Test : MiniDrone Jumping Night

minidrone-jumping-night-05Un peu de nouveauté chez Gamingway, puisque nous allons désormais, à l’occasion, traiter de l’un des phénomènes ludiques de ces dernières années : les drones ! Nous débutons donc avec le MiniDrone Jumping Night de Parrot, sorti courant 2015.

Go ahead an’ jump

Pour le piloter, étant donné qu’il s’agit ici de notre première critique concernant un drone, nous préciserons pour les moins habitués à ce genre d’engins qu’aucune télécommande n’est fournie. Les plus au fait de ces petites machines s’en doutaient, mais il était important de remettre le contexte en place. C’est généralement avec votre smartphone ou avec votre tablette, aussi bien sous iOS qu’Android, que vous pourrez le gérer en téléchargeant l’application FreeFlight 3 gratuitement sur l’Apple Store ou le Google Play Store. Vous n’aurez ensuite qu’à rechercher via votre device le réseau WiFi généré par le drone, à vous y connecter et à lancer la fameuse FreeFlight 3. À vous, alors, les joies du pilotage, ceci sur une portée maximum de 50 mètres en champ libre.

minidrone-jumping-night-02

DroneCross

Maintenant que l’on peut bouger la bête, on s’amuse un peu avec en roulant de manière simple (8,5 km/h sont annoncés), on s’amuse, mais on sait que l’on peut y ajouter du défi en préparant des obstacles qui nécessiteront l’emploi de ses capacités propres. En l’occurrence, on retrouve la possibilité de sauter jusqu’à 80 cm et de toujours retomber sur ses roues tel un lolcat, enfin, lui c’est sur ses pattes. De quoi se fixer des challenges assez drôles, tout d’abord en passant par-dessus des objets de diverses tailles, puis en planifiant quelque chose de plus élaboré. On met alors en place une sorte d’escalier de fortune, soit classique, soit (et c’est encore plus intéressant) un étage à gauche, un à droite, un à gauche, un à droite… et ainsi de suite.
On profitera, d’ailleurs, de deux autres de ses spécificités pour se tourner et enchainer ces marches en effectuant des virages à 90°C et 180°C en un instant.

minidrone-jumping-night-03

Un peu LED

Au-delà de ces options apportant une touche particulière aux courses et autres balades que l’on pourra faire avec son véhicule, ce dernier est également un très bon objet afin de capturer des souvenirs (sons, photos et vidéos, VGA 640 x 480 px). Ses caractéristiques sur ce point sont très intéressantes, surtout la présence des deux LEDs lui offrant la possibilité de filmer de manière assez nette dans l’obscurité. Vous pourrez donc en profiter pour vous en servir comme éclaireur, ce qu’il tourne étant renvoyé en streaming sur votre écran de contrôle. Pratique pour se guider dans la nuit noire et obscure.
Le son pourra, lui, être enregistré au travers de son microphone, en plus de vous en servir pour relater votre parole en vous servant de l’oreillette de votre smartphone.
À noter qu’afin de stocker tout cela, une mémoire interne de 4 Go est proposée, ce qui s’avère vraiment très bien.

Afin de récupérer ses fichiers, il suffit de brancher le drone via un câble mini USB fourni dans le coffret. Celui-ci servira également à recharger la batterie en transitant par un PC. Il faudra attendre 1h30 pour obtenir 20 minutes d’autonomie, soit le gros bémol de l’objet. Si en marge vous achetez un chargeur, 25 minutes suffiront pour le recharger.
Concernant le reste du contenu de la boite, deux patins et une planche d’autocollants servant à décorer la machine sont inclus. Justement, ces autocollants aideront à donner un certain style à son drone, celui-ci ne s’avérant pas génial dans son style, ni dans sa coupe. Il s’agit, d’ailleurs, de l’un des points faibles que l’on retrouve généralement chez la catégorie à roues. Les drones aquatiques étant clairement les mieux lotis d’un point de vue design.

minidrone-jumping-night-04

Avec ses larges options d’enregistrement de médias et ses fonctionnalités permettant de s’amuser sur des parcours toujours plus retors, le MiniDrone Jumping Night propose un bon mélange lui octroyant des usages variés, pouvant ainsi conquérir divers publics.

Inod

Points forts :
– Les LEDs
– Capacités amusantes pour créer des parcours
– Sons, photos et vidéos enregistrables
– 4 Go de mémoire

Points faibles :
– Design
– Batterie

[note] La Note Gamingway : 16/20 [/note]


Marque : Parrot
Coloris : Diesel Bleu, Buzz Blanc et Marshall Rouge
Catégorie : Terrestre (deux roues)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *