Test : Magic The Gathering – Duels of the Planeswalkers 2012 (PC)

Après avoir sévi sur XBOX 360, PS3 ainsi que PC en 2009 et 2010, Magic débarque sur PC dans sa toute nouvelle version : Duels of the PlanesWalkers 2012. Après plusieurs adaptations plutôt décriées par les fans, Wizards of the Coast saura-t-il leur donner des raisons d’espérer? Réponse dans ce test.

Un contenu fourni bien présenté

Pour les nouveaux venus, Magic est, à la base, un jeu de carte où chaque joueur dispose de 20 points de vie et doit gagner la partie en faisant, soit tomber les points de vie adverses à 0, soit en vidant complètement sa bibliothèque (de carte). Pour se faire, à chaque tour il peut poser des cartes de terrain (qui fournissent le mana ou l’ «argent » nécessaire au lancement des sorts), invoquer des créatures, attaquer etc.

Le jeu commence fort avec sa vidéo d’introduction qui est plutôt longue mais qui plante le décor et l’histoire et qui reste agréable. Comme dans le jeu de cartes à collectionner, les développeurs ont tenté de donner vie à l’univers de Magic avec ses personnages étranges et ses mondes multiples et variés. Ici, le joueur incarne donc un PlanesWalker, être doué de grands pouvoirs et capable de voyager de monde en monde. Il va falloir trouver et affronter d’autres PlanesWalkers pour les recruter, afin d’affronter, ensemble, un puissant ennemi. L’ensemble reste basique mais toujours amusant.

Ensuite viennent l’écran titre ainsi que les menus. Les visuels sont fidèles aux illustrations des cartes, tout simplement splendides ! Les fans apprécieront. A noter qu’un paysage en 3D défile en arrière-plan, pour donner plus de profondeur et animer les univers et environnements du jeu. Les menus sont nombreux : aide et options (petit conseil : allez immédiatement dans ces dernières désactiver le ciblage automatique pour ne pas avoir d’ennuis lors de certaines parties !), classements, succès, gestionnaire de deck, campagne, multijoueurs et duel personnalisé…  pour les principaux !

Malgré cette multitude de menus et modes de jeux, tout n’est pas si rose : le gestionnaire de deck (le paquet de cartes que le joueur compose avant d’affronter d’autres joueurs) ne permet toujours pas de choisir parmi toutes les cartes de Magic celles qui viendront parfaire le deck ultime. Il faut être réaliste : Wizards of the Coast ne va pas mettre l’intégralité de son catalogue de cartes dans un jeu PC par crainte probablement du piratage et des petits malins qui veulent imprimer de fausses cartes. On peut également penser que c’est dans le but de ne pas léser les novices qui seraient totalement perdus dans cette multitude de cartes et qui auraient du mal à créer un deck valable alors que les joueurs expérimentés y auraient facilement trouvé leur compte. Les parties déséquilibrées sont ainsi facilement évitées. Ici, c’est uniquement 700 cartes des éditions les plus récentes (à l’époque de Conflux) qui sont présentes.
Le gestionnaire de deck permet, quant à lui, de changer certaines cartes avant le début de partie, mais le choix reste limité. Un peu décevant pour les fans mais ces quelques petits réglages de dernière minute pourront s’avérer utile dans le jeu.

Le mode campagne est assez fourni avec 3 onglets (campagne, archenemy et vengeance) présentant différents adversaires (contrôlés par l’ordinateur) à défier en 1 VS 1 ou des puzzles comme on peut en trouver dans les magazines tels que le Lotus Noir : on doit résister à une attaque  puis achever l’ennemi, trouver le moyen de finir l’adversaire en 1 tour etc. La difficulté est progressive et cela reste assez prenant. Chaque victoire permet d’avancer dans la campagne et de déverrouiller de nouveaux decks ainsi que des cartes supplémentaires.

Les modes en ligne sont également de la partie avec la possibilité de jouer contre des humains ou contre plusieurs ordinateurs en équipe, ou même les uns contre les autres. Au niveau de la communication entre joueurs cela reste très sommaire, mais l’amusement et le fun sont tout de même présents.

Un gameplay pensé pour les néophytes

Les habitués de Magic seront un peu surpris au début car le déroulement du jeu sur PC est un peu simplifié : les terrains s’engagent automatiquement, la pioche et la mise des cartes dans le cimetière est également automatique, la résolution des dégâts en combat aussi, les phases de jeu s’affichent à l’écran avec un compteur de temps (qu’on peut arrêter pour regarder attentivement les cartes et réfléchir un peu) et de nombreux textes explicatifs apparaissent à chaque action. Ce jeu est clairement pensé pour apprendre les bases de Magic aux nouveaux joueurs et ce n’est pas plus mal. En effet, tous les effets et toutes les capacités des sorts et des créatures sont expliqués en détail. Des symboles s’affichent sur la carte pour rappeler certaines capacités, sans avoir à zoomer dessus pour les lire. C’est assez pratique une fois qu’on connaît les différents symboles.

Le jeu se déroule en vue du dessus. Toutes les informations importantes (points de vie restants, phase de jeu, cartes en main, cartes dans la bibliothèque) sont affichées près de l’avatar de chaque joueur. Ce choix de vue n’est pas toujours judicieux car on a du mal à lire certaines cartes, surtout les enchantements ou les équipements posés sur les créatures. Il faut alors cibler chaque carte et zoomer dessus. Malgré ce défaut un peu agaçant, qui peut faire commettre des erreurs en début de partie, comme renvoyer la mauvaise carte dans la main de son propriétaire, on s’y fait, finalement, assez rapidement et le reste du jeu se passe en général plutôt bien.

Les nouvelles règles Archenemy

Cette version propose de jouer avec les nouvelles règles Archenemy. Le jeu se joue alors à 4 en 1 contre 3. Un joueur est l’Archenemy et dispose de 40 points de vie. Il doit combattre les 3 autres joueurs réunis dans une même équipe. Pour ne pas déséquilibrer la partie, l’Archenemy dispose de « machinations » (des cartes géantes) : au début de chaque tour, il pioche une machination dont l’effet est valable jusqu’au prochain tour. Chaque machination a pour but de favoriser l’Archenemy en lui permettant de piocher des cartes, faire perdre des points de vie aux adversaires, les empêcher de jouer… Les effets sont variés, nombreux et très puissants. Cette façon de jouer change beaucoup la façon d’aborder le jeu Magic et, même si le challenge est relevé, cela reste un mode de jeu très divertissant.

Une bien belle 2D statique

Comme le jeu de carte, cette version PC mise surtout sur la 2D statique : peu d’animations, pas de créatures en 3D qui s’affrontent ou d’effets spectaculaires quand on lance des sorts. Un peu décevant, mais le jeu reste quand même très beau, jouable et plutôt lisible. De plus, il est très prenant. Dommage que les effets sonores ne soient pas aussi soignés, mais on remarque à peine les musiques et bruitages quand on joue donc c’est un moindre mal.

Le côté commercial de Wizards of the Coasts est toujours bien présent avec la possibilité d’acheter de nouvelles cartes virtuelles en ligne : on aurait aimé que ce jeu se suffise à lui-même plutôt que d’acheter un produit non fini qu’il faut impérativement  compléter en payant. Un peu dommage.

Un jeu agréable plutôt destiné aux novices

Magic Duels of the Planewalkers 2012 est donc une adaptation plutôt sympathique du jeu de cartes. C’est sans conteste une façon agréable et simple d’apprendre à joueur. Malgré quelques lacunes dans les modes de jeux multijoueurs, les fans de Magic pourront aussi y trouver leur compte. Même si les défauts des précédentes adaptations persistent, à savoir l’impossibilité de créer le deck de ses rêves, ce jeu permet quand même de bien s’amuser et propose des challenges, à la difficulté progressive, qui pourront donner du fil à retordre, même aux plus expérimentés. Surtout que les développeurs ont fait des efforts pour tenter de rendre l’ensemble assez immersif en accentuant la présentation des personnages de cet univers d’héroic fantasy si particuliers.

Enguy


La note Le Mag Jeux Vidéo: 14/20

Points forts:

– magnifiques illustrations en 2D
– nombreux modes de jeu
– certainement la meilleure façon d’apprendre à jouer à Magic

Points faibles:
– pas d’animations en 3D lors des combats
– pas de réel gestionnaire de deck

Editeur : Wizards of the Coasts

Genre : Cartes

Support: PC (téléchargement) / Disponible également sur le Xbox live Aracade et le Playstation Network

Date de sortie : 15 Juin 2011


[ad#Ban gros bloc ]

Enregistrer

  • Enguy28/06/2011 à 08:32Permalink

    Il est toujours aussi jouissif de voir l’adversaire avec -27 points de vie après une attaque!
    La version PC est presque aussi agréable à jouer que le jeu de cartes, ce n’est pas rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *