Test : Life is Strange : Before the Storm (PS4)

Life is Strange a conquis le cœur de nombreuses personnes et a laissé derrière lui une communauté conquise. Le jeu de DONTNOD avait réussi à séduire joueurs aguerris comme novices grâce à un gameplay des plus simples, mais une expérience forte qui a marqué les esprits. Le jeu avait surtout su surprendre et c’était d’ailleurs un peu “la bonne surprise” de l’année 2015.
On ne s’attendait donc pas (vraiment) à une suite, et pourtant, elle a été annoncée, tout comme cette préquelle Before the Storm développée par le studio Deck Nine Games qui a repris le format épisodique ainsi que l’univers existant. Mais il est toujours difficile de ne pas décevoir les attentes après un tel succès, alors que peut-on attendre de cette nouvelle aventure ? Est-elle à la hauteur ?

B.4 Z€ 5t0Rm !

Life is Strange : Before the Storm nous plonge dans l’histoire de Chloe Price, l’amie d’enfance de Max héroïne du premier jeu. On y découvre donc son parcours, mais aussi ses émotions et ses réactions. Chloé ne se comporte pas comme Max et l’accent est mis sur le côté plus rebelle et “à vif” de cette dernière. On est d’ailleurs prévenu par le fameux “A” d’anarchie présent dans le titre même du jeu. Il faut aussi dire que l’histoire se déroule 3 ans avant, et que par conséquent, notre personnage est fatalement plus jeune, encore plus “ado” que dans Life is Strange et cela se ressent vraiment dans le ton global du jeu.
Before the Storm ne comptera que 3 épisodes et il raconte et met en scène la relation entre Chloe Price et Rachel Amber, toutes deux au cœur des intrigues de la suite que l’on connaît. Arcadia Bay est à nouveau mise en scène et on va en apprendre un peu plus sur tout ce qu’il s’est passé avant l’arrivée de Maxine Caulfield (Max).

Mais alors… ?

Mais voilà que vous vous posez plusieurs questions, auxquelles je vais répondre sans détour.
Tout d’abord, celle qui vous brûle les lèvres : que sont devenus les retours dans le temps, l’effet “rewind” du premier jeu ?
Eh bien, il n’est plus là. Cette préquelle semble être beaucoup plus ancrée dans la réalité…. Mais nous n’en sommes qu’au premier épisode et certains signes peuvent nous laisser croire que tout n’est pas si “terre à terre” à Arcadia Bay ! Forcément…
Ce changement de “gameplay” n’est pas dérangeant, les choix déterminants pris par le joueur sont toujours là et les voyages dans le temps ont été remplacés par d’autres fonctionnalités toutes aussi intéressantes et divertissantes. C’est d’ailleurs tout ce qu’on attendait et une redite aurait été de trop.
Ici donc, Chloé a par exemple la capacité de lancer des défis d’insolence. Elle se lance alors dans une joute verbale avec son adversaire et devra faire preuve de sarcasme et d’ironie afin de retourner une situation à son avantage. Si le challenge n’est pas bien difficile, il est malgré tout réussi et c’est assez jouissif de découvrir les répliques cinglantes de Chloé.

Deuxième question : le changement de studio de développeurs change-t-il la vision, les graphismes ou l’ambiance générale du titre ?
Eh bien pas vraiment. Dès les premières minutes, on retrouve l’atmosphère si particulière qui nous avait fait aimer le premier volume : la lumière rasante, le pollen dans l’air, les forêts de pins, les moments contemplatifs, et surtout la musique. Rappelez-vous, l’OST et les groupes présents dans la BO de Life Is Strange étaient une des grandes forces du jeu et lui donnaient vie. Eh bien ici, c’est globalement pareil. Certes la musique est plus punk, plus rock, mais cela colle mieux au propos qui est un peu différent. Quoi qu’il en soit, vous pourrez rester à écouter certains morceaux ou même des mixtapes pendant longtemps sans avoir envie d’avancer dans l’histoire principale. Donc encore une fois, l’esprit du premier opus a été respecté.
Les endroits tels que le lycée Blackwell ou la maison de Chloé et de sa mère nous sont familiers, bien que traités un peu différemment, donc on retrouve vite nos marques et l’on peut même dire qu’on ne sent pas vraiment qu’il s’agit d’un autre studio aux manettes ! C’est dire.
Graphiquement, on peut sentir néanmoins une petite différence, mais rien de bien méchant. Certains jeux comme Uncharted eux aussi changent graphiquement d’un épisode à l’autre, donc rien de plus normal.

Et les photos polaroid prises par Max alors ? Ils ont aussi enlevé ça ?
Bien sûr que cela n’a plus lieu d’être, mais Chloé a son propre style et, à l’image de sa chambre telle qu’on la connaît dans Life Is Strange, elle tague les murs avec son feutre qui ne la quitte jamais. Chaque tag correspond à un trophée et il sera également possible de rejouer certains chapitres à la fin du run, en mode “collectionneur” pour effectuer des dessins ou laisser des petites phrases assassines au marqueur. Si cela permet d’obtenir facilement tous les trophées et de ne passer à côté d’aucun tag, les choix que vous pourrez faire dans ces chapitres rejoués n’auront, bien sûr, aucune incidence sur votre partie.

Dernière question que vous vous posez peut-être : et si l’on n’a pas joué à Life Is Strange, peut-on commencer par cette préquelle ?
Oui, tout à fait. Elle est vraiment vue comme un épisode indépendant et ne pas connaître les personnages, les lieux ou la suite de l’histoire n’impactera en rien votre expérience de jeu. Let’s go, donc !

Life is not so Strange… yet

Si dans le premier opus les sentiments, les motivations des personnages ainsi que les événements étaient un peu diffus, un peu mystérieux, entre “deux eaux”, ici les choses sont beaucoup plus marquées, plus “cash” à l’image de Chloé du haut de ses 16 ans. Les ambiguïtés des personnages ont été balayées, on voit par exemple que Victoria Chase est une vraie connasse, alors qu’elle était, je trouve, plus nuancée dans le premier volume et c’est un peu le cas de tous les personnages. Après, on peut également se dire que maintenant qu’on les connaît déjà et qu’on sait ce qu’ils vont devenir, forcément, c’est plus simple de les juger plus sévèrement, sans trop leur laisser de chance, comme dans toute préquelle (c’est ce que j’appellerai “l’effet Anakin Skywalker” si vous voyez ce que je veux dire).

Comme je le disais plus haut, la musique est plus “rock’n’roll” et les sujets tels que la drogue, la mort ou la dépression sont toujours très présents. Mais les dialogues sont eux aussi plus trash, et les insultes fusent. Tout ici nous fait ressentir plus clairement les tourments de l’adolescence ainsi que la cruauté et les déceptions de la vie.
Cet épisode a perdu un peu en nuances, mais exploite une autre facette des personnalités des différents habitants d’Arcadia Bay et nous livre une histoire vue sous un autre angle.

Si cette préquelle comporte quelques différences, notamment au niveau du traitement de l’histoire ainsi que dans les mécaniques de gameplay, bien sûr, on retrouve dès les premiers instants tout ce qui faisait la magie de Life is Strange premier du nom.
Si vous aviez peur d’être déçu par cette nouvelle histoire, notamment car elle n’est pas traitée par la même équipe, je ne peux que vous encourager à suivre Chloe Price dans ses nombreuse péripéties d’ado rebelle.
Même si la saison complète ne contiendra que 3 épisodes, au prix de 16,99 €, pourquoi hésiter ? Pour ceux qui en veulent un peu plus, l’édition Deluxe vendue à 24,99 € inclura Max Caulfield, la protagoniste du premier jeu, dans un épisode bonus intitulé « Farewell » ainsi qu’un éditeur de playlist et trois tenues alternatives pour Chloe. La durée des épisodes, comme pour le précédent jeu, est de 3 à 5h.
Alors, fini les doutes, il est temps de passer à l’action et de retourner à Arcadia Bay !

Sironimo

Remerciements : Merci à @Krapomusic qui m’a aidé en tant que “consultant” et pour le titre “Life is not so Strange… yet”  ;)

 Points forts :

– Ambiance toujours au top
– La musique !
– Gameplay légèrement renouvelé
– Personnages réussis et histoire prenante

Points faibles :

– Moins de nuances
– Plus d’effet de surprise
– Moins d’épisodes

La note : 17/20

Développeur : Deck Nine Games
Éditeur :
Square Enix
Genre :
Aventure / Point’n’click / Episodique
Support :
PC,  Xbox One, PlayStation 4
Date de sortie : 31 août 2017

 

  • AURELIE11/09/2017 à 20:55Permalink

    Bonsoir,
    J’avais adoré Life is Strange et j’attendais cette sortie avec impatience donc dès que possible je l’achète !
    Merci pour cet article :)
    Aurélie

  • Sironimo12/09/2017 à 10:52Permalink

    Aurelie > Tu ne devrais pas être déçue, même s’il y a quelques changements, c’est du tout bon ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *