Test : Rodea The Sky Soldier (Wii U)

Rodea_WiiU_titleAprès de multiples péripéties, nous entendons enfin reparler de Rodea The Sky Soldier, ce jeu qui promettait plein de poésie et d’action et se voulait le digne successeur de Night. Plus précisément, le jeu était originellement prévu sur Wii il y a plusieurs années. Il a été annulé, puis repris et finalement porté sur Wii U. Alors, est-ce que le studio Prope a récompensé cette longue attente ? la réponse tout de suite.

Le scénario

Je commence comme à l’habitude par l’histoire et plus particulièrement la narration qui est ici le point à mettre en avant de Rodea The Sky Soldier.
Dans un monde imaginaire, deux empires Naga et Garuda coexistent. Naga est un royaume au sol et Garuda plutôt un royaume volant. Et chose particulière, ces 2 royaumes ne se croisent qu’une fois tous les 1000 ans.
Malheureusement, les ressources de Naga s’épuisant, son roi décide d’envahir Garuda lors de son passage. Sa fille Cecilia décide alors d’empêcher cette invasion et vole un objet qui sera la clé de cette invasion et s’enfuie. C’est là que vous entrez en jeu. Vous êtes un robot du nom de Rodea, garde du corps de Cecilia et vous la sauvez d’un crash. Vous vous apercevrez très vite que le robot n’est pas une carcasse sans conscience, vous êtes bien vivant avec une âme et des sentiments. Hélas, entouré d’ennemis, la situation est désespérée et Cecilia vous téléporte loin après vous avoir donné la moitié de la clé qui permet l’invasion de Garuda. Mais votre état étant faible, vous vous évanouissez ( ou tombez en panne ). 1000 ans plus tard, Rodea se réveille sur Garuda, ayant presque tout oublié, réparé par Ion, une jeune mécanicienne et l’aventure commence car une 2e tentative d’invasion par Naga se prépare. En gros, on a affaire à un scénario plutôt sympathique, et on accroche vite à cette petite histoire avec des personnages vraiment attachants.
Les personnages et la narration sont tournées de façon très poétiques, et pour ceux qui aiment le pays du soleil levant, l’atmosphère japonaise est omniprésente. On retrouve les personnalités et les réactions typiques des films d’animation japonais. Même si on y est pas, on se met à rêver d’une poésie principe studio Ghibli.

Rodea_WiiU_pres  Rodea_WiiU_Cecilia

Le gameplay.

Le principe du jeu s’apparente à gravity rush sur PSVita pour ceux qui connaissent. C’est à dire que Rodea devra accomplir des missions, comme se rendre à un endroit ou récupérer un objet… Pour ce faire, il peut y aller en marchant, mais il a aussi la capacité de voler, ce qui est plus pratique dans un monde composé de plateformes volantes qu’est Garuda. Pour voler, rien de plus simple, il faut sauter pour flotter dans les airs, puis à l’aide du stick droit, pointer une direction, puis soit appuyer sur A pour s’y rendre en volant, soit laisser le doigt appuyé sur A pour s’y rendre à grande vitesse. Par contre, attention, le vol est limité dans le temps, donc il est impératif de surveiller sa jauge de « vol » pour être sûr qu’il reste suffisamment d’énergie pour se rendre à l’endroit désiré. Ici et là sont éparpillés des gravitrons qui sont des pièces à récupérer ainsi que des vis qui vous aideront à améliorer votre personnage. Vous rencontrerez sur votre chemin plusieurs ennemis, mais n’ayez crainte, pendant un vol, pointez l’ennemi et écrasez le bouton B, Rodea foncera sur l’ennemi pour lui asséner un coup dévastateur. Attention néanmoins aux ennemis à pointes qui vous infligeront des dégâts. Mais vous pourrez débloquer des armes au fur et à mesure de votre avancée dans l’aventure afin de détruire les ennemis immunisés aux attaques tourbillonnantes de Rodea.

On apprécie beaucoup également la gestion et l’amélioration des capacités de Rodéa. Ce côté RPG est une vraie réussite, d’autant plus qu’il est plutôt complet avec des skills de type : durée de vol, armes avec des effets différents, puissances des coups etc… Et bien sûr, à la fin des niveaux, vous aurez droit à un combat contre un big boss, qui est en général assez impressionnant, normal, ce sont des géants. Ces phases de combat sont plutôt sympas et il vous faudra une bonne dose de persévérance pour en arriver à bout. Jeu Japonais oblige, à la fin de chaque niveau un tableau de notation évaluera votre prestation en fonction des objets ramassés, du temps mis pour terminer le niveau…
En ce qui concerne le level design, les développeurs nous ont concocté des niveaux parsemés de plateformes au milieu des cieux, mais au bout de quelques heures, on ressent une certaine lassitude due à un manque d’originalité des niveaux.

Rodea_WiiU_vol2  Rodea_WiiU_Boss

Un peu de technique

Au lancement du jeu, une grosse déception sur les graphismes. En effet, on a vraiment l’impression de se retrouver dans un jeu Wii. Les graphismes ne sont pas très détaillés, les textures sont ternes et grossières. Ce ne sont clairement pas des graphismes digne d’une Wii U. Est-ce que les développeurs auraient juste casé leur version Wii ? Autant pendant les scènes narratives, les illustrations et les designs des personnages raviront les fans de mangas, car ils sont plutôt mignons et complètement dans l’esprit japonais, autant pendant les scènes de jeu, les décors sont pauvres, peu détaillés et surtout pas originaux du tout. Du point de vue de l’animation, ce n’est pas non plus bien folichon. Le jeu est lent, et sa fluidité est par moment très discutable. On voit apparaître des chutes de frame rate de temps à autre pendant les combats contre plusieurs ennemis imposants.
Côté ambiance sonore, même constat : les musiques sont plutôt moyennes et clairement, elles ne vous trotteront pas dans la tête. Les doublages anglais sont par contre très mauvais, car énormément surjoués, quel dommage ! Je vous conseille de mettre les voix en japonais et de lire les sous-titres.
La maniabilité est également très discutable. En effet, il vous faudra une bonne quinzaine de secondes pour bien comprendre le concept de vol, là où Gravity Rush se comprenait instantanément. Et je ne vous parle pas des phases de combats qui deviennent un calvaire, car après une vingtaine d’heures de jeu, je continue à louper des attaques sur les ennemis en tourbillonnant à côté d’eux. La gestion de la caméra est également pénible et régulièrement, on ne voit pas l’ennemi, voire pire, on ne voit pas Rodea ! Le temps de repositionner la caméra pour voir quelque chose d’acceptable et on s’est pris quelques coups, rien de plus agaçant ! La caméra d’ailleurs est plutôt agaçante, car de temps à autre, vous aurez l’impression qu’elle est complètement pommée.
Combiné au fait que le nombre vie est limité, et qu’il vous faudra recommencer au début du chapitre (qui peuvent durer 30 min ) après un game-over, vous risquez de perdre régulièrement votre calme.
Une surprise désagréable : L’écran tactile du pad n’est pas géré. Et on ne peut pas non plus jouer en remote avec. Quel dommage, d’autant plus que cela renforce l’idée que le jeu n’est qu’une conversion de la version Wii.
Point de vue de la durée de vie, le jeu est plutôt long et réparti sur 25 chapitres. Je vous garantis de longues heures de jeu, de l’ordre d’une vingtaine, si vous voulez le terminer.

Rodea_WiiU_vol   Rodea_WiiU_Rodea

Pour conclure

Le jeu avec son ambiance digne des plus grands films d’animation japonais aurait pu être un incontournable de la culture du soleil levant, mais malheureusement sa réalisation est trop bancale et résultat : le plaisir s’en trouve affecté. C’est dommage, car les premières heures sont enchanteresses avec un monde et un ambiance géniale ! Du coup, pour les personnes qui adorent les histoires et atmosphères japonaises et qui sont prêtes à faire des concessions, foncez ! Vous en tirerez un grand plaisir. Pour les personnes un peu exigeantes sur le jeu, passez votre chemin, car vous risquez d’avoir quelques crises de nerfs sur la maniabilité et sur la technique approximatives.

Acerico

Points Forts

  • l’atmosphère des animes japonais
  • Une bonne durée de vie
  • Les personnages attachants

Points Faibles

  • Des graphismes d’une autre époque
  • Une maniabilité et une caméra qui gâchent le jeu.
  • un jeu Wii sur une Wii U

[note]La note Gamingway : 11/20[/note]

Éditeur : NIS America
Développeur : Prope
Genre : Action, Aventure
Plateforme : Wii U, 3DS
Date de sortie : 13 novembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *