Test : Pokémon X et Y (3DS)

pokemon-y-3ds-jaquette-coverOn ne peut plus attendu avant même d’être annoncé, chaque épisode de cette série de jeux Pokémon crée l’évènement. En méga-évoluant désormais en 3D, on peut penser que Pokémon X et Y deviennent même encore plus attendus, probablement autant que le premier sur Game Boy, le premier en couleur et le premier sur DS. Alors simple mise à jour 3D ou vrai coup de fouet dans la licence ?

Chromosome X et Y

Que celle ou celui qui n’a jamais fait de bonne ou mauvaise blague à partir des noms de jeux Pokémon, nous jette la première Pokéball. Entre leurs couleurs, leurs métaux, voire même l’apport d’éléments, ces derniers laissaient présager l’arrivée un jour de Pokémon PVC et Pokémon Caca D’Oie. Ce ne sera malheureusement pas pour tout de suite, puisqu’avec stupéfaction, ce sont des lettres qui ont été choisies, X et Y. Pourquoi pas les premières de notre alphabet, A et B. Ou bien d’autres lettres qui se suivent, comme P et… euh non, finalement on a saisi pour l’enchainement de celles-ci. Et même si l’on espère découvrir un jour, le secret de leurs noms, pour le moment nous nous contenterons des nouveautés apportées par ces versions X et Y.

Tout d’abord et c’est presque logique, de nouveaux Pokémon font leur apparition. Mais cela devient encore plus intéressant, lorsque l’on apprend qu’un nouveau genre débarque, le Pokémon fée. Un genre supplémentaire est une denrée tellement rare, que l’évènement est bien réel. Celui-ci bénéficie d’offensives puissantes face à certains types de Pokémon, alors qu’il se montre dépourvu face à d’autres, ce qui reste somme toute classique. Précisons également qu’il ne contient pas exclusivement de nouvelles créatures, mais que certaines ont été reclassées, comme Rondoudou qui est désormais de type Normal et Fée, tandis qu’Evoli connait une évolution également dans ce genre, sous désormais le nom de Nymphali. Maintenant, seul l’avenir nous dira s’il est accepté par la communauté, des joueurs et non des Pokémon. En tout cas, on ne lui trouve rien de particulièrement repoussant et on ne peut qu’être ravi de cette touche rafraichissante. A laquelle s’ajoute de nouveaux Pokémon légendaires, Xerneas et Yveltal, ornant respectivement sur les jaquettes X et Y.

pokemon-x-y-3ds-03 pokemon-x-y-3ds-04

Un jour je serai le meilleur dresseur

Ce n’est en revanche pas dans le scénario que le renouvellement se fera. Le but étant juste, à peu près, de devenir le meilleur dresseur en affrontant quiconque se dressera sur votre chemin, alors que vous n’êtes qu’un simple enfant, vivant dans la région de Kalos, dont toute ressemblance avec un pays hexagonal serait purement fortuite. Comme bien souvent, des vilains et en plus pas gentils, viendront vous mettre des bâtons dans les roues. Ces derniers connus sous le nom de la Team Flare, ont pour but de révolutionner le monde. Ce qui s’avère tout de même plus classe que simplement devenir le meilleur dresseur de Pokémon. Il n’y a pas à dire, les méchants font toujours preuve de bien plus d’ambition. V
ous rencontrerez tout un tas d’autres personnes, mais il faut bien avouer que l’on préfèrera rencontrer un Pokémon sauvage super rare. Du mieux peut être apporté au niveau de l’histoire, même si le principal reste avant tout le système de jeu. Un peu comme si un jeu de plateforme nous proposait toujours le même scénario, mais que son gameplay restait à chaque fois ultra léché. Finalement le système de jeu l’emporte.

pokemon-x-y-3ds-02 pokemon-x-y-3ds-01

Un voyage d’apprentissage

Le système de jeu justement, parlons-en !  Et bien il connait quelques changements tout de même dans cette nouvelle mouture, surtout grâce à l’apport des Pokémon méga-évolués. Certains monstres de poche pouvant être équipés d’une méga-gemme par exemple. Il suffira alors de sélectionner, durant un combat, l’icône méga-évolution, transformant alors votre Pokémon, tant physiquement, que dans sa puissance. En revanche, ils retrouvent leur état classique après l’affrontement. Pas de méga-Poké sur la durée donc, mais on peut déjà imaginer que Game Freak tient là une nouvelle voie à explorer.
On retrouve désormais également des combats aériens, auxquels seuls vos Pokémon pouvant se déplacer dans les airs seront habilités à participer.
Des combats de hordes seront aussi de la partie. Cela signifiant tout simplement que vous serez assaillis par un nombre d’adversaires vous dépassant.
Le système de perfectionnement virtuel, vous fera lui frapper des sacs de sable en compagnie de vos créatures, afin d’améliorer les données de ces dernières. Vous pourrez donc tapoter l’écran tactile pour les aider. Et oui, on l’aurait presque oublié mais l’écran du bas est tactile, sympa d’y avoir pensé par cette petite touche. D’ailleurs la 3D est également exploitée, uniquement à titre esthétique. Mais pour cause de rédacteur défectueux, nous ne pourrons en parler plus précisément dans cette critique. Un autre rédacteur (Biglova), qui lui ne risque pas de perdre la vue à cause de la 3D, vous en parlera plus en « profondeur » prochainement sur la version Pokemon X.

Enfin, la Poké Récré apporte elle une saveur Tamagotchi ou Nintendogs, selon les préférences. Vous pourrez donc vous occuper de votre compagnon en le cajolant et vous en serez récompensé. Si vous n’êtes pas chaud pour les papouilles, trouvez une petite fille dans votre entourage qui pourra vous aider et grâce à elle vos Pokémon vous apporteront encore plus durant le jeu.

pokemon-x-y-3ds-06 pokemon-x-y-3ds-05

Je parcourrai la terre entière

Si vous craigniez de sortir en public vos consoles ou bien vos cartes à jouer afin de vous amuser à plusieurs, vous serez ravis de l’avancée technologique. Cette arrivée sur 3DS annonçant un solide mode communautaire, vous permettant de rester à l’abri des regards indiscrets. Les possibilités attendues sont belle et bien présentes, à savoir proposer un Pokémon à échanger et en récupérer un autre. Evidemment la surprise est de la partie, à l’instar des armes dans Kid Icarus : Uprising. On sait ce que l’on propose, généralement du bas de gamme, mais on ne sait pas sur quoi l’on va tomber (mais rassuez-vous, principalement du bas de gamme aussi). Des bonus temporaires pourront également être échangés via StreetPass et l’utilisation de ce dernier fait toujours plaisir. On encourage plus que jamais les développeurs à l’intégrer. Et bien sûr il sera possible de combattre face à d’autres joueurs humains ou venant d’autres contrées plus lointaines, afin de savoir enfin qui est le meilleur dresseur !

pokemon-x-y-3ds-07 pokemon-x-y-3ds-08

Les nouveautés apportées à Pokémon X et Y sont suffisamment fortes pour faire de ces deux épisodes des passages importants de la série. On se demande d’ailleurs déjà comment les développeurs feront pour la suite directe, afin de ne pas décevoir. Mais en attendant on peut amplement profiter de ces deux versions pour attraper tous les Pokémon mis à disposition, dont les mythiques premières créatures et rien que cela, ça marque.

Inod

Points forts :
– Des nouveautés importantes avec une classe et les méga-évolutions
– Anciens et récents Pokémon bien réunis
– Toujours l’attrait de la collection
– Le côté communautaire

Points faibles :
– Le scénario pas super trépidant
– 3D uniquement esthétique

[note] La Note Gamingway : 16/20 [/note]

Développeur : Game Freak
Editeur : Nintendo
Genre : Jeu de Rôle
Supports : 3DS et 2DS
Date de sortie : 12 octobre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *