Test : Mario Golf World Tour (3DS)‏

mario-golf-world-tour-3ds-jaquette-coverDécidément, Mario et toute sa clique sont en verve depuis le début d’année. Après Mario Party Island Tour, précédant de peu Mario Kart 8 et avec une certaine avance par rapport à Super Smash Bros., c’est Mario Golf World Tour qui arrive sur une partie des consoles Nintendo, à savoir la 3DS et la 2DS. Toujours développé par Camelot Software, l’un des dérivés sportifs les plus appréciés du célèbre plombier est attendu de pied ferme, surtout après l’absence d’épisodes originaux sur DS et Wii.

Tiger Warp

Comme depuis la Nintendo 64 et à l’instar de tous les jeux de golf plus ou moins classiques, le but de ce Mario Golf est d’amener une balle d’un point A à un point B, matérialisé par un trou, en un minimum de tentatives. Le tout à l’aide de différents clubs, certains étant plus appropriés aux longs coups (drives), aux approches plus réduites ou encore aux petites frappes (putts). Sans oublier d’étudier le chemin et le vent, afin d’éviter le sable ou encore de devoir sortir du buisson

Cependant, un jeu comprenant la tribu Nintendo ne peut s’avérer véritablement classique. Il sera évidemment possible d’évoluer de la même manière que dans la réalité, mais aussi d’y ajouter des bonus propres aux licences du géant nippon.

On peut donc choisir d’évoluer avec ou sans pièces disséminées sur le parcours et il en va de même pour les objets spéciaux. On y retrouve notamment les champignons donnant un coup de boost à la petite sphère blanche ou encore la fleur de feu, brûlant les obstacles sur son passage.

En ce qui concerne le système de jeu, les développeurs ont fait les choses exactement comme il fallait, en proposant une pratique aussi bien tactile avec l’écran du bas, qu’avec les boutons ou en mêlant les deux comme bon nous semble. Tout est envisageable en direct, aussi bien toucher l’écran pour lancer la jauge de puissance, puis l’arrêter en le pressant à nouveau ou bien appuyer sur A, voire même l’alternance des deux.

On pourra également choisir l’endroit où taper la balle, représentée là encore sur l’écran du bas et regarder le parcours en changeant les caméras, afin de déterminer sa position par rapport à la typographie du parcours et au vent.

mario-golf-world-tour-3ds-09 mario-golf-world-tour-3ds-10

Faire son trou

Deux modes de jeu principaux s’offrent à nous. Le premier, nommé Mario Golf, n’est rien de moins qu’un mode exhibition, nous laissant évoluer à notre guise sur des parcours plus ou moins longs. Aussi bien en solo, qu’en multijoueur local ou en ligne, pour des parties simples ou avec des challenges spécifiques. Il sera donc possible de choisir de jouer en contre-la-montre, de remporter davantage de trous que nos adversaires ou encore de glaner des points par rapport au nombre de coups.

Des défis moins réalistes sont également présents. Sympathiques, mais sans immense imagination et surtout peu de formes différentes. L’une demandant d’envoyer la balle à travers des anneaux, tandis que l’autre nécessitera de récolter une pièce étoile, avec la dose de difficulté que l’on peut connaitre dans les jeux de plateforme de la firme. Un autre défi un peu à part, le jackpot, proposera de pratiquer un circuit avec des fers choisis au hasard, soit une difficulté accrue immédiate.

Le second, intitulé Club Du Château, sera lui un mode carrière où notre Mii gravira les échelons, entouré de Peach, Daisy, Luigi, Yoshi, Donkey Kong, Bowser et les autres. Ces derniers, ainsi qu’une tripotée de Toad, jalonneront notre vie de château pour nous conseiller, nous enseigner des techniques particulières et bien sûr nous faire participer à de multiples défis et tournois.

mario-golf-world-tour-3ds-03 mario-golf-world-tour-3ds-04

Le tour du monde en 18 trous

Si l’on est plutôt en terrain connu avec ce que le jeu nous propose jusqu’ici et même énormément déçu par l’absence du mini-golf, la présence du online a de quoi nous faire saliver.

Les tournois à venir organisés par Nintendo, ainsi que ceux créés par les joueurs auxquels nous avons déjà pu participer, offrent une durée de vie illimitée à Mario Golf World Tour. Chacun pouvant organiser des tournois à sa sauce, en incluant ou non les options de pièces, de bonus et de jackpot.

Classements en ligne, mais également Streetpass sont au programme et c’est un grand plaisir que de retrouver ces features. Même s’il semble manquer d’un échange d’objets en Streetpass. On relèvera une autre fonctionnalité de la 3DS mise à contribution, la vue gyroscopique, qui a plus que du sens afin de bien analyser les circuits.

mario-golf-world-tour-3ds-05 mario-golf-world-tour-3ds-06

Caddie

Si curieusement aucun caddie ne nous accompagne dans Mario Golf World Tour afin de porter nos clubs, l’éditeur semble en revanche disposé à nous faire remplir le notre sur l’eShop. Un season pass pouvant être acheté à peine le jeu lancé, afin d’obtenir les trois packs de contenu supplémentaire déjà prévus, contenant chacun deux parcours de 18 trous et de nouveaux golfeurs, à savoir Toadette, Nabbit et Rosalina.

Alors que l’on frémit toujours à l’annonce des personnages, circuits, stades… des différents jeux Nintendo, en se demandant si elle ou lui y sera, afin de pester ou de louer le jeu, là on se sent floué. On ne pourra que penser que davantage de parcours et de golfeurs auraient pu être intégrés, mais que l’appât du gain vous obligera à débourser toujours plus. Comme quoi le golf est vraiment un sport de riches.

La monnaie virtuelle est tout aussi présente, de par les pièces récompensant chaque partie, voire même récoltées durant celles-ci. Elles serviront à acheter moult objets dans la boutique de Toad, afin d’en équiper votre Mii. Pas uniquement décoratifs, ceux-ci amélioreront vos capacités et la course à l’évolution donnera alors envie de s’adonner au jeu encore plus régulièrement.

mario-golf-world-tour-3ds-07 mario-golf-world-tour-3ds-08

Facile d’accès et amusant d’emblée, Mario Golf World Tour devient vite addictif de par sa dimension en ligne. Même si les DLC et l’absence du mini-golf, un mode génial sur N64 et qui apporterait de la diversité, l’empêche de devenir aussi grand que son aïeul. Il reste tout de même un jeu de grande qualité, qui devrait faire swinguer sans mal et pendant longtemps les portables de Nintendo !

Inod

Points forts :
– Jouabilité tactile, avec boutons ou en mixant les deux
– Utilisation de son Mii
– Les tournois
– Amusement immédiat

Points faibles :
– Pas de mini-golf
– DLC retirant des personnages et circuits qui « autrefois » auraient été ajoutés gratuitement
– Certains temps de chargements assez longs

[note] La Note Gamingway : 16/20 [/note]

Développeur : Camelot Software
Editeur : Nintendo
Genre : Golf / Sport
Supports : 3DS et 2DS
Date de sortie : 02 mai 2014

  • Twinsunnien11/05/2014 à 19:17Permalink

    J’ai essayé la démo et effectivement, les sensations de l’épisode sur N64 sont là. Par contre niveau politique de DLC c’est décevant dans la par de Nintendo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *