir la position, ou la prendre si c’est l’adversaire qui a l’avantage. Dans le cas où vous remportez cette phase de domination, un char apparaît sous votre couleur et fonce sur le château ennemi pour détruire les 3 portes protégeant le cœur. Votre but est alors d’escorter cette machine de siège et de la protéger, soit en éliminant les ennemis qui s’évertueront à la détruire, soit en utilisant toutes vos capacités de défense pour empêcher sa destruction. Dans le cas où le char prend les couleurs de l’ennemi, il vous faudra soit essayer de détruire cet arme synonyme de défaite, soit éliminer les adversaires qui le protègent. Toute la subtilité se trouvant dans la rapidité d’identification du type de personnage en face, afin d’agir en fonction.
Dans les faits, ce côté tactique ne passe qu’au second plan, car dans tous le cas, un bon joueur de FPS écrasera les tentatives de positionnement tactique. Finalement, le mélange des genres n’impose pas et on se retrouve devant un shoot en équipe qui se veut un peu tactique, comme un team fortress 2, mais on est loin d’une complexité tactique de type DOTA.

  Paladins_PC_carte  Paladins_PC_fight

Un peu de technique

Sur le style graphique, on est pas dans le réaliste détaillé à la Battlefield. Non non, ici, on retrouve plutôt un esprit plus cartoon avec des couleurs saturées et des décors qui ne s’encombrent pas de détails inutiles. Résultat, le jeu est du coup très lisible, mais donne quand même l’impression d’être d’une autre époque. Mais bon, rappelons que nous avons joué à une BETA donc des affinements peuvent toujours apparaître. En ce qui concerne l’ambiance sonore, Paladins fait également dans le classique, mais efficace. Sur ces 2 points, le jeu n’est pas exceptionnel, mais pas mauvais non plus.
Maintenant, parlons de la fluidité et de la vitesse. Là, les développeurs ont fait très fort. Le jeu qui se veut rapide et nerveux reste fluide sur toutes les machines sur lesquelles j’ai essayé. Bravo ! Du coup, quel bonheur de fragger à grande vitesse et vraiment on retrouve les sensations d’un Team Fortress 2 en terme d’animation et vitesse. Ça va vite, très vite, peut-être trop si vous vouliez mettre un peu de tactique coordonnée.

Conclusion

Paladins: Champions of the Realm est un donc un jeu mélangeant plusieurs concepts de jeux et si vous avez vécu les grandes années de Team Fortress 2, vous serez heureux de vous rafraîchir avec cet ovni de chez Hi-Rez Studios. Par contre, il n’est pas aussi original qu’initialement annoncé, il reste un FPS fun à jouer avec un peu de tactique et de gestion de carte de pouvoir. Pour l’instant, le faible choix de personnages et le peu de diversité des pouvoirs ne lui permettent pas de se démarquer, mais quand on connaît Smite et la grande écoute qu’ont les développeurs vers la communauté de joueurs, Paladins peut encore devenir une pépite.
Donc pour résumer, nous avons ici un jeu qui peut se révéler un successeur de Team Fortress 2. Si vous aimez les FPS rapides, nerveux, en multi avec un peu complémentarité entre joueurs, alors essayez ce free2play, car il peut réserver une bonne surprise.

Paladins_PC_fight3  

Le coin débug

J’ai personnellement eu un soucis technique avec le jeu, c’est-à-dire qu’après avoir cliqué sur le lancement du jeu, j’avais droit à un écran noir, et impossible de reprendre la main sur l’ordinateur. Après avoir passé plusieurs heures sur les forums, et avoir essayé de bidouiller les différentes configurations possibles sur plusieurs ordinateurs, j’ai enfin compris :
– si vous avez installé un système de protection de votre ordinateur de type HIPS, créez une exception pour le jeu paladin. Typiquement, si vous avez le firewall COMODO, vous risquez de voir apparaître ce problème.
Et là, miracle, tout fonctionne !

Acerico

Points Forts

  • Une bonne idée de  mélange de plusieurs genres
  • FPS nerveux, donc beaucoup de FUN
  • Bonne gestion de decks de cartes

Points Faibles

  • Un hasard dans le tirage de carte qui peut agacer
  • Un coordination d’équipe discutable
  • Graphiquement un peu trop simple

Éditeur : Hi-Rez Studios
Développeur : Hi-Rez Studios
Genre : FPS, MOBA, gestion de carte
Plateforme : PC (Steam) / existera sur PS4, XBOX One
Date de sortie : 2016

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de