Test : MX vs ATV Alive (XBOX 360)

La franchise MX vs ATV revient en force avec ce nouvel opus, baptisé Alive, et deux objectifs annoncés : offrir un maximum de sensations pour un budget minimum (moins de 40 euros) et briser une certaine routine qui se serait installée chez les joueurs. Pour cela, THQ n’a pas hésité à faire remodeler entièrement sa licence ainsi qu’à utiliser une nouvelle structure de jeu basée sur une solide offre de contenus téléchargeables.

 

Un contenu élagué …

Une chose est sûre, et frappe au premier coup d’œil, les gars de THQ ont fait des choix et misent sur un ton plus “sérieux”. En effet, à peine la galette insérée dans votre console que vous êtes déjà accueilli par James Stewart, parrain officiel de MX vs ATV Alive et actuelle star du Supercross aux Etats-Unis. C’est lui qui, tout au long du jeu, vous suit et ponctue votre progression par de nombreux encouragements.

Mais les changements ne s’arrêtent pas là ! Le menu laisse également percevoir une orientation plus professionnelle et moins brouillonne que dans le précédent volet de la série. La page de menu est plus sobre et plus lisible. Dans ce sens, les quatre anciennes catégories (Arcade, Multijoueur, Carrière, Options) présentes dans MX vs ATV Reflex laissent place à un menu divisé en deux parties : le “Menu de course” présente les modes de jeu disponibles  (Joueur solo, Multijoueur Xbox Live/PSN, Mulitjoueur en local, MotoClub Depot et Options) et le “Menu perso” donnant accès aux entrées de personnalisation de votre engin et de votre pilote (Changer de véhicule, Véhicule perso, Pilote perso, Assigner techniques et Records).

En ce qui concerne le contenu initial du jeu, il offre la possibilité de parcourir 12 circuits nationaux, 4 circuits courts et 2 environnements free ride. Les premiers restent semblables à ce que l’on trouvait sous l’appellation Motocross dans Reflex mais offrent toutefois une modélisation plus soignée (les décors sont plus détaillés et les jeux de lumières plus fins). Les circuits courts, n’hésitant pas à présenter des tracés en forme de 8, ont pour but de favoriser les contacts entre les pilotes. Ces derniers, bien que sympathiques à jouer en multi local, n’ont pas de réel intérêt en soi puisqu’ils ne sont que des versions courtes de ce qui existe dans les circuits longs. Le troisième choix possible, en termes de mode de jeu solo, s’oriente vers deux environnements free ride au sein desquels vous roulez en (toute) liberté et enchainez les figures de freestyle. Là aussi, rien de franchement nouveau même si cela reste plaisant.

                     

… pour une nouvelle politique de jeu

Et cela est tout … pour la version “simple” du titre (sans contenu téléchargeable) en tout cas. En effet, la nouvelle politique de THQ, dont MX vs ATV est le premier à en bénéficier, est de proposer des jeux à prix réduit qui pourront être complétés par le joueur grâce à un large choix de DLC. Tout se passera ici via le MotoClub Depot, sorte de magasin en ligne, qui vous permettra d’acquérir du simple pack de stickers pour vos engins jusqu’aux nouveaux modes de jeu, en passant par des circuits, des équipements ou de nouveaux pilotes. Pour l’occasion, de nombreuses licences ont été signées et parmi les premiers packs à être disponible en téléchargement, nous pourrons trouver un DLC Suzuki, pour ne citer que celui-ci.

Ce choix est-il pertinent ? Il a certes l’avantage de permettre de proposer un MX vs ATV Alive qui tient la route à un prix défiant toute concurrence (moins de 40 euros). Cependant, en ne proposant pas certains modes de jeu dans la version sans DLC, THQ ne risque-t-il pas de se couper d’une certaine frange des adorateurs d’off-road (et plus particulièrement les fans de SX, freestyle et autres show à l’américaine) qui n’auraient pas envie de casser leur tirelire afin de s’offrir ces modes de jeu ? Le pari est risqué et consacre la rupture entre les gamers old-gen, habitués aux jeux “clés en main”, et les gamers new-gen friands de multi online et autres packs téléchargeables venant agrémenter leurs acquisitions initiales.

                     

Un pilotage laissant place aux contacts …

Une autre orientation souhaitée par THQ dans MX vs ATV Alive est de laisser place aux contacts. En effet, alors que Reflex introduisait une nouveauté de gameplay bien pensée, le reflexe de pilote, permettant d’utiliser le poids du conducteur pour influencer sur la trajectoire du véhicule via le stick analogique droit, ce nouvel opus, tout en conservant le reflexe de pilote, introduit les contacts entre adversaires (d’où l’apparition des circuits courts mentionnés plus haut, sorte de vitrine à cette nouveauté).

Le défaut majeur de Reflex était que bien des courses étaient gâchées par un adversaire stupide nous rentrant dedans ou nous sautant carrément dessus à la réception d’un saut. Grâce aux contacts entre pilotes, THQ a réglé ce problème. Il faut désormais jouer des coudes pour s’imposer lors des mêlée, notamment aux endroits où la piste se rétrécie.

Cependant, bien qu’ait disparu la frustration de se voir tomber dès qu’un adversaire nous touche, nous arrivons à un extrême inverse où il n’est plus possible de chuter. On a alors l’impression de piloter des blocs qui rebondissent les uns sur les autres. Le pilotage perd ainsi les sensations de fun, de fluidité et de légèreté qui avaient été instaurées dans le précédent volet. De plus, force est de constater que l’IA n’a pas réellement évoluée. L’agressivité des adversaires a juste été détournée afin d’offrir un nouveau concept de lutte au coude à coude.

                     

Une modélisation plus soignée

Comme cela a déjà été évoqué plus haut, la réalisation technique générale du soft a été revue à la hausse. En effet, il existait déjà un fossé entre la qualité graphique de MX vs ATV Reflex et celle de son prédécesseur, Extreme Limite. Avec Alive, il semble qu’il ait été souhaité de présenter un soft encore plus beau qu’auparavant.

Les décors sont assez riches (forêt, montagne, sable, terre, neige) et les jeux de lumières plutôt réussis. Mais c’est au niveau de la modélisation des véhicules et des personnages que l’effort le plus important a été fourni. Cela se remarque dès le début de la course lorsque l’hôtesse qui annonce le départ imminent apparaît à l’écran. On est bien loin de ce qui était présent dans les versions précédentes. Les pilotes ont également subit un lifting et cela se remarque plus particulièrement au niveau des combinaisons par exemple qui flottent lorsque vous prenez de la vitesse avec votre véhicule. C’est avec ce genre de détails – on peut aussi parler de la physique des véhicules, également très réussie – que le dernier MX vs ATV progresse au niveau du réalisme.

En parlant de réalisme, il est important de préciser que l’un des éléments les plus jouissifs introduits dans Reflex, la déformation de la piste au fur et à mesure que vous et vos adversaires enchainez les tours, est toujours de mise. Seul regret, l’aspect boueux, “gadouilleux”, propre au motocross, présent dans le grand frère d’Alive, a été perdu. Le jeu en devient peut-être un peu trop “propre”, et moins fun … dommage.

                     

De l’expérience et de la custo !

Alors que dans Reflex, chaque course gagnée donnait droit à une récompense en monnaie sonnante et trébuchante, ce qui permettait ensuite d’acquérir de nouveaux véhicules et équipements pour votre pilote, cette suite de MX vs ATV introduit un système de points d’expérience. Ainsi, suivant la place à laquelle vous figurez à l’arrivée d’une course, un certain nombre de points sont attribués à votre pilote ainsi qu’à votre véhicule. Evidemment meilleure est votre place, plus vous gagnez de points. De plus, il est possible d’accroître ses gains si l’on augmente la difficulté de ses adversaires, si l’on désactive les aides au pilotage ou si l’on on réalise des objectifs de course, par exemple des holeshots ou des figures de freestyle lors des tours de circuit.

Ces points d’expériences (XP) gagnés permettent ainsi au joueur de débloquer de nouveaux véhicules, de nouveaux circuits de même que de nouvelles techniques de pilote. Ces dernières sont un des ajouts les plus intéressants de MX vs ATV Alive. Elles permettent de vous constituer un pilote personnalisé ayant différentes caractéristiques personnelles. Dans ce sens, vous pourrez attribuer jusqu’à deux techniques de pilote à votre personnage. Ces techniques influencent directement votre style de pilotage. Cette nouveauté arrive de paire avec le fait que dorénavant les pilotes jouables (Chad Jonhson, Cody Grant, Chad Reed pour ne citer qu’eux) possèdent tous un caractère propre (nice boy, etc …) influençant également le style de conduite.

Mais l’expérience ne servira pas qu’à améliorer et modifier votre pilote. Elle servira également à augmenter votre nombre de véhicules ainsi que vos équipements. Avec MX vs ATV Reflex, il était déjà possible d’acheter casques, lunettes, combinaisons, pare-pierres, etc … pour votre pilote. C’est encore le cas dans Alive mais il sera désormais envisageable de customiser votre véhicule. Ainsi, vous pourrez modifier le look et les caractéristiques techniques de votre engin grâce à des stickers, des pneus, des suspensions, des pots d’échappement, etc … estampillés aux marques les plus célèbres des sports extrêmes.

Au final, de par son système de techniques de pilote ainsi que par les nombreuses customisations possibles tant sur les engins que sur les pilotes, MX vs ATV Alive gagne en profondeur. Cependant même si un  effort a été réalisé par les développeurs, tant d’un point de vue graphique qu’au niveau du gameplay, il est regrettable que l’esprit fun du soft ait été perdu. Pour moins de 40 €, THQ offre aux joueurs une véritable occasion de s’offrir un jeu d’off-road à l’orientation plus sérieuse qu’auparavant. Reste à savoir si ces mêmes joueurs auront envie de mettre la main à la poche pour acquérir le flot de contenus téléchargeables disponible online, et plus particulièrement les amoureux de SX, laissés pour compte avec la version initiale du titre.

 

Yōkai

 

Points forts :

– Une réalisation soignée et plus sérieuse

– On ne reçoit plus sans arrêt des motos sur le casque

– La customisation des motos

– Un prix canon …

Points faibles :

– … mais du DLC à la pelle

– L’absence de SX en version simple du jeu

– Moins fun que Reflex

 

La Note Le Mag Jeux Vidéo : 14/20

Editeur : THQ

Genre : Course

Support : Xbox 360

Acheter MX ATV Alive sur Xbox 360

.

[ad#Ban gros bloc ]

  • J.B11/05/2011 à 09:21Permalink

    Je profite de ce premier test de Yokai pour lui souhaiter la bienvenue dans notre rédaction ! Concernant ce Test de MX ATV Alive, ses connaissances de pilote amateur dans le domaine rendent son test particulièrement intéressant…si ça continue, on va finir par monter une écurier Le Mag JV !!

  • Crall12/05/2011 à 13:48Permalink

    Bienvenue Yokai!

  • capone12/05/2011 à 18:40Permalink

    Bienvenue Yokai

  • tonmou12/05/2011 à 23:27Permalink

    Je vien d avoir le jeu et j en suis deja lasser il est trop pourri rien a voir avec l ancien je confirme que l on ne risque pas de tomber. On dirai les tt premier jeu de moto. Le pilote est droit comme un piquet et a meme du mal a sortir la jambe. Bravo 39 euro pour sa sa en vaut meme pas 10

  • Delphine Talarond13/05/2011 à 11:21Permalink

    La physique, de la moto la position du pilote, reste tres maladroite, je trouve le pilotage elististe tres imprecis, dans les entrés de virages on appercois le bel appui, on veut frainer de la rriere pour placer sa becane et on se retrouve, en stoppie a l’equerre, hors du circuit, la position du pilote debout est deplorable , on ne sent pas du toutle role de flexion des jenous sur la moto ou le poids influent sur l’assiete de la moto ,
    de plus pas de pistes SX une traversée du desert du niveau 10 a 25 ,
    Dommage yant passé plusieurs mois osu Reflex , j’avais super accroché au syteme de gestion Duo Stick pour la gestion pilote /moto séparée
    Dommage le Virage pris par THQ, est NUL

  • J.B13/05/2011 à 11:29Permalink

    Il est vrai que Reflex avait placé la barre assez haut…

  • Yōkai13/05/2011 à 17:58Permalink

    Merci pour les messages de bienvenue !!! J’espère aider au mieux au développement de ce site super convivial.

    En ce qui concerne Alive, je ne dirais pas qu’il est pourri mais il est vrai que la direction prise est discutable … Tout n’est pas mauvais « en bloc » mais les adorateurs de Reflex (dont je fais parti) doivent trouver le service dur.

  • fabrice olmos24/05/2011 à 16:00Permalink

    Ayant beaucoup joué a Reflex il y a beaucoup de chose a redire sur alive( deja le pilote ne tourne mm plus sa poigné de gaz…..)
    Alive= Bidon mm avec les pauvres DLC qui sont pour l instant a telecharger ( je l ai achete a la sortie et je l ai fini. Au bout d 1 heure il n y a plus aucun interré a jouer et mm en reseau ou certain garde les aides au saut et au virage, la seule raison qui pousse a jouer et le fait de debloquer et d ameliorer ses engins… bref tres tres pauvre. Gardez vos sous ou achetez Reflex en occasion vous ferrez un meilleur achat, en plus vous ne pourrez mm pas le revendre (alive) car il faut le code pour la 1ere DLC fournis avec le jeu.
    Pour stewart mm le doublage de sa voix est merdique. Bref deg d avoir acheté ce jeux qui a part qques circuit qui sont sympas n apporte rien de neuf et mm recule en fun et amusement par rapport a Reflex.
    NB: aucunne idée du cout de faire tourner le poignet du pilote sur la ligne de depart quand on accelere mais c est vraiment petit d avoir retiré ça….a mon avis les concepteurs n ont mm pas joué a leur jeu….désolant.

  • yoan08/12/2011 à 20:24Permalink

    Mx vs atv alive decevant nul a chier srx.un conseil a tous les fans de moto et super cross n acheter pa ce jeux c vraiment de la m…e

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *