Test : Mario + Les Lapins Crétins Kingdom Battle (Switch)

Ubisoft et Nintendo ont eu l’idée assez farfelue de vouloir mélanger deux univers très différents : le charismatique héros de Nintendo, Mario accompagné de ses fidèles compagnons Luigi, Peach et Yoshi, se voient contraints de collaborer avec les déjantés Lapins Crétins dans un RPG tactique. Les Lapins Crétins sont plus habitués à l’action et au party game qu’à la stratégie et, même si les deux univers plaisent aux jeunes, ils présentent peu de points communs.
Mario + Les Lapins Crétins Kingdom Battle est-il une belle utopie ou un pari risqué ? Des éléments de réponse, sans tarder.

Un cross over aussi surprenant qu’inattendu

Dans un univers ressemblant fort au nôtre, une adolescente a inventé un casque de superfusion qui permet de fusionner deux choses pour en créer une autre dotée des caractéristiques des deux premières. Ainsi, des fleurs et une lampe donnent des fleurs faisant de la lumière. Une invention redoutable qui a le malheur de ressembler à un casque de réalité virtuelle. Alors que le casque de superfusion traîne dans une chambre, les Lapins Crétins débarquent dans leur machine à remonter le temps et l’un deux s’emparent du casque, pensant jouer à un jeu vidéo. Ce Lapin Crétin se met alors à transformer tout ce qui l’entoure, même ses compagnons, et finit par envoyer accidentellement tout ce joyeux monde au Royaume Champignon, ravageant cette paisible contrée. Mario et ses compères de toujours Luigi, Peach et Yoshi sont alors contraints de faire équipe avec Lapin Mario, Lapin Peach, Lapin Luigi et Lapin Yoshi pour ramener la paix dans le Royaume.

Si l’histoire est un peu surréaliste, elle n’est qu’un prétexte pour faire le lien entre la bande à Mario et les léporidés déjantés d’Ubisoft. L’univers assez mignon de Nintendo est bien respecté et les Lapins Crétins ajoutent une touche d’humour un peu potache mais sans excès, avec de nombreux clins d’œil cachés un peu partout dans les décors. Le tout est un peu surprenant au premier abord, mais se révèle passionnant à condition d’adhérer à l’humour décalé des Lapins Crétins.

A nouveau jeu, nouveau personnage !

Mario + Les Lapins Crétins Kingdom Battle est un RPG tactique qui comporte en réalité 2 phases : des phases d’exploration où l’équipe suit Beep-0, petit robot venant d’une autre dimension et qui leur fournit des informations précieuses, et des phases de combat au tour-par-tour. Pendant l’exploration, les personnages ne font pas grand-chose et c’est Beep-0 qui se charge des actions les plus importantes comme déplacer des blocs ou creuser. Mais, pour ça, il va falloir mettre à jour le robot et terminer les mondes pour pouvoir l’améliorer.

Pendant les phases de combat, Beep-0 sert uniquement de conseiller. Le joueur contrôle chacun à son tour les 3 personnages de son équipe. On peut passer d’un personnage à l’autre à tout moment, et on n’est pas obligé d’effectuer toutes les actions avec un personnage avant de passer au suivant. Le jeu laisse donc plus de liberté aux joueurs que la majorité des RPG tactiques, ce qui permet plus de stratégie en choisissant le bon moment pour effectuer certaines actions. Pendant son tour, un personnage peut se déplacer, attaquer, tacler un adversaire, faire un saut d’équipe et utiliser une capacité spéciale mais pas forcément dans cet ordre. On peut même se déplacer, attaquer, changer de personnage puis revenir au précédent afin d’activer une de ses capacités. Plus on avance dans le jeu et plus les personnages peuvent effectuer d’actions et bénéficient de capacités spéciales très utiles. Chaque membre de l’équipe est doté d’une arme principale, à longue portée, et d’une arme secondaire, à portée plus faible mais bénéficiant d’un effet de zone pratique pour éliminer plusieurs ennemis à la fois. Les armes principales et secondaires peuvent également déclencher des effets spéciaux pratiques en cas de coup critique comme faire reculer l’ennemi, le brûler, le paralyser ou donner des bonus contre certains adversaires. Il faut donc adapter ses armes aux objectifs de la mission. Le placement est également important : en hauteur, on inflige plus de dégâts ! Trouver une bonne cachette est également primordial, tout comme bien exploiter son environnement comme les tuyaux pour prendre l’ennemi à revers. Réussir les niveaux fait gagner des pièces et des orbes. Les pièces servent à acheter de nouvelles armes et les orbes à débloquer de nouvelles capacités dans l’arbre de compétences : Mario + Les Lapins Crétins Kingdom Battle est un bon RPG tactique qui a tout d’un grand !

Si Beep-0 est un personnage inédit, on croise aussi plusieurs têtes connues tout au long de l’aventure comme Toad, Toadette ou Bowser Jr ! Mais ces personnages ne bénéficient pas d’une compatibilité amiibo, dommage !

Des amiibo un peu délaissés

En plus de la quête principale, il y a une multitude de petites choses à faire pour compléter le jeu à 100%. Dans chaque monde, il faut dénicher toutes les caisses d’armes, les dessins et les modèles 3D. On peut même trouver des cartes de tarot. Pour déverrouiller tous ces bonus, il va falloir parcourir plusieurs fois les mondes déjà joués pour résoudre les énigmes qu’on ne pouvaient pas faire avant. Car certaines puzzles nécessitent la capacité spéciale obtenue en finissant le monde en cours ! Beep-0 doit donc attendre sa mise à jour afin de pouvoir partir à la chasse aux bonus intéressants !

Parmi les bonus, on compte ceux donnés par les amiibo. Quand on se souvient de ce qu’Ubisoft avait fait par le passé avec Rayman 3 sur Gamecube, on en espérait beaucoup pour ce jeu. Malheureusement, les développeurs se sont contentés du minimum et ne proposent que 4 amiibo compatibles : Mario, Luigi, Peach et Yoshi. Chaque amiibo débloque 2 nouvelles armes, mais ces dernières s’avèrent décevantes car peu puissantes. On ne peut donc pas accuser Ubisoft de forcer les joueurs à acheter des amiibo pour accéder à du contenu intéressant ou inédit ! C’est une petite déception pour les collectionneurs de figurines mais Mario + Les Lapins Crétins Kingdom Battle a bien plus à offrir !

Un contenu satisfaisant et une grande rejouabilité

Une fois le premier monde terminé, on accède à tout le contenu annexe : les amiibo mais aussi les défis, les niveaux secrets et le mode multijoueur. Dans chaque monde, 10 défis attendent les joueurs. Il faut résoudre ces puzzles inédits en un temps très limité : la difficulté est bien présente et les défis obligent les joueurs à penser différemment. Il ne s’agit pas d’avancer et d’attaquer mais bien de réfléchir à une stratégie efficace, quitte à penser à des manœuvres surprenantes comme obliger un adversaire à envoyer un personnage dans les airs. On aime beaucoup ces défis rafraîchissants et motivants.

Avec un ami, on peut également profiter du mode coopération à 2 joueurs en local. Dans ce mode, 2 équipes de 2 personnages doivent travailler ensemble pour réussir les missions. On signale qu’il faut uniquement 1 Joy-Con par personne pour ce mode, ce qui est très sympa. On ne peut pas avancer chacun dans son coin : il faut vraiment se coordonner, s’entendre sur les actions à effectuer pour se compléter. C’est prenant, bien pensé et oblige à communiquer. On sent qu’Ubisoft fait tout pour sortir les joueurs de l’isolement. C’est un mode très convivial.

Enfin, en plus de parcourir à nouveaux les mondes déjà terminés pour dénicher tous leurs secrets, on peut également rejouer des missions afin d’obtenir un score parfait partout. C’est un objectif pour les plus perfectionnistes, mais cela permet de gagner plus de pièces et d’orbes pour améliorer son équipe, alors il n’est pas inutile d’y consacrer du temps. En plus, cela augmente la durée de vie du jeu.

Un très bon T-RPG

J’étais très réticent à l’annonce de ce cross over. Mais les univers de Mario et des Lapins Crétins s’accordent bien. Mario + Les Lapins Crétins Kingdom Battle est un RPG tactique solide, même si les premières heures de jeu sont un peu répétitives. Le jeu prend vraiment tout son sens une fois le premier monde terminé. A partir de ce moment, c’est un vrai régal car les missions tirent pleinement profit des capacités de chaque personnage et deviennent vraiment tactiques. Graphiquement, le jeu est superbe avec pleins de détails délirants à trouver aussi bien dans les décors que dans les cinématiques. Les musiques et les bruitages sont à la hauteur, avec des remix inédits de classiques des jeux Nintendo.

En revanche, le scénario n’est pas le point fort du jeu même si certains personnages emblématiques font encore parler d’eux. On commence à en avoir l’habitude et il n’y a pas de grosse surprise. Mais l’humour et le côté décalé des Lapins Crétins fonctionnent bien et compensent cette faiblesse. Mario + Les Lapins Crétins Kingdom Battle est un RPG tactique bien pensé qui ravira les fans du genre. Côté contenu, si le jeu propose uniquement 4 mondes ils sont assez longs et plein de surprises à dénicher. La rejouabilité est bonne et les quêtes annexes (défis, armes en or etc) suffisamment nombreuses pour conférer au titre une durée de vie satisfaisante, à condition de vouloir le terminer à 100%. Sinon, il faut compter environ une vingtaine d’heures pour finir l’aventure solo. Un season pass vient également d’être annoncé avec du contenu déjà prévu pour 2018, donc on peut s’attendre à des petites choses en plus. Un titre mignon, rafraîchissant et intelligent (même avec des Lapins Crétins, ça arrive !) qu’on ne peut que conseiller !

Enguy

Points forts :

– L’alliance des univers de Mario et des Lapins Crétins
– Une bonne dose de stratégie
– Des défis passionnants et de nombreux clins d’œil
– Mode coop 2 joueurs en local

Points faibles :

– Seulement 4 mondes
– Il faut adhérer à l’humour des Lapins Crétins
– Premières heures de jeu lassantes
– amiibo peu utiles

[note]LA NOTE : 17/20[/note]

Développeur / Éditeur : Nintendo / Ubisoft
Genre : Aventure, RPG, stratégie, tactique
Supports : Switch
Date de sortie : 29 août 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *