Test : Tropico 5 (PS4)

tropico 5 jaquette PS4La série Tropico, après de nombreux épisodes sur PC et consoles Microsoft, débarque enfin sur PS4 avec ce cinquième opus. Accusée de ne pas se renouveler, cet épisode va-t-il sortir la franchise de sa torpeur ? Des éléments de réponse tout de suite !

Sea, sun & dictator !

Tropico est un jeu de gestion similaire à Sim City ou Civilization qui se démarque de la concurrence par son humour décalé : ici on incarne un dictateur qui rêve de faire de son île un paradis tropical sans oublier de se remplir les poches au passage. Tropico 5 ne déroge pas à la règle et il faut créer un petit dictateur à son image à l’aide d’options qui font très cliché : barbe fournie, lunettes noires et uniforme militaire de rigueur, même si on peut également opter pour un look différent ou créer une femme à la main de fer.

On a ensuite le choix entre 2 îles : un petit paradis tropical vierge de toute civilisation, où la faune et la flore est abondante, et un caillou désertique qu’il faudra rendre attractif. Quelle que soit l’île choisie, on commence avec un port minuscule qu’il faut développer au maximum pour devenir le fleuron des tropiques.

tropico 5 1 tropico 5 2

Gestion & stratégie

Le mode campagne propose de découvrir tous les aspects de Tropico 5 à l’aide d’un petit scénario : fraîchement débarqué sur une île où tout reste à faire, le joueur incarne un gouverneur ambitieux qui doit apprendre à gérer les bâtiments, les habitants, les relations commerciales et diplomatiques et d’autres paramètres afin de rester le plus longtemps possible sur l’île. En effet, on dispose d’un mandat de seulement quelques années qu’il faut tenter de repousser en accomplissant les actions adéquates.

De nombreuses missions illustrent les différentes possibilités offertes par le jeu sous forme d’un didacticiel agréable pour apprendre les bases. Heureusement pour les habitués, on peut augmenter la vitesse de jeu (ou la ralentir) à tout moment pour aller plus vite. La nouveauté de cet opus et l’évolution chronologique : alors que le jeu débute à l’ère coloniale, on passe sous certaines conditions à l’ère suivante (guerres mondiales, guerre froide puis guerres modernes). Bien entendu, les options de construction, les technologies et d’autres paramètres changent avec le temps et ne sont disponibles qu’à partir d’une certaine époque.

Le jeu oblige à garder constamment un œil sur de nombreux paramètres, à commencer par l’argent nécessaire aux constructions et à l’entretien des bâtiments. Le commerce étant assez lucratif, il faut veiller à entretenir de bonnes relations avec les autres et créer des routes commerciales qui renforceront les alliances. A chaque époque, on a le choix entre 2 factions (couronne ou indépendantistes, USA ou URSS etc) qu’il faut tenter de ménager pour arriver à faire un long mandat. Le peuple aussi est un élément important à surveiller : le niveau d’éducation et le bien-être des habitants est essentiel pour éviter de se faire rapidement éjecter. Il faut donc leur fournir du travail, des distractions et de la nourriture mais aussi les protéger des agressions extérieures grâce à une armée ou des catastrophes naturelles.

Comme la tache semble compliquée, un petit coup de pouce indélicat est possible : on peut toujours promulguer un décret pour interdire le vote des femmes ou des pauvres afin de s’assurer la victoire aux élections, par exemple. Chaque décret va restreindre les libertés des habitants, il faut donc s’attendre à des manifestations voire des soulèvements qui peuvent aller jusqu’au coup d’état. La vie de dictateur n’est pas rose ! Mais on peut quand même fonder une famille et nommer sa progéniture à la tête des bâtiments, afin de conserver le pouvoir tout en bénéficiant de bonus intéressants.

Tropico 5_20150206182142 tropico 5 4

Une bonne prise en main malgré quelques défauts

La manette remplace correctement le clavier et la souris grâce à un système de menus où toutes les fonctionnalités du jeu sont réparties en catégories : bâtiments, technologies, infrastructures etc sont accessibles facilement et à tout moment. On peut zoomer et dézoomer sans difficulté pour mieux voir les actions ou vérifier l’humeur des habitants. Bâtir, démolir, reconstruire ou donner des ordres s’effectue sans problème.

Graphiquement réussi, le jeu est coloré et détaillé et baigne dans des musiques tropicales aux allures latinos prononcées. C’est agréable et plante bien l’ambiance. L’humour est omniprésent et certaines remarques ou descriptions très bien trouvées. On regrettera juste les accents un peu pitoyables de certains personnages.

S’il y a de nombreux paramètres à gérer, en revanche on est surpris de constater qu’on ne comprend pas toujours comment le jeu fonctionne. Par exemple, on se fait régulièrement attaquer par des rebelles alors que la population est très satisfaite, ce qui est illogique. Il suffit aussi de quelques casernes pour repousser les ennemis sans trop se fatiguer. Bref, la logique de certains aspects du jeu échappe au joueur qui semble impuissant à agir sur certains paramètres et a l’impression de subir des événements qui ne devraient pas survenir. Ce n’est pas très grave, mais pour les puristes des jeux de gestion/stratégie, c’est assez surprenant.

tropico5_01 tropico5_02

Globalement, Tropico 5 est un jeu amusant par son côté « petit dictateur » et son aspect parodique, assez solide et bien conçu, même si le hasard semble l’emporter sur plusieurs points. La campagne occupera plusieurs heures. Une fois terminée, on peut se rabattre sur le multijoueur en ligne qui permet de faire fructifier l’île à plusieurs en mode coopération ou d’affronter les autres en mode versus. Ce dernier, inédit dans Tropico, part d’une bonne idée mais mérite d’être amélioré pour divertir correctement. Pour une première apparition sur PS4, Tropico 5 réussit son pari et constitue un jeu de gestion intéressant.

Enguy

Points forts :

– Incarner un dictateur
– Humour décalé
– Bande son latino
– Coloré et détaillé
– Bonne prise en main

Points faibles :

– Le hasard intervient trop souvent
– Accent latino pas toujours réussi
– Mode Versus à améliorer

[note]La note Gamingway : 15/20[/note]

Editeur : Kalypso Media
Genre : gestion / stratégie
Support : PS4, PC, XBOX 360

Date de sortie : 24 avril 2015 (PS4), 11 novembre 2014 (XBOX 360), 23 mai 2014 (PC)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *