Test : Perfection (PC)

perfection-pc-logoSi le récent essor du jeu vidéo indépendant a rouvert une voie que l’on croyait perdue pour le grand public, c’est bien celle du « tout par une seule personne ». Nous avons déjà eu l’occasion d’en parler il y a peu avec divers logiciels et l’on remarque que cela se marie bien avec le puzzle game. C’est d’ailleurs le cas avec Greg Lobanov, créateur de Perfection, un casse-tête où nos capacités en découpage et géométrie, seront mises à rude épreuve.

Cut cut cut

La meilleure accroche pour un puzzle game, est bien souvent d’avoir un concept simple, voire très simple. Perfection est de ceux-là, puisqu’il suffit de découper une forme géométrique, afin qu’elle devienne identique à l’autre forme géométrique présente, cette dernière lui servant au final de contour. Un nombre de coups, ou de coupes au vue de la situation, est suggéré pour le challenge. Mais il sera bien sûr possible de remplir sa tâche en coupant un nombre infini de fois. Possibilité donc de jouer à son rythme et de se fixer ses propres défis, ouvrant ainsi le jeu à tout public et cela est primordial. Bien que toute cette géométrie fasse légèrement peur. On craint de se retrouver dans les cours de mathématiques de madame Chotard, attention aux coups d’équerre géante !

perfection-pc-01 perfection-pc-02

Ca va trancher chérie

Pour découper rien de plus facile, il suffira d’étendre sa ligne, représentant le coup de ciseau ou de hache, voire même de katana si vous avez une imagination fertile. Attention, on ne peut pas cisailler n’importe comment. Tout d’abord la ligne de découpe reste rectiligne, dans le sens que l’on veut bien évidemment, mais pas de zigzag, on n’est pas là pour chahuter. On n’a pas pris Découpage en option N1 pour rien, ça compte coefficient 2 pour le diplôme de fin d’année. Il n’est pas non plus envisageable de couper des bouts, plus ou moins grands, n’importe où. Lorsque votre ligne, symbolisant votre tranchage, se verra conclue par un cercle bien rempli, cela signifiera que la coupe est possible. Pas de crainte, si vous n’êtes pas satisfaits du morceau découpé, il sera possible de retourner en arrière et ce à n’importe quel moment. Si vous en êtes par exemple à votre dixième coup, aucun problème pour tout remonter et réussir à obtenir le titre de « Perfection ».

perfection-pc-03 perfection-pc-04

Math-moi ça

L’ambiance visuelle nous fait penser à une fusion entre deux puzzle games que nous avons récemment critiqué. A savoir le très épuré Flipper et celui aux couleurs pétaradantes QbQbQb. Leur enfant s’appelle donc Perfection, ça va on n’a pas du tout les chevilles enflées dans cette famille.
L’atmosphère sonore colle très bien au style du jeu, l’artiste Omni-Psyence ayant apporté sa touche ambiante, accompagnant les joueurs sans les presser. A noter que la bande-originale est téléchargeable à prix libre.
La grosse valeur ajoutée de Perfection est sa fabrication infinie de puzzles. Ces derniers sont gérés aléatoirement et proposent donc un challenge pouvant toujours surprendre.

perfection-pc-05 perfection-pc-06

Encore un bon puzzle game sur le marché, cela devient compliqué de choisir. Perfection a pour lui ce côté découpage qui n’est pas le plus représenté dans le domaine. Mais aussi la formation sans fin de puzzles, lui offrant une rejouabilité plus que jamais importante.

Inod

Points forts :
– Un jeu pour tout le monde
– Triture l’esprit
– Infinité de puzzles

Points faibles :
– Rappelle les cours de maths

La Note Gamingway : 14/20

Développeur : Dumb and Fat Games
Editeur : Indépendant
Genre : Puzzle
Supports : PC, Mac, Linux, Androïd et IOS
Date de sortie : 17 mai 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *