Test : Let’s Sing 2018: Hits Français et Internationaux (PS4)

Comme chaque fin d’année, quand le froid arrive, on allume la cheminée et on se retrouve entre amis pour des bonnes séances de karaoke avec Let’s Sing. Eh oui, comme chaque année, il revient pour égayer nos soirées et nous garantir une ambiance réussie. Alors, que nous réserve le studio Voxler pour cette édition 2018 ? Avons-nous le droit à une révolution dans le genre ou est-ce principalement une playlist de chansons de l’année ? A-t-on enfin de nouveaux modes pour s’éclater entre potes ? Des combats en équipe ?

Le gameplay

Let’s Sing 2018 est donc, pour ceux qui ne connaissent pas, un jeu de karaoke avec un gameplay assez classique. Let’s Sing 2018 a, par contre, la grande force d’avoir une interface claire et épurée. Les paroles sont présentes en haut et en bas de l’écran, comme dans tout karaoke qui se respecte, mais également sur les barres de hauteur de note, découpées par syllabes, ce qui permet aux personnes concentrées sur la justesse de ne pas être perdues dans les paroles. C’est vraiment clair, lisible et efficace, avec en fond, les clips officiels de chaque chanson, ce qui nous ravit.
Néanmoins, c’est au niveau des modes de jeu que Let’s Sing déçoit. En effet, on trouve : un mode classique, un mode TV, un mode featuring et un mode jukebox. Mais qu’en est-il d’un vrai mode multijoueur en équipe, comme son grand rival avait su le faire ? Malheureusement, rien, c’est le calme plat, on ne trouve que la possibilité de chanter à plusieurs avec un combat de points à la fin pour le joueur ayant chanté le plus juste.
Je reviens sur les différents modes en détail. On trouve donc le mode classique, qui est le mode basique, où on choisit une chanson, on choisit le nombre de joueurs qui peut monter jusqu’à 4, avec 2 aux micros et 2 avec un smartphone. Et c’est parti. L’écran est divisé selon le nombre de joueurs, et c’est celui qui chante le plus juste qui gagne le plus de points. Il est aussi possible de se donner l’impression de jouer à plusieurs en rajoutant des bots qui chantent de façon pseudo-aléatoire. Autant dire que les bots sont vite désactivés !

Une idée un peu originale est le mode TV. Le concept est le même que le mode classique, sauf que par moments, la TV se brouille. Résultat, il faut que le joueur continue de chanter sans indications sur la hauteur de la note ni même les paroles. En gros, le joueur doit faire du par cœur. Bon, en fait, comme il n’y a pas de reconnaissance vocale, il suffit juste de fredonner l’air. Résultat, la note qui est basée sur un décompte de 100 mots bien chantés tombent à l’eau. De plus, il faut avouer que le rendu visuel surprend. En effet, le but était de donner un effet de TV qui se brouille, et oui, on peut dire que l’effet est réussi. Mais visuellement, une TV qui se brouille, ce n’est pas beau ; résultat, ça agace ! Et on aurait préféré juste un floutage des mots et de la hauteur de note. Plus simple, mais efficace.
Il y a également un mode featuring qui permet de chanter en duo. Dans ce mode multijoueur, le but est de chanter quand c’est à son tour. Par contre, il n’y a pas de pénalité lorsque le joueur chante à la place de son adversaire ; résultat, si vous chantez sans vous arrêter, vous avez toutes les chances de gagner, mais vous perdez l’intérêt du duo. De plus, presque aucune des chansons de la playlist n’est une chanson en duo ; résultat, le FUN n’est pas vraiment là.
Finalement, on trouve un mode jukebox où on pourra composer sa playlist et chanson des bouts de chansons enchaînés les uns avec les autres.

    

La playlist

Bon, c’est assez difficile de noter une playlist, car cela dépend des goûts de chacun. Néanmoins, il faut souligner que Voxler a fait un grand effort d’inclure une vingtaine de chansons françaises et ça, c’est un vrai plus par rapport à la concurrence. Par contre, à mon avis, ces chansons, même si elles reflètent la tendance actuelle, ne sont pas les plus sympas et conviviales à chanter entre amis. Eh oui, messieurs les développeurs, les chansons qu’on aime écouter ne sont pas forcément celles qui sont marrantes à chanter. Exemple typique : « We Are The Champions » de Queen fait toujours un carton en multijoueur, même si elle ne reflète pas la tendance du moment.
En ce qui concerne la programmation internationale, là il faut avouer que Voxler a fait fort, et on a presque un sans faute en terme d’ambiance. Presque… Eh oui, les musiques techno avec 2-3 mots de-ci de-là ne sont pas idéales pour être chantées, et là je parle de « Faded » d’Alan Walker. Néanmoins, on apprécie la chanson de Vaïana de Disney, car même si elle n’est pas du goût de tout le monde, tous les joueurs petits et grands la connaissent et s’amusent à la chanter.

Un système de progression

Une bonne idée : Voxler a essayé de créer un système de progression. C’est bien, mais c’est pas encore ça. En effet, sur le principe, plus on joue, plus on gagne de points d’expérience et plus on débloque de bonus. Malheureusement, le concept devient discutable lorsque les avantages gagnés sont l’activation de multiplicateurs x2, x3, car cela fausse complètement le décompte des points et la progression réelle du chanteur. Résultat, il peut avoir chanté parfaitement une chanson au niveau 4 et n’obtenir que 100 000 points, alors qu’il chantera moyennement au niveau 5, mais obtiendra 150 000 points, car il aura activé le multiplicateur x2. On débloque également quelques avatars, mais rien de bien convaincant. C’est dommage, car le concept de système de progression peut avoir un vrai intérêt pour le joueur qui veut s’améliorer, avec la motivation de débloquer quelque chose d’utile.

Un point technique

D’un point de vue de la jouabilité, le jeu permet de brancher un micro USB ou ceux de Singstar. De plus, pour augmenter le nombre de joueurs, il est aussi possible facilement de connecter 2 smartphones en réseau sur le même réseau wifi avec l’application Let’s sing 2018 trouvable sur l’App Store ou le Playstore et ainsi, ajouter 2 joueurs en plus. Par contre, pour jouer à 4, seule la combinaison 2 micros + 2 smartphones est possible, pas de possibilité de brancher 4 micros USB, par exemple, ou 4 smartphones. C’est dommage. De plus, j’ai eu personnellement des problèmes pour faire marcher les smartphones ( essai sur Samsung / Apple / Huawei ), car il fallait littéralement hurler dans le smartphone pour que le logiciel entende le chanteur. Il semblerait que les filtres de sons mis en place dans les téléphones aient un impact non négligeable sur le fonctionnement sur la reconnaissance.
En ce qui concerne le catalogue en ligne, là encore, grosse déception : le catalogue est tout petit, ne permet de choisir que des packs de chansons. On espère que ce catalogue va vite se remplir.

Pour conclure

Let’s Sing 2018 ne révolutionne pas les jeux de chant sur console, mais il garantit tout de même de passer de bons moments avec une playlist contenant pour moitié des chansons françaises (bravo !) et pour l’autre moitié, une programmation internationale de qualité. Cependant, on est toujours en attente d’un mode multi en équipe un peu innovant qui permettra des soirées anthologiques entre amis et un mode de progression plus abouti, ce qui nous motivera à se dépasser en solo. Il faut plus considérer que Let’s Sing 2018 est un data disk standalone de bonne qualité, vous garantissant de bons moments de plaisir.

Acerico

Et pour terminer, voici la playlist :

Chansons françaises :

Kendji Girac – Conmigo
Louane – Maman
Vianney – Je m’en vais
KIDS UNITED – L’Oiseau Et l’Enfant
L.E.J – La dalle
Soprano – En feu
Alma – Requiem
Black M – French Kiss
Joyce Jonathan – Ça Ira
RIDSA – Porto Rico
Slimane – Paname
Cerise Calixte – Le bleu lumière
ZAZ – Si jamais j’oublie
KeBlack – Bazardée
Christophe Maé – Dingue, Dingue, Dingue
Olivia Ruiz – Elle Panique
Jean-Jacques Goldman – Envole-moi
Johnny Hallyday – Vivre Pour Le Meilleur

Chansons internationales :

Alain Bashung – Osez Joséphine Gnash ft. Olivia O’Brien – I hate U, I love U
LP – Lost On You
Charlie Puth – Attention
Kaleo – Way Down We Go
Kygo ft. Parson James – Stole The Show
Cats On Trees – Sirens call
Lady Gaga – Million Reasons
Clean Bandit ft. Sean Paul & Anne-Marie – Rockabye
Alan Walker – Faded
The Chainsmokers ft. Halsey – Closer
Coldplay – Hymn For The Weekend
Lukas Graham – 7 Years
Maroon 5 – One More Night
OneRepublic – Counting Stars
Lorde – Royals
Imagine Dragons – Demons
Nico & Vinz – Am I Wrong
Maroon 5 – This Love
Seal – Crazy
Queen – We Are The Champions
John Lennon – Imagine

Points Forts

  • Une interface de chant très claire et efficace
  • Un système de progression
  • Une bonne playlist internationale

Points Faibles

  • Pas de mode de jeu en équipe
  • Peu de choix dans le catalogue de chansons en ligne
  • Les bots ?

[note]La note : 12/20[/note]

Éditeur : Ravenscourt
Développeur : Voxler
Genre : réflexion / Karaoke
Plateforme : PS4, Switch, Wii
Date de sortie : 20 octobre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *