Test : Tropico 6 n’est pas une boisson sucrée, mais un bon jeu !

La dictature est en marche et nous sommes en charge de l’acte 6. Vous l’aurez compris, on ne fait référence ni à Macron ni aux gilets jaunes, mais bien au retour de la saga TROPICO via son 6e opus ! À l’époque où les RTS et la stratégie ne sont plus vraiment à la mode, le jeu parviendra-t-il a se faire une place ? On vous répond tout de suite.

Viva tropico !

Dans Tropico 6,on incarne le président d’une colonie anglaise dans les tropiques. Notre but sera de fonder une nation souveraine qui s’émancipera de la couronne et se fera une place dans l’économie mondiale, mais comme vous vous en doutez, de nombreux événements viendront perturber notre progression.

À mi-chemin entre Sim City et Civilisation, Tropico nous propose un mélange de gameplay riche et intuitif. Durant la campagne, de nombreux protagonistes plus décalés les uns que les autres nous proposeront des missions qui nous permettront d’apprendre à mieux gérer les diverses mécaniques du jeu, on se retrouve donc avec un tutoriel qui n’en a pas l’apparence et qui nous permet d’être tout de suite à fond dans le jeu, c’est vraiment cool.

Créer une ville, ça peut paraître assez simple dans un jeu, mais c’est loin d’être une vérité dans Tropico ! En effet, le jeu mettra de nombreux obstacles sur notre route et il faudra s’accrocher pour arriver à créer notre petit paradis. Tout d’abord, on commence le jeu sous l’ère de la couronne et cette dernière est capricieuse ! Notre position de président ne tient qu’à un fil, il faudra donc assouvir ses désirs afin de prolonger notre mandat, on aura donc les pieds et poings liés dès le début, car une fois le mandat terminé, c’est game over ! Une fois certains objectifs atteints, on pourra s’émanciper et devenir une puissance à part entière, mais malheureusement, cela nous emmène en pleine guerre mondiale et si on n’a plus à rendre de compte à personne, on doit choisir notre place dans ce grand conflit… Il faudra donc une fois de plus faire preuve de patience pour passer à l’ère suivante et ainsi de suite sur les 4 ères du jeu.

Être président n’est pas toujours une sinécure et notre peuple nous le rappellera bien assez souvent ! Gérer les relations et le commerce avec les grandes puissances est déjà un boulot à part entière, mais il faudra également faire face aux revendication du peuple afin d’être réélu ! Services publics, satiété, divertissement ou encore éducation sont divers aspects qu’il faudra prendre en compte afin de ne pas provoquer une révolution. Ce que j’aime beaucoup avec cela, c’est que le jeu nous laisse tout de même le choix… On peut très bien écouter le peuple et tout faire pour le rendre heureux… ou alors se conduire comme le dernier des dictateurs et lancer la milice aux trousses des révolutionnaires, cela permettra de varier les parties et d’augmenter la durabilité du jeu.

Constitution, relations, commerce, constructions, production, gestion des ministres, d’ambassades… j’en passe et des meilleures ; vous l’aurez compris, le jeu propose vraiment un nombre incroyable de chose à gérer et cela en augmentant de manière progressive ! On sent vraiment la tension augmenter au fur et à mesure de la partie, ce qui rend le jeu palpitant !

 

Au-delà de tout ça, Tropico 6 nous propose également un mode de jeu bac à sable qui nous permettra de changer les paramètres de base de la partie et un mode multijoueur qui nous permet de prendre part à une partie où tous les joueurs créent leurs îles sur les mêmes cartes et peuvent négocier entre eux. Personnellement, je n’ai pas vraiment aimé ce mode, mais je suis sûr que ça peut plaire à de nombreux joueurs qui aiment se confronter aux autres.

Piña colada de pixels

Si le gameplay de Tropico se suffit déjà à lui-même, il n’est que sublimé par sa direction artistique ! Le choix des couleurs, la bande-son latino, les îles tropicales, le jeu est un véritable appel au voyage et c’est un vrai plaisir de faire durer les parties dans ces conditions.

Comme si cela ne suffisait pas, le jeu nous offre un humour totalement décalé, c’est une véritable caricature des régimes totalitaires qui joue de manière très habile sur les clichés, c’est léger et très bien dosé, un régal !

Réélu pour un sixième mandat

Sorti à une époque où les Battle Royale font rage, Tropico 6 arrive à apporter un vent de frais plus que nécessaire. Le jeu est vraiment prenant, propose un gameplay d’une richesse incroyable, ainsi qu’un univers attachant. Son seul défaut serait, pour moi, la frustration causée par certaines missions ou encore le manque de diversité dans le contenu. Peut-être un mode de jeu un peu délirant aurait été le bienvenu ? Quoi qu’il en soit, Tropico 6 est un très bon jeu qui vaut vraiment le coup, n’hésitez pas, foncez !

Dkpsuleurr

Points forts :

– Intuitif
– Humour décalé
– Bande-son latino
– Une gestion progressivement complexe

Points faibles :

– Parfois frustrant
– Un seul « vrai » mode de jeu

La note : 16/20

Développeur : Limbic Entertainment
Éditeur :
Koch Media
Genre :
Gestion, Stratégie
Support :
PC, Xbox One, PlayStation 4
Date de sortie :
29 mars 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *