Test : Slow Down, Bull (PC – Steam)

slow-down-bull-pc-jaquette-cover-01Nouvelle sortie d’Insomniac Games (Spyro the Dragon, Ratchet & Clank ou encore le récent Sunset Overdrive), Slow Down, Bull vient de débouler sur PC, ce à quoi nous ne sommes pas habitués avec ce studio. Découvrons donc ce qu’il nous réserve en abordant cette plateforme via une auto-édition.

Taureau stressé

Esteban, un sympathique mais parfois nerveux taureau, est à la recherche non pas des Cités d’Or pour une fois, mais d’objets afin de décorer ses créations artistiques. Vous l’incarnerez dans sa quête sur cinq lieux différents, en tentant de tout ramasser dans un temps limité, tout en évitant les gens malintentionnés et parfois en étant soutenu par quelques amis. Mais notre cher héros à cornes a un petit problème, il s’emporte rapidement. En état de stress, il perd alors tout contrôle sur lui-même, ce qu’il faut absolument éviter. Du calme, taureau.

slow-down-bull-pc-05 slow-down-bull-pc-06

T’as les bull ?

La grande force de bien des jeux est le fameux gameplay mille-feuilles. Ce dernier offrant une accessibilité immédiate à tous, mais également un véritable aspect dit « gamer », jouant sur la difficulté à plusieurs couches, voire le scoring. Slow Down, Bull fait justement partie de ceux-ci, avec une prise en main instantanée, qui l’est d’autant plus de par son système de jeu. Pour tourner Esteban vers la gauche ou la droite il suffira de presser la gachette adéquate de la manette ou, selon votre périphérique, d’utiliser les boutons de la souris ou les touches du clavier.
Au fil du temps d’autres actions se débloqueront, comme une glissade en appuyant sur les deux boutons simultanément, permettant de passer outre les personnages vous faisant perdre votre récolte. Mais attention, cela ne sera pas suffisant pour traverser les porteurs de vitre. Et oui, ce fameux symbole présent au sein de tant de fictions est dans le jeu et la référence nous amuse dès sa première apparition. Si vous percutez l’un de ces tiers, vous perdrez tout ce que vous venez de récupérer dans cette partie du niveau, mais vous bénéficierez tout de même de quelques secondes pour les ramasser à nouveau tant que les objets clignotent. Suite à quoi ils disparaitront, on reconnait là une feature bien connue des jeux de plateforme, à l’instar d’un Sonic The Hedgehog.

L’autre contrecoup après s’être cogné avec quelqu’un de passage, c’est la perte de vitesse d’Esteban. Il faudra donc, comme tout au long de l’action, en regagner en heurtant les murs et autres structures. Ceux-ci renfermant en plus des objets dont notre taureau est friand, ainsi que des étoiles permettant de multiplier le nombre d’items. Du temps supplémentaire pourra aussi être ramassé, tout comme d’autres bonus comme des yeux globuleux ou des trèfles à quatre feuilles dont il faudra enchainer les récoltes.
Parmi les rencontres, on retrouvera également Annette, qui curieusement n’est pas blonde avec des couettes, portant des lunettes, ni même affublée d’une voix stridente. Cependant, elle est encore plus agaçante car son but est d’attraper les taureaux. Si elle s’exécute sur vous, en plus de la perte de vitesse votre chronomètre se verra réduit, en revanche vous conserverez les décorations acquises.
Durant votre chemin, vous croiserez aussi des amis comme un opossum ou un chat. Ceux-ci apportant quelques particularités au gameplay, mais n’étant pas pour autant des alliés capables de tout et n’importe quoi. Si, par exemple, vous décidez de faire un tour dans une flaque d’eau afin de diminuer votre stress, le chat s’en ira, idem si vous prenez trop de vitesse. Cette dernière qu’il est envisageable de réduire en allant dans l’eau, démontrant instant après instant que l’on se retrouve en face d’un véritable jeu casse-tête, demandant de faire les bons choix afin de scorer au maximum et ne nous laissant jamais l’occasion de buller.

slow-down-bull-pc-03 slow-down-bull-pc-04

T’as le look cow cow

Concernant sa patte, ou plus exactement son sabot graphique, Slow Down, Bull a pris le parti d’une touche enfantine, avec un crayonné très innocent, composé notamment de jolies couleurs pastels.
Le côté que l’on pourrait penser simpliste à première vue, se compose néanmoins de détails très plaisants, voire amusants selon les cas. On notera en particulier la poussière se soulevant sous les pas d’Esteban, ceux-ci devenant ombragés lorsqu’il est énervé, ainsi que diverses animations démontrant l’implication des développeurs. Avec en tête le chat évoluant dans ses réactions quand il s’agrippe à vous, le rendu est vraiment très drôle, on ressent bien les influences typiques de bandes-dessinées et de dessins animés. Cela fonctionne tout autant avec les passages de stress de notre taureau.
Ces derniers sont d’ailleurs signalés par des bruitages et une petite musique bien senties et assez symboliques également. En revanche sur le reste de l’aventure, la bande-son reste légère. Elle est sympathique, mignonne, mais manque d’un certain charme et d’un important renouvellement. Même si de par ses niveaux peu longs, les musiques évitent la répétitivité. Toutefois, on pourra très bien enchainer les parties afin d’améliorer son score, ce qui est un très bon point pour la rejouabilité, moins pour le son.

Importante précision, 50% des profits nets des ventes de Slow Down, Bull seront reversés à la fondation Starlight Children, soit 30% de son prix (5.99€), afin d’améliorer la vie et la santé des enfants et des familles du monde entier.

slow-down-bull-pc-01 slow-down-bull-pc-02

Slow Down, Bull est typiquement du divertissement ouvert à toutes et à tous, où le plus jeune et le moins habitué aux jeux vidéo s’amusent tout autant que le hardcore gamer cherchant la perfection. Son univers aide à rassembler avec du mignon non barbant, une touche graphique rare et très accrocheuse, ainsi qu’une bonne dose d’humour tout au long du jeu.

Inod

Points forts :
– Accessible à tous et possédant un bon défi avec rejouabilité assurée
– Patte graphique
– Une bonne action en l’achetant, pour un petit prix et un vrai amusement
– Plein de nouvelles features arrivant au fur et à mesure, avec un apprentissage (sans didactitiel laborieux) réussi

Points faibles :
– Manque de musiques
– Décor des murs charmant mais un peu vide

La Note Gamingway : 15/20

Développeur : Insomniac Games
Editeur : Insomniac Games
Genre :
Action
Supports : PC
, Mac et Linux (Steam)‏‏‏
Date de sortie : 20 avril 2015

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de