Test : WoW – Mists Of Pandaria (PC)

World of Warcraft (Wow) est un MMORPG développé par la société Blizzard Entertainment. Son histoire prend place en Azeroth, un monde médiéval & fantastique en proie à la guerre. Presque deux ans après la sortie du dernier épisode, la série revient avec un nouvel opus : Mists Of Pandaria. Sortie en 2004 la franchise Wow bat tous les records de ventes et possède déjà trois extensions, alors que peut-on attendre de plus de ce nouveau contenu ? Pour le savoir, direction la Pandarie !

On efface tout et on recommence ! 

Les joueurs les plus aguerris auront vu du paysage ! D’Azeroth à l’Outreterre, de l’Outreterre au Norfendre, et de Norfendre au cataclysme…  ils n’auront connu que des mondes dévastés, rongés par les guerres incessantes. Mais loin de tous ces conflits, cachée par la brume, se trouve la Pandarie, patrie des énigmatiques Pandarens, un peuple qui célèbre la vie vécue pleinement, même confronté à une antique menace. Ce continent a été épargné par la guerre au cours de sa longue histoire, préservant ses forêts luxuriantes et ses montagnes cerclées de nuages qui abritent un écosystème complexe de races indigènes et de créatures exotiques.
Dans Mists Of Pandaria la guerre perpétuel que mènent la Horde et l’Alliance débarque sur la Pandarie réveillant ainsi des forces maléfiques enfuies depuis des temps immémoriaux.

Bien que cette extension soit basée sur le conflit grandissant d’Azeroth, Blizzard a tout de même mis l’accent sur l’exploration. Les aventuriers seront amenés à découvrir les mystères de la Pandarie à travers un univers haut en couleurs, arborant des décors et paysages asiatiques, remplis d’antiques esprits, de dragons et autres créatures féeriques. Cet univers est enrichi par une bande son magnifique, mélangeant le style de World Of Warcraft aux instruments traditionnels Chinois.
La guerre contre la faction adverse amènera les joueurs à se lier d’amitié avec d’autres peuples de la Pandarie, mais les plus courageux pourront accomplir de nombreux hauts faits d’explorations, demandant de découvrir les artefacts (sous forme de statues et autres parchemins) qui lèvent le voile sur les mystères de la Pandarie.

A chaque extension son lots de surprises… Attention, Sha va faire mal !

Chaque nouvelle extension a été l’occasion d’intégrer une nouvelle classe, ou une nouvelle race au jeu. Mists Of Pandaria ne déroge pas à la règle et propose même les deux !

Les Pandarens sont maintenant accessibles. Cette race de panda fait partie intégrante de l’histoire de Warcraft et les amateurs des premiers opus ne résisteront pas a l’envie d’en créer un. Le joueurs incarnera donc la classe de son choix en Ordalie, une ile située sur le dos d’une tortue géante, et devra accomplir de nombreuses quêtes pour aider son temple et les habitants environnant. Une fois le niveau 10 atteint une petite suite de quête obligera le joueur à choisir de partir, soit dans la Horde, soit dans l’Alliance.

Le moine fait également son apparition. Tout comme le paladin ou le druide il aura accès à toutes les spécialisations (Guérisseur, Protecteurs, et Attaquant). Lorsqu’il choisit le rôle d’Attaquant ou de Protecteurs le moine ressemble beaucoup au voleur : il dispose d’une énergie qui remonte rapidement et qui lui permet d’enchainer de nombreux coups au corps à corps. Plus il dépense d’énergie, et plus son « Chi » augmente. Il  permet, comme les points de combo, d’effectuer des attaques dévastatrices. Pour ceux qui préfèrent la spécialisation guérisseur, le gameplay s’apparente à celui d’un chaman : l’énergie fait place au mana et les soins prendront formes de nuages et d’éclairs. Malgré les ressemblances avec d’autre classe, le moine fait bien bande à part et propose un gameplay innovant et très amusant ! Les joueurs pourront ainsi jeter des tonneaux de bières, faire des roulades, lancer des « Kaméhaha », ou encore effectuer des coups de pieds sautés à la Chuck Norris !

Un moine pandaren

Le contenu JcE (Joueur contre l’environnement) de Mists Of Pandaria correspondra à tous les types de joueurs, qu’ils soient occasionnels, ou acharnés. Outre les habituels donjons et raid, Blizzard a mis en place plusieurs fonctionnalités :
Le mode défi permet aux joueurs les plus aguerris, toujours en quête de gloire, d’effectuer un donjon avec un équipement « Standardisé » dans un système de « Contre la montre ». Les joueurs qui effectueront les meilleurs temps, outre la gloire, auront accès à des titres, montures, et améliorations visuelles pour leurs équipements.

Les scénarios sont des aventures courtes et instanciées prévues pour trois joueurs et qui sont étroitement liées aux histoires et aux évènements de l’univers du jeu. Au cours d’un scénario, il a un certain nombre d’objectifs à réaliser afin de progresser. Des tâches variées devront être accomplies pour faire avancer l’intrigue développée au sein du scénario. En d’autres mots, dans les « scénarios », c’est véritablement l’histoire qui vous guide, bien plus que dans les donjons.

L’une des activités favorites des joueurs dans les premiers opus était la chasse aux World Boss, ces monstres gigantesques qui parcourent librement le monde et qui nécessitent des dizaines de joueurs pour être vaincus. De plus, ils apportent souvent un butin de très bonne qualité. Après une longue absence, ils sont de retour dans Mists Of Pandaria et vont susciter bien des convoitises.
Qui dit deux factions, dit guerre, et qui dit guerre, dit JcJ (Joueur contre Joueur). Dans Mists Of Pandaria on ne fait pas de réchauffé, et pour preuve, les joueurs combattront sur deux nouveaux champs de bataille au gameplay totalement inédit. Dans la mine d’Éclargent, chaque faction devra protéger et acheminer des petits wagons de diamants jusqu’à leurs bases. Mais attention, coups tordus et embuscades sont de mises et les adversaires seront prêts à tout pour s’emparer de la mine. Dans le Temple de Kotmogu, en revanche, les joueurs devront s’emparer de reliques antiques. Les porteurs de ces reliques seront les cibles à attaquer, car l’équipe qui les possède le plus longtemps gagne la manche.

Dans Mists Of Pandaria plus question de porter un simple tabard pour monter les réputations. Chaque faction vous proposera des quêtes journalières une fois le niveau 90 atteint. Il faudra être assidu et très patient avant de pouvoir être exalté ! Pour rappel chaque faction une fois exalté vous proposera une série de monture exclusive !
Le « combat de mascottes » attend les joueurs qui souhaitent passer le temps entre deux donjons, ou tout simplement se relaxer. Cette fonctionnalité, qui n’est pas sans rappeler « Pokemon », proposera de capturer les mascottes, les faire combattre, et  évoluer… alors attrapez les tous !

Combat de mascottesBoss de raid

Des quêtes plus fun que jamais ! 

Les quêtes sont devenues bien plus ludiques ! Lointaine est l’époque du traditionnel « Farming » qui consiste à tuer de nombreux monstres ou à ramasser d’innombrables trésors, le jeu a bien grandi et ça se voit ! Les mécanismes de jeu et la technologie mise en place par Blizzard au fil des années ont portés leurs fruits, les quêtes apparaissent de plus en plus sous forme de mini-jeu.
Il est ainsi possible de prendre la peau d’un sniper afin de tuer des monstres à la « Time Crysis », de s’occuper de son propre jardin, ou encore de participer à des courses de serpent dragon ! Que les plus anciens, fans de massacre et de cupidité, se rassurent, les quêtes dites « traditionnelles »  sont toujours présentes. Ouf !
Les scripts sont des évènements en temps réel qui interviennent après une action du joueurs et qui déclenche un petit scénario. Dans Mists Of Pandaria ils sont omniprésents. Ils permettent de rendre le jeu plus vivant, car il donne au joueur l’impression de vraiment interagir avec l’environnement.
On notera également la présence de plus en plus importante du « Phasing ». Cette technologie permet de faire évoluer l’environnement, par exemple le joueur prendra part à une suite de quêtes, le plongeant dans une bataille, et une fois  celles-ci finies, la zone dans laquelle il était sera « phasée » et se transformera en un champ de ruines.

Ferme des joueursQuête scryptée

Des efforts !

Une chose est sûre, même si on est loin de l’engouement du premier opus de World of Warcraft, Blizzard a clairement fait des efforts pour rendre son jeu accessible à tous, tout en gardant une certaine qualité de contenu pour contenter les plus gros joueurs, amateurs de défis et hauts faits. Avec la sortie du premier raid cette semaine les joueurs de niveau 90, qui ont déjà fini une partie du contenu haut niveau, pourront s’occuper sur le premier raid de Mists Of Pandaria. Comme d’habitude, on se doute bien que ce raid ne va pas retenir les guildes professionnelles, mais Blizzard annonce d’ores et déjà que le patch 5.1 arrive bientôt sur le Serveur de test!
C’est définitif, fini les longs mois d’attentes sans nouveau contenu, ils l’ont bien compris ! Avec Mists Of Pandaria, Blizzard à bien retenu la leçon. On sent que les développeurs ont travaillé dur afin de proposer du nouveau au sein de leur jeu.

Points forts :

– Beaucoup de contenus et de nouveautés
– Une difficulté propre à chaque joueur
– Un univers riche en couleurs
– Une bande son à couper le souffle
– Une nouvelle classe
– Une nouvelle race

Points faibles :

– Nécessite un abonnement mensuel
– Nécessite le jeu original et ses trois autres extensions
–  Des graphismes qui commencent à vieillir

La note gamingway : 17/20

Editeur :  Activision Blizzard
Genre : MMORPG
Support : PC / MAC

Date de sortie :  25 septembre 2012

  • MorriganVH18/12/2012 à 23:51Permalink

    Que Dire de WOW, si ce n’est l’extension en trop. Pour ma part Wow est mort depuis fin Woltk. Le jeu a été de plus en plus casualisé, Mists of pandaria ne rattrape en rien la belle jeunesse qu’il avait auparavant avec BC ou Vanilla. Pourquoi le jeu est il devenu si bas et perd de son intérêt ? Du faite que tous soit assisté le plus possible, forcément arriver Haut Level, il n’y a plus rien à faire. L’expansion dans Donjons héroiques qui loot du épique, la disparition de l’arbre des talents, le bind Héro, raid trop facile, quête journalière sans intérêt, farmage de PO trop facile font que le jeu ne demande plus aucun investissement de la pars du joueur et donc, le gamer se retrouve avec le travaille effectué les doights dans le nez. Les connaisseurs seront de quoi je parle tous ces ajouts ou c’est suppression n’ont fait que détruire l’essence de WOW même. C’était pour son côté très communautaire très long et casse couille et son système bien pensé de Vanilla jusqu’a BC que le jeu engendrait plein d’argent, plus de joueurs, une addictivité au jeu, un mouvement sur les serveurs, une vie au sein de l’univers. WOW est devenu mort et ce n’est pas avec cette extension qu’il va redresser la barre. Je ne voie pas en quoi il mérite un 17/20. Après ce n’est que mon point de vue ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *