Test : Samurai Warriors Spirit of Sanada

Koei Tecmo nous sort une nouvelle version de son musô Samurai Warriors, très décrié depuis quelques années. Toujours à la recherche de nouvelles idées qui vont satisfaire les fans, ce nouvel épisode intitulé Spirit of Sanada embarque la série vers l’action RPG pur et dur. Les fans vont-ils suivre ? La réponse, tout de suite.

Une nouvelle version de l’Histoire du Japon

Samurai Warriors Spirit of Sanada raconte une fois de plus la construction du Japon au travers des batailles épiques qui ont secoué le pays au Moyen-Age. Cette fois, plutôt que de faire son choix parmi les clans les plus célèbres du pays, l’accent est mis sur le clan Sanada. Ainsi, le jeu raconte l’ascension de cette famille, qui commence avec presque rien, tout en permettant aux joueurs de revivre les batailles les plus importantes. Il en résulte 8 nouveaux personnages, principalement issus de ce nouveau clan. Mais que les fans se rassurent : les anciens combattants sont toujours là, comme Shingen Takeda ou Nobunaga Oda !

Un musô revisité

On l’avait déjà pressenti dans Samurai Warriors 4 Empires : la série se cherche encore et toujours ! Pour ce nouvel épisode, le gameplay a été grandement repensé à la sauce action RPG. Si les combats impliquent toujours de massacrer des tonnes de soldats à base de combos dévastateurs et de coups spéciaux ravageurs, il existe un tas de choses à faire entre les batailles.

D’abord, il y a deux types de cartes : les cartes d’exploration et les cartes de combat. Sur les cartes d’exploration, les ennemis sont moins nombreux et il faut visiter tous les recoins pour explorer toutes les zones, récolter de nombreuses ressources, abattre des ennemis spéciaux, tout ça pour débloquer des bonus utiles pour le reste de l’aventure.

Les cartes de combat, en revanche, ressemblent beaucoup plus aux autres épisodes, avec une carte à posséder en prenant les bases adverses, de nombreux personnages à affronter, des missions secondaires et un boss à démolir ! Le tout, en temps minuté ! En effet, pendant les batailles et même lors des cartes d’exploration, le temps passe. Or, il faut souvent finir la mission avant la tombée de la nuit ou le levé du jour ! Jouer de jour ou de nuit permet aussi de varier le gameplay en réduisant, par exemple, la visibilité. Les environnements changent également selon les saisons avec, par exemple, une neige plus ou moins abondante en hiver. Mais ce ne sont pas les seuls changements !

Des stratagèmes à maîtriser

Grosse nouveauté de cet épisode : les stratagèmes facilitent énormément les affrontements, à condition de pouvoir les déclencher. Pour rendre hommage à l’emblème du clan Sanada composé de 6 pièces, il va falloir gagner 6 pièces pour déclencher jusqu’à 6 stratagèmes lors des batailles. Ces pièces se gagnent en remportant des missions annexes, en parlant à certains personnages, en effectuant certaines missions sous des conditions particulières, etc. Ensuite, c’est au joueur de gérer ses pièces en choisissant ou non d’activer les stratagèmes pendant les combats. On peut, par exemple, augmenter la visibilité de nos troupes ou affaiblir considérablement le boss du niveau. Les stratagèmes sont donc un moyen important de remporter la victoire : il ne faut pas les sous-estimer. Cela confère au jeu un petit côté tactique intéressant. Passons maintenant aux éléments de RPG du jeu.

Un RPG plus qu’un musô ?

Ce jeu étant axé sur le clan Sanada, on voit leur situation s’améliorer au fil des chapitres. Ainsi, le château de départ devient plus imposant au fil de l’aventure et propose de nombreux services : un forgeron, un dojo, un salon de thé, etc. Le château est un élément central de l’aventure : c’est l’endroit idéal pour améliorer ses armes chez le forgeron, avec un système identique aux anciens titres, pour se ravitailler chez le marchand qui offre de nombreuses ressources pour créer des potions, pour flâner au salon de thé afin de se détendre avec ses amis ou même pour s’entraîner au camp d’entraînement afin de gagner rapidement en niveau et apprendre de nouvelles attaques.

De nombreux personnages vivent au château : en leur parlant, on peut leur faire des petits cadeaux qui vont renforcer les liens d’amitié. Au bout d’un moment, des choses spéciales arriveront ! Le château permet aussi de s’adonner aux joies de la pêche ou de l’agriculture, toujours dans le but de récolter des ressources toujours meilleures, afin de gagner de l’argent, fabriquer des objets ou améliorer ses armes.

De la nouveauté, mais toujours les mêmes défauts

Si Samurai Warriors Spirit of Sanada affiche les graphismes les plus beaux de la série, il reste néanmoins dépassé quand on le compare à des productions récentes. Le système de combat n’a pas changé et les affrontements sont toujours aussi répétitifs. Le jeu est en japonais sous-titré anglais uniquement ; si le doublage est de bonne qualité, on rêve encore d’une version française !

Le changement de formule, plus proche d’un RPG classique, donne un second souffle à la série, mais les développeurs ne vont pas assez loin. La narration est encore trop simpliste, à base d’écrans fixes avec peu de cinématiques. C’est un pari un peu risqué, car les fans de musô risquent de rester sur leur faim : le jeu ne leur propose pas forcément ce qu’ils cherchent, à savoir des affrontements épiques contre des adverses avec une I.A. décente. Une fois de plus, l’I.A. adverse est à la ramasse : on décime les armées ennemies facilement, sans rencontrer de résistance, ce qui n’est pas toujours passionnant. De même, l’I.A. des alliées n’est pas fameuse et oblige le joueur à passer d’un personnage à l’autre pour compléter tous les objectifs. Les fans de RPG risquent de trouver ce jeu également à un niveau inférieur aux RPG récents. Samurai Warriors Spirit of Sanada est donc une sorte d’hybride entre musô et RPG : à mi-chemin entre les deux, il semble chercher maladroitement sa voie et ne pas pouvoir contenter pleinement les fans d’un genre ou de l’autre.

Il en résulte quand même un jeu agréable, relativement long (quelques dizaines d’heures), avec un tas de personnages jouables. Les fans seront récompensés par des bonus si le jeu détecte des sauvegardes des épisodes précédents. On apprécie énormément la façon de raconter l’histoire, qui se veut plus réaliste et vivante (même si elle reste romancée) tout en étant plus intimiste et attachante. Samurai Warriors Spirit of Sanada est donc un jeu d’action agréable servit par des musiques traditionnelles toujours aussi belles et qui fait revivre l’histoire du Japon de manière divertissante, mais n’est toujours pas le musô que les fans désirent.

Enguy

Points forts :

– Graphiquement plus agréable qu’avant
– L’histoire du clan Sanada racontée de manière attachante
– De nombreux éléments de RPG
– Doublage et bande-son de qualité

Points faibles :

– Techniquement un peu ancien
– Pas de sous-titres français !
– I.A. adverse et des alliés assez faibles
– Ne va pas assez loin dans ses innovations

[note]LA NOTE : 14/20[/note]

Développeur / Éditeur : Koei Tecmo
Genre : aventure, action, beat’em all, RPG
Supports : PS4, PC, PS Vita
Date de sortie : 23 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *